Une nouvelle attaque contre le patrimoine breton?

Le parti du peuple breton ADSAV ! refuse catégoriquement la construction, au sein du château de la ville d’Ancenis, d’une annexe du conseil général de Loire Atlantique. Le maire, signataire du permis de construire le 31 avril dernier, le président du conseil général de Loire Atlantique et le ministre de la culture française se rendent coupables de la défiguration d’un lieu historique breton.

Nous soutenons avec force l’association A2PCA, figure de proue dans le combat contre ce projet.

Alors que l’idée de demande de classement à l’UNESCO des Marches de Bretagne fait son chemin, le château d’Ancenis, classé monument historique en 1977 et fierté de ces Marches de Bretagne, risque d’être défiguré par ce projet ridicule alors que d’autres solutions existent.

Nous demandons à tous les Bretons d’apporter leur aide aux associations en lutte contre ce projet destructeur.

Aujourd’hui, nous sommes dans l’observation, demain, nous serons dans la contestation. La lutte ne fait que commencer, espérons que le peuple breton saura se lever et s’unir le moment venu pour protéger un monument de l’histoire bretonne.

Pour le kuzul meur,
Frédérig THETIOT

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • phil

    Une pétition existe
    [url=http://www.lapetition.be/en-ligne/sauvons-le-chateau-dancenis-4706.html][img]http://www.lapetition.be/images/btn_signpet_fr.gif[/img][/url]

  • phil56

    Une pétition existe

    [url=http://www.lapetition.be/en-ligne/sauvons-le-chateau-dancenis-4706.html][img]http://www.lapetition.be/images/btn_signpet_fr.gif[/img][/url]

  • phil56
  • Je crois que Laurent visait davantage mon commentaire que l’article en lui-même qui ne comporte évidemment aucune allusion à un centre culturel islamique comme le souligne fort justement Ronan Le Gall. Alors Laurent c’est le terme « islamique » qui vous hérisse à ce point  ? Il faudra pourtant vous y habituer car notre pays n’échappera pas , puisque sous tutelle française, à la politique démographique de remplacement ethnique des cabinets parisiens. J’aurais, il est vrai, été peut-être mieux inspiré de choisir pour ma comparaison, un centre culturel bouddhiste. Mais vous conviendrez que ceux-ci sont assez rares et bien moins visibles (un minaret tout comme un clocher d’église ne passent, en général, pas inaperçus) et pour revenir à ce qui nous préoccupe, je trouve tout comme vous je l’espère, extrêmement choquant qu’un conseil général puisse construire un bâtiment dans l’enceinte de l’un de nos plus prestigieux monument historique. Et qu’une fois de plus le « sacrilège » est plus aisé s’agissant du patrimoine culturel breton que, et sans vouloir vous froisser, de celui de communautés nouvellement implantées.

  • je ne vois pas où dans le communiqué il est fait allusion à un centre islamique. mais bon…

  • Laurent

    Quel rapport avec un centre islamique? franchement c’est pas avec ce niveau d’argument qu’Adsav va remonter la pente.

  • Imaginons un tel projet dans le centre culturel islamique de la bonne ville de Monsieur Hérault : levée de bouclier des associations, journal de 20 H 00, manifestations…
    Plus aucun doute n’est permis, pour l’État français représenté ici par messieurs Auxiette et Mitterrand, la Bretagne et son peuple ne sont que la dernière roue du carrosse hexagonal, carrosse-épave dont la décrépitude croissante devrait inciter nos compatriotes à s’engager dans un processus d’indépendance nationale. Que faudra-t-il encore pour que notre peuple se décide enfin à sortir de sa léthargie et prendre son destin en main
    ?

  • Pierre Guillemot

    Un affront de plus de la part de l’État français et des ses laquais du conseil général de la Loire-atlantique.

    Jusqu’où les bretons seront-ils capable d’endurer les humiliations d’un État colonial et de ses sbires des assemblées territoriales ?