Les bretons ont-ils leur place en equipe de « France »?

La coupe du monde de football qui se déroule actuellement nous prouve que le discours que nous tenons depuis 10 ans est réel et fondé, contrairement aux critiques et insultes que nous recevons régulièrement..

En effet, nous apprenons que Yoann Gourcuff, sélectionné en équipe de France, comme son compatriote Jérémy Toulalan, subit des vexations de la part de certains de ses « coéquipiers » français type.

De sources journalistiques, il semblerait que les codes culturels du français standard, mis en avant officiellement par le système, semblent incompréhensibles par nos joueurs bretons.

Nous revenons en arrière, à l’époque où la barrière de la langue bretonne était un mur pour les jeunes bretons devant un phénomène où le néo-français idyllique n’est qu’une incompréhension totale pour le breton encore conscient de ses racines comme l’est Yoann Gourcuff.

Adsav! p.p.b constate amèrement que ses propos tenus depuis sa création sont la réalité et non issus de fantasmes. Aujourd’hui sera hélas la banalité de demain. Est-ce ce choix que nous voulons? Est-ce ce choix de vie que veulent les bretons? Nous, Adsav! p.p.b disons non! Il y a d’autres choix de vie. Nous ne voulons qu’une société où l’harmonie sociale est indissociable de l’harmonie ethnique, garante du vivre ensemble nous évitant ces conflits stériles. Une société pluri-ethnique est vouée à l’implosion comme le démontre tout les jours cette équipe de France et les rues de Paris.

Ronan LE GALL

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • tardivel

    j’ai vécu 23 ans a l’etranger , j’ai vu et j’ai entendu.les francais n’ont jamais été apprécié et c’est la que j’ai appris ce qu’etre breton, il est temps de remettre les choses en ordre evit breizh

  • Nominoë

    Je n’avais pas lu les propos de Yann-fench . Je suis totalement en accord avec lui là dessus .Que adsav cherche un aprticularisme , pourquoi aps ? Ceka permet aux idées de la résistance contre le collaborationnisme pro-islmaique , de passer sous le couvert de la « bretonnitude » , comme diriat l’autre pétasse , alors que sous l’étiquette FN , cela ne seriat aps passé , vu le formidable lavage de cerveau subi p. C’est , à mes yeux , el seul intérêt d’adasv .

  • Nominoë

    c’est parti tout seul :je continue donc : » n’ont pas d’enfants , ou 1 ou 2 .Et si les gens d’adsav estiment que l’arrivée de nombreux retraités « français » est fâcheuse , qu’ils aient des enfants , au lieu de vivre d’une façon désordonnée .Oui , je suis retraité français , j’ai eu 4 enfants , dont 1 fille avec 2 femmes successivement , hélas ,(j’aurais évidemment préféré ne pas avoir à vivre ce grand malheur qu’est un divorce) qui ont donné naissance à 5 petites filles . J’ai donc participé correctement à la perennité de notre « race » armorico-gauloise … »

    Désolé pour les nombreuses fautes de frappe du message précédent , que je n’ai pas pu corriger .

    Vive la Bretagne , vive la France , mort à la ripoublique !! vive l’Europe des Patries (ça devrait faire moins que 100 drapeaux …), de Brest à Vladivostock !!

  • Nominoë

    Non , Ronan fait un peu de propagande . Nos joueurs bretons ont subi des vexations , pas parce que « bretons » , mais parce que « gaulois » , comme dit la racaille , de la part des joueurs français islamisés , comme Ribéry ou Anelka . Voilà la vérité . En outre , les nôtres étaient polis et parlaient une langue compréhensible et non les aboiements propres à al sous-culture des cités . Voilà ce qui ne leur a pas été pardonné . Nous sommes tous dans la même barque , et , encore une fois , on ferait bien de comprendre que l’ennemi ; c’est le nouveau islmaofascisme , protégé par une ripoublique totlament « k »ollabo et décadente .J’jaoute que cette ripoublique là , ce ‘nest aps la france . La propagande d’adsav essaye toujours de faire la cinfusion .Ce ‘nest aps parce que els hommes , le spolitichiens osnt corrompus, et bien souvent la police et la gendarmerie , j’en ai vécu des exemples , que ce serait al france qui seriat pourrie . La france , dans toutes ses composantes , dont al bretagne , est victime d’une entreprise insidieuse de remplacement de ses peuples par des peuples allogènes , qui non seulement n’ont aps nos valeurs , mais els combattent . Noptre prelmière défense doit être d’avoir beaucoup d’enfnats . A agression démographique , défense démographique ; combvbien de militants d’adsav ou du FN n’ont aps d’enfn

  • Calcius

    Ces quoi ces conneries ?
    qu’est ce que l’on a foutre de l’équipe de France et de se gargariser si oui ou non des Bretons y jouent, sont sélectionnables ou pas? Pourquoi pas faire un post par sport ou y a t il des Bretons au gouvernement? Y a t il des Bretons Préfets? C’est nombriliste et n’apporte rien à l’ Emsav!

  • gwezenn

    l’Europe dans son ensemble à de gros soucis à se faire, le problème est que les décideurs européens se foutent totalement des peuples européens et de leurs avis sur toutes ces questions qui touchent à l’avenir même du vieux continent, pire ils en sont responsables et sont fiers de leur « oeuvre ».

  • Yann-Fañch

    « ça aura permis aux Alsaciens de retrouver temporairement leur liberté »

    Je ne suis pas certain que les Alsaciens apprécient ce passage de votre commentaire.

    Que des bretons s’engagent dans l’armée française, la police, soient fonctionnaires, et alors? C’est leur choix. On ne peux pas leur interdire de servir là où ils veulent servir. C’est un fait, s’en plaindre ne fait pas avancer les choses. Quant aux français, ils sont aussi Européens que vous, leurs futurs est aussi celui de l’Europe. Avant de s’alarmer de la France, c’est l’Allemagne qui est en péril :

    « L’Allemagne pourrait connaître prochainement le même déclin que la Russie. Elle compte aujourd’hui 82 millions d’habitants, dont 66 % d’Allemands ethniques et 18 % d’Allemands ou de résidents d’origine étrangère, mais pourrait tomber à 70 millions d’habitants en 2040, dont 50 % seulement d’Allemands ethniques, du fait de sa faible natalité. A moins que le déficit de 12 millions ne soit comblé par l’immigration : ce qui réduirait les Allemands ethniques à la condition de minorité dans leur propre pays.
    Certes, plus de 50 % des Néo-Allemands sont actuellement d’origine est-européenne ou sud-européenne, et susceptibles, dans les deux cas de figure, de s’intégrer à la culture et à la société allemandes ethniques. Mais les autres, notamment quand ils sont originaires de pays musulmans, sont à la fois plus prolifiques et moins susceptibles de s’intégrer. En outre, leur part dans l’ensemble de l’immigration allemande devrait croître fortement au cours des deux prochaines décennies. Aux termes d’un accord d’ « immigration choisie », l’Allemagne vient par exemple de faciliter la venue d’immigrants qualifiés originaires du Pakistan.
    La fertilité moyenne a été en moyenne de 1,4 enfant par femme en Allemagne depuis une vingtaine d’années. Mais elle oscille entre 2,5 et 4 enfants par femme chez les immigrants extra-européens. En 2009, on comptait 4,3 millions de musulmans en Allemagne, soit 5,4 % de la population globale. Près de 2 millions d’entre eux disposaient de la nationalité allemande. »

    En tout cas c’est un combat Européen. C’est le combat de l’Occident. Alors il vaut vieux être unis dans cette lutte que de perdre son temps dans un micro-nationalisme de village.

    Les grands blocs se construisent tandis qu’en Europe chacun veut son micro-état qui sera impuissant dans le monde du XXIe siècle qui se dessine. L’Europe crève de ses particularismes inventés ou exaltés qui nous divisent.

    Pendant ce temps les américains rigolent, les chinois avancent puis s’arment et l’Inde se voit des ambitions mondiales. A côté l’Europe est le seul continent où les pays désarment… cherchez l’erreur !

  • Breutaer

    À propos de Conlie, je ne vois pas quel était l’intérêt pour la Bretagne de la guerre française de 1870 contre l’Allemagne. Les Français prétendaient interdire à l’Allemagne de s’unir politiquement, et refusaient en même temps de laisser la Bretagne exister. Au nom de quoi ? De la supériorité naturelle des Français ? Les Bretons francophiles font preuve d’une servilité fanatique. Je trouve encore pire de défendre la France actuelle et sa politique de remplacement démographique, que de soutenir Napoléon III en 1870. La France va de plus en plus ressembler à sa détestable équipe de foot. Les Français d’origine vont devenir une minorité d’ici le milieu du siècle, et une toute petite minorité d’ici la fin du siècle. Pourquoi faut-il que la Bretagne coule avec eux ?

    Le résultat de la guerre de 1870 d’après wikipédia: 45 000 morts pour les Allemands, et 3 fois plus pour le camp français. On peut au moins se dire que ça aura permis aux Alsaciens de retrouver temporairement leur liberté. Pour la bataille du Mans, avec les troupes semi-invalides et semi-armées de Conlie, wikipedia indique 3.400 tués/blessés pour les Allemands, et plus du double pour le camp français.

    Les Bretons n’ont pas plus leur place dans l’armée de France que dans son équipe de foot. C’est valable aussi pour les Bretons qui sont actuellement en Afghanistan. Ils sont vraissemblablement là-bas pour que Sarko puisse bénéficier de divers soutiens financiers et médiatiques aux prochaines élections.

    D’une façon générale, les Bretons n’ont pas leur place en république bananière de Françafrique.

  • Jacques

    Il y a eu 131 morts à Conlie. Cela n’a rien à voir avec les camps de concentration des Boers où femmes et enfants sont morts par milliers. Le 1er camp de concentration du monde??? Conlie n’en était pas un. Et pour les érudits ne pas oublier les déportations de populations entières en Acadie par les anglais, les camps d’amérindiens en Amérique du Nord et ceux d’Amérique du Sud par les conquistadors, etc. Et je ne parle que de l’occident, Tamerlan et les autres mongols ont fait bien pire en Asie…

  • enez tudy

    gambetta c est surtout l histoire de la Bretagne avec conlie, le premier camps de concentration au monde, qui va anéantir la jeunesse bretonne en 1871, avant ceux des anglais dans la guerre contre les boers en Afrique du sud et ceux des nazis ensuite. pourquoi des places et des rues portent son nom en Bretagne. qu’en dit adsav?

  • Jacques

    « Après l’histoire de France n’est pas l’histoire de Bretagne, des personnages historiques français n’ont rien à faire en Bretagne  »

    Sauf que comme les Ducs étaient français, comme l’élite bretonne, à part quelques noms comme Judicaël, Erispoë, etc. recouvrant plus ou moins les 50 ans du royaume breton mort sous les attaques normandes, on aura vite fait le tour des « héros » bretons. A moins de prendre les noms des malouins qui n’ont jamais été du côté de la bretagne (n’ont-ils pas essayé d’être indépendant du duché après la mort de françois II en 1490 ou bien été heureux de dépendre directement du roi de France en 1390?).

    Plus sérieusement, distinguer ainsi l’Histoire de la France et de la Bretagne c’est justement ignorer que ces histoires sont confondues pour l’essentiel. En tout cas, la Haute-Bretagne francophone n’a elle pas peur de cette histoire de la Bretagne qu’elle a construite alors que ceux de Basse-Bretagne, où sont t’ils après qu’Alain Barbetorte se soit marié avec la fille du comte de Nantes et d’Anjou qui n’était pas breton? Pas grand chose.

  • enez tudy

    que pensez vous des places et des rues gambetta en bretagne?

  • tant que ces gens ne nous imposent pas leurs lois ou leur façon de vivre, cela ne me dérange pas. mais ce n’est plus tellement le cas…

  • enez tudy

    en tant que breton je suis FIERS que qui que ce soit découvre ou réside dans mon pays. pas vous?

  • Mat

    Les retraités qui viennent en Bretagne sont souvent des bretons qui viennent passer leurs vieux jours là où ils sont nés.

    La Bretagne perd 1000 à 2000 diplômés / an mais ceux-ci ne sont pas forcément bretons car les universités de Rennes et Nantes attirent largement au delà des limites de B5. Dans un amphi de science à Nantes où je donnais des cours en 1er année de DEUG environ 70% des étudiants venaient d’ailleurs que B5. Je pense que dans d’autres filières les bretons n’étaient pas non plus majoritaires.

  • Charlez

    La France vampirise la Bretagne!

  • Yoann Le Dantec

    Salud enez tudy, ce n’est pas moi qui t’ai censuré c’est le Webmaster, sur internet ce n’est pas toujours facile de comprendre les intentions des gens par écrits, en l’occurrence je n’avais pas compris que c’était de l’humour…

    En fait je n’ai rien contre le fait qu’un français ou membre d’autre peuple vienne s’installer en Bretagne, qu’il y travaille, et qu’il finisse par s’y plaire et y faire sa vie en tant que citoyen breton, mais il y a deux choses qui me gênent :

    1- Les proportions, actuellement les français arrivent par milliers en Bretagne, la Bretagne a une identité forte mais ces nouveaux arrivants ne s’y plient pas, combien de français installés en Bretagne j’ai vu râler contre les panneaux bilingues, combien de « français » qui sont en fait turc ou d’autres communautés et qui vivent leur culture en Bretagne comme il pourrait la vivre n’importe où ailleurs.

    2- Le moment où l’on s’installe en Bretagne, aujourd’hui la Bretagne perd entre 1000 et 2000 jeunes diplômés par ans, et récupère en échange principalement des retraités. La Bretagne est envahie de retraités français, qui n’ont pas cotisés en Bretagne, et qui viennent trouver en Bretagne un refuge pour finir leur vie, ils profitent d’un système et des infrastructures qu’ils n’ont pas contribué à construire (les aides étant gérées par départements), et cette présence importante de retraités déséquilibre notre économie qui doit s’adapter à une économie de service.

  • enez tudy

    salud yoann, je viens de découvrir le mot trolling grâce a toi, et je pense que tu te méprend à mon égard, je voulais juste faire de l’humour. dommage que tu ne l’ai pas compris ainsi! ceci dit pourquoi n’aimes tu pas qu’un français vienne résider en bretagne, alors que toi tu as résidé 20 ans en france? j ai lu une note d humour d’un emsaver des années 30, dans « les mémoires de fransez debauvais par sa femme anna youenou », qui après avoir peint sur un mur « les français dehors », croise un paysan breton qui lui demande : « mais où c est-y qui veut qu’on aille »… Il avait de l’humour et pourtant il risquait une lourde peine de prison à l’époque pour ce « graffiti ». comme tu vois la censure éxistait déja. ceci dit je ne t en veux pas de m avoir censuré. amicalement. kenavo

  • solen le cosquer

    Je n’ai pas vraiment l’impression que beaucoup de nos voisins français se retrouvent dans leur équipe de france. Elle n’est pas très repérsentative de la société. On a davantage l’impression d’avoir à faire à des gamins riches et capricieux. C’est normalement une fierté de porter le maillot de son pays quel qu’il soit. Ils font honte au leur.

  • exact. c’est le plus bel exemple de ce que cherche à nous imposer le système france et on en voit le superbe résultat.
    la france, en sortir c’est s’en sortir!