Six mois de prison ferme pour dégradation d’églises bretonnes

Hugo Peignot, ressortissant russe de 20 ans, a été condamné lundi 21 juin à 1 an de prison dont 6 mois fermes pour les dégradations commises dans plusieurs églises bretonnes en août 2009. A l’époque, avec son frère, il avait pillé les troncs de trois chapelles : Saint-Germain (Kernascléden), Saint Vincent (Plouay), et Sainte-Anne-des-Bois (Berné). Ils avaient défoncé les portes de ces églises, détruit les tabernacles, descellé des pierres, et tagué une croix gammée dans une des églises.

Sous Google Image, « église taguée » affiche 1 photo sur 18 d’église taguée, contre 13 photos sur 18 pour « mosquée taguée« .

Cette affaire n’a fait pourtant la une d’aucun journaux français, aucune association n’avait réagit, aucun ministre ou élu ne s’était indigné de telles dégradations et actes de vandalismes. Toutes les semaines en Bretagne, des églises, des cimetières, des chapelles, des statuts de saints, et d’autres lieux de cultes catholiques sont vandalisés, mais aucun ne fait la une des journaux ni ne provoque d’émoi des politiques.

Après l’incendie de la chapelle Notre-Dame-du-Désert à Laillé, les militants d’Adsav!-P.P.B avaient mené une opération de sensibilisation à Laillé suite à l’incendie, là encore aucune médiatisation n’avait eu lieu de cette affaire.

Quand il ne s’agit pas de maire communistes qui proposent de détruire légalement nos églises, il s’agit de vandales n’ayant plus aucun respect pour le patrimoine Breton.

Refusons cette fatalité, avec Adsav!-P.P.B défendons notre patrimoine, symbole de notre histoire et de notre passé.

Partagez sur les réseaux soxiaux !