100 Ans ! Bon anniversaire M. FOUERE!

Figure incontournable du mouvement politique breton, combattant infatigable de la cause des peuples européens privés de leurs droits nationaux, Yann Fouéré a fêté le 25 Juillet 2010 son anniversaire. Cent ans sans jamais reposer les armes, sur le terrain politique mais également culturel et littéraire dont les nombreux ouvrages attestent de la pertinence de sa pensée.

C’est sur invitation que nous nous sommes rendus au château de Quintin où avait lieu l’évènement. Étaient présents autour d’une réception bretonne, sa famille bien sûr, mais aussi ses nombreux amis venus lui rendre hommage, ainsi que des associations et partis politiques qui œuvrent pour la renaissance de la Bretagne. La salle du château était ornée des drapeaux des différents peuples européens chers à son combat de toujours, et à l’entrée un stand de sa fondation () où l’on pouvait acheter de nombreux ouvrages. C’est son fils aîné, Erwan, qui présenta le déroulement de l’après midi, nous livrant tout d’abord quelques anecdotes sur la vie de son père suivi de la projection d’une vidéo réalisée par Bertrand le Gonidec, avec un message d’accueil de Yann Fouéré, car fatigué ce dernier ne devait pas être présent. Après un bref discours d’Erwan son fils, Yann Fouéré apparu finalement et nous fit l’honneur de sa présence assis dans un fauteuil roulant. Puis ses amis prirent la parole : tout d’abord Madame Mauffay (le maire d’Evran), puis Per Lemoine, Michel Chauvin (producteur), Mériadec de Gouyon Matignon, Youenn Craff …

La journée fut entrecoupée d’intermède musical avec un groupe de trois harpistes, musiques et chants, où par la beauté des mélodies nous avons fait le tour du monde celtique. Après une petite pause autour d’une bolée de cidre et de crêpes roulées où chacun pu partager les souvenirs de l’homme et de l’auteur qu’est Yann Fouéré, nous avons repris le déroulement de la journée. Erwan Fouéré nous lu les nombreux courriers d’hommage reçus par son père, Michel Chauvin quant à lui a proposé la création d’un prix littéraire qui porterait le nom du vieux militant, et c’est avec un vibrant Bro Goz ma Zadoù, joué par les sonneurs Hervé le Lu et son fils Lomig et chanté par l’ensemble de l’assistance, que M. Fouéré nous a quitté ému pour rejoindre sa demeure.

Monsieur Fouéré merci encore pour votre vie exemplaire et pour le combat que vous avez, sans réserve, mené pour la défense de notre terre et de notre peuple. Nous vous sommes reconnaissant car vous avez rassemblé derrière votre nom un grand nombre de Bretons et guidé toute une génération de jeunes militants dans le juste combat pour la libération de la Bretagne. Le chemin qui mène à notre liberté est encore long et c’est à nous de prendre la relève de ce combat. Merci à votre famille et à votre fille Rozenn dévouée à toute épreuve pour l’excellent accueil de cette journée.

Eric Alhinc.

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Bernard

    Bloavezh mat Aotrou Yann Fouéré!

    Gourc’hemennoù deoc’h ewid ar pezh a rit ha bennozh.