La Monnaie de Paris porte bien son nom

Incessamment des entreprises publiques ou privées font leur beurre sur l’image véhiculée par la Bretagne. Démarche culturelle, identitaire… ? Non l’unique but de ces entreprises est de pomper du fric.

Nous rejetons totalement les arguments fallacieux de M. Christophe Beaux dans l’entrevue qu’il a accordé au quotidien régional français « Ouest-France ». La présentation qu’il nous donne de la Monnaie de Paris est claire et sans appel « …entreprise publique, rattachée au ministère des Finances et institution de la République… ». La messe est dite ! Ce sont des Français donc par définition nous n’avons rien à attendre d’eux.

Dans la même interview, il reconnaît pleinement que certaines de ces pièces entraîneraient des récriminations. Cela ne l’a pas empêché de dormir, ni de battre sa monnaie de singe.
Il ne craint pas de se contredire car présenter une carte tronquée de la Bretagne parce qu’il est tenu de « respecter le découpage administratif » aurait du impliquer dans sa logique française de symboliser cette carte par l’affreux et onéreux logo régional en lieu et place de notre vénérable bannière d’hermine plain.

Adsav! Le parti du peuple breton continuera à dénoncer, à combattre ce négationnisme français. Nous rappelons que notre objectif premier n’est pas la réunification de la région administrative française Bretagne mais la restauration d’un État national breton sur l’intégralité de son territoire historique.

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • pmu

    bonjour je viens de lire votre article qui est je trouve très intéressant et qui m’a permis de savoir des choses que je ne savais pas merci