2000 ans plus tard…

‎ »Le budget devrait être équilibré, les finances publiques devraient être comblées,la dette publique devrait être réduite, l’arrogance de l’administration devrait être abolie et contrôlée et l’aide aux pays étrangers devrait être diminuée de peur que Rome ne tombe en faillite. Les gens doivent encore apprendre à travailler au lieu de vivre sur l’aide publique » Cicéron, en l’an 55 avant notre ère.

Moralité: la crise dure depuis 2065 ans, les dirigeants successif ne se servent toujours pas des leçons du passé!

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • lurbreizh

    on est pas sur « économie » ?
    En bref : commencer par les traductions de tous les documents, former les intervenants, etc… il vaudrait mieux commencer par des services et/ou produits HVA … ou sinon une taxe (qu’il faudrait exiger politiquement)?
    Qui a une idée CONCRETE sur la facturation des traductions ?
    merci

  • Le problème qui se pose, encore aujourd’hui, c’est que beaucoup de « militants » confondent toujours « société » et « État ». J’ ai eu une polémique avec les sois-disants « nationalistes bretons » du forum « franton » , « Ar Vro ».

    En fait, sous une étiquette « nationaliste », ils ne font que défendre du régionalisme français dans le cadre de l’État français, comme d’habitude… C’est le « bistro du coin »… Ces « lumières » m’ont donc bien évidemment banni de leur forum !… Ce qui est normal et me rassure…

    Depuis une vingtaine d’années j’ai publié des textes qui font de « Breizh » (l’Emsav, mouvement révolutionnaire) l’anti « Bretagne » et son « mouvement breton »! Certains prétendent sur le même forum « Ar Vro » que j’aurai reçu ce message par « ESB » à propos de « Breizh » , ÉTAT national opposé à « Bretagne », SOCIÉTÉ provinciale, ou régionale, de L’État national « France »… Voir ESB:http://www.kervreizh.eu/index.php?id=yann-ber_tillenon_kervreizh

    C’est intéressant car je pense qu’on retrouve cette même attitude « aliénée » à travers toute les « régions » d’Europe. C’est justement cela que ne supportent pas les provinciaux et les régionaux francisés des forums, sois disant « nationalistes ».

    Evidemment, ils réalisent que pour parler d’un État souverain national, « Breizh »ou autres, il leur faudrait faire au moins l’effort d’apprendre la langue nationale de cet État pour travailler avec, et ainsi devenir cohérents.

    Ca ne les intéresse pas ! En Bretagne, ils souhaiteraient avoir un inutile État « franton » à bon marché pour que rien ne change jamais dans leurs habitudes de « Bretons ». Ils sont devenus, comme beaucoup d’autres provinciaux de France et d’Europe, des « Français moyens » de la république!!!…

    D’autre part « ESB » (Mouvement étatique de Bretagne) a joué son rôle de troisième Emsav, à son époque, dans les années 60 et 70. L’Emsav (mouvement révolutionnaire) à évolué dialectiquement. Il s’est transmuté en trois périodes: Une première de conscience « provinciale » au 19e s, devenant « régionale » avant 1914, une deuxième conscience « régionale » devenant « nationale » avant 1939 une troisième conscience « nationale » devenant conscience « impériale » dans les années 80 avec le projet d’État fédéral européen…

    C’est ainsi qu’ESB et PREDER ont élaboré une langue d’État, la langue d’un État qui, une fois construit pourra se fédérer à l’État fédéral européen.

    Une des causes de la fin normale d’ESB c’est de trop avoir attendu de la société française en Bretagne francisée. ESB acceptait « Breizh » comme traduction de « Bretagne »! Mais traduire comme « national breton » ce qui est totalement français maintenant, n’est-ce pas de la naïveté ?…

    ESB espérait une prise de conscience nationale pour construire l’État bretonnant. Mais l’histoire démontre que l’Idéal, la conscience nationale créatrice d’histoire, n’atteint qu’une infime minorité d’artistes étatistes, des professionnels bien inspirés dans un pays. Ce n’est qu’ensuite, une fois au pouvoir, qu’ils sont suivis par la société et les amateurs de tous poils !…http://www.kervreizh.eu/index.php?id=yann-ber_tillenon_kervreizh

  • Mandrin

    Écrit par Tacite, célèbre historien Romain :

    «Entre eux règnent une entente durable et une générosité instantanée, …
    A ceux qui vont vers eux, ils apprennent à mépriser les dieux, à renier leur terre natale et à rejeter leurs parents, leurs enfants, leurs frères et leurs sœurs ».
    (Vers 55 – 120 AP JC)