26 février 2011 : 11è congrès d’Adsav! Un congrès riche, jeune, et un sursaut breton.

img_4439126 février 2011 : 11è congrès d’Adsav! Un congrès riche, jeune, et un sursaut breton.

Le congrès Adsav 2011 ferme à peine ses portes et déjà l’actualité politique rappelle les dirigeants à leurs obligations. Pourtant, ce congrès « pas comme les autres » fut le théâtre d’échanges et de transmissions d’une richesse incroyable. Une journée résolument tournée vers l’Avenir de la Bretagne !

C’est par l’intervention de Pêr Lemoine, qui faisait là son intervention-testament, que le 11è congrès d’Adsav a débuté. Il l’avait annoncé, Pêr Lemoine ferait le passage de témoin et donnerait ses consignes aux jeunes pour la suite du combat pour la Bretagne et pour sa langue, combat qu’il a mené tout au long de son existence. Et la jeunesse de Kadarn et d’Adsav a reçu les consignes, une feuille de route, du Vieux Sage de la langue bretonne.

« C’hwi, tud yaouank amañ, ret eo deoc’h adkemer ha kenderc’hel a stourm am eus kaset da benn evit ar yezh Vrezhoneg… Kredit digeriñ an dorioù pren anezho!  » – « Vous, tous les jeunes présents ici, devez reprendre et continuer le combat que j’ai mené pour la Bretagne et la langue bretonne… Osez aller ouvrir les portes fermées ! »

Ainsi peut se résumer le message de Pêr Lemoine et c’est avec beaucoup d’émotion que les jeunes Bretons et les jeunes Bretonnes se sont engagés à reprendre le flambeau. Cette année, le congrès avait la particularité de compter une très forte représentation de bretonnants. Signe des temps, la parole bretonne était libre et fusait naturellement à travers la salle. Nul doute que le travail de l’ensemble des professeurs et actifs pour la langue bretonne, de tous bords, porte ses fruits. Et quels fruits !

Un congrès de jeunes vous l’aurez compris. Mais aussi un congrès de la transmission puisque nous avions le plaisir de compter avec nous quelques anciens du premier FLB, dont les jeunes -et moins jeunes- sont si friands de leurs anecdotes. La transmission orale, celle qui forge la mémoire des hommes et des femmes, s’est donc faite tranquillement, sereinement.

Après le temps fort des Bretons, c’est Pierre Vial qui s’est attaché à nous faire partager sa vision de l’Europe aux 100 drapeaux. Une video sera bientôt disponible pour entendre l’intégralité de l’intéressant propos.

La seconde partie de la journée était destinée à la présentation d’Adsav et de ses objectifs. Diffusion des textes relatifs à venir. De nombreux projets émergent des échanges du congrès qui feront l’objet de déclarations séparées. Ainsi dans les prochains mois, Adsav en collaboration avec d’autres associations, proposera un colloque sur les questions environnementales. Ces grands projets sont nés de l’investissement d’un grand nombre d’adhérents, nouveaux ou fidèles et seront porteurs de nouvelles perspectives pour l’Avenir.

Le 11è congrès d’Adsav a donc marqué un sursaut breton, un nouveau départ, concrétisation du travail des précédents présidents. Nous les saluons : chapeau bas Messieurs Montauzier et Ar Bouder !

Padrig Montauzier a clos le congrès par le traditionnel hymne national repris avec force et coeur par l’assemblée.

A très bientôt pour plus de détails. Et plus que jamais : Bevet Breizh !

***

img_4447

img_4451

img_4460

img_4471

26 февраля 2011 г. состоялся Одинадцатый Съезд АДСАВ ! Этот съезд, молодой и богатый, стал бретонским пробуждением.

11-ый съезд АДСАВа едва лишь закончился, но уже политические вести призывают руководящих к их должностям. Тем не менее, этот « необычный » съезд стал местом неимоверного богатого обмена и передачи знаний. Словом, день, решительно повёрнутый к будущему Бретани.

Съезд начался выступлением Пер Лемуана, который был также его политическим завещанием. Как он и предупреждал перед съездом, он передал эстафету и точные указания молодому поколению, чтобы продолжить борьбу за Бретань и её язык, которую он вёл всю жизнь. Молодёжь КАДАРНа и АДСАВа получили указания, план действий, от старого мудреца бретонского языка : « Вы, все молодые, которые находитесь здесь, должны возобновить и продолжить бой, который я вёл за Бретань и бретонский язык. Дерзайте открывать запертые двери! »

Так можно подытожить обращение Пер Лемуана; и молодые бретонцы и бретонки, расстроганные, дали слово продолжить борьбу с новой силой.

В этом году, съезд насчитывал особенно много бретонно-говорящих. Признак времён, бретонская речь свободно раздавалась во всём зале. Без сомнения, работа всех учителей и добровольцев, участвующих в распространении бретонского языка, имеет результаты, и какие !

А также мы имели радость встретить на съезде несколько ветеранов первого Фронта Освобождения Бретани (ФЛБ). Их рассказы внимательно слушали молодые и взрослые бретонцы. Устная передача знаний, которая куёт память людей, была ясно проведена в спокойной обстановке.

Вторая часть дня была предназначена представлению организации АДСАВ и её целей. Многие замыслы проявились благодаря проведённым во время съезда обсуждениям. Они будут изложены в последующих заявлениях АДСАВ. Например, в следующие месяцы, АДСАВ с другими сообществами предложит семинар о задачах, связанных с природой и окружающей средой. Эти важные проекты исходят из вкладов и помощи людей, давно или недавно вступивших в АДСАВ, и они будут открывать новые перспективы на будущее.

Одинадцатый Съезд проявил новый бретонский подъём, новый запуск, который стал возможным благодаря работе предыдущих руководителей. Мы отдаём честь господам Монтозье и Ар Будер.

Падриг Монтозье закрыл съезд национальным гимном Бретани. Присутствующие пели его от всего сердца и всей душой,

Да здравствует Бретань !

 

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • guyader

    Je viens de réécouter la vidéo de Pêr Lemoine au 11 congrès d’ADSAV ( ABP)cette intervention – « testament » ne peut être que bénéfique à toutes et tous … War raok reprend quelques phrases et quelques photos aussi …ma question porte sur la présence de Mr P.Vial plutôt habitué aux tribunes ou le drapeau trico. des francs trône..Je m’interroge sur ce que cet homme apporte à votre combat et au notre ( retour à l’indépendance) …n’agit il pas plutôt comme un repoussoir anti démocratique et franchoillard ? , en vous remerciant .B.G.

  • Comme je l’avais prévu le 11 octobre 2010 sur le forum « Ar vro », Marine Le Pen arrive en tête des sondages avec Dominique Strauss-Kahn. http://www.ar-vro.com/t740-2012-dominique-strauss-kahn-contre-marine-le-pen Elle a actuellement 24 % des intentions de vote au premier tour des « présidentielles ».

    Rappelons la chose suivante à Marine Le Pen, d’origine bretonne, qui cherche une renaissance de la France face à sa décadence globale actuelle : Si la France sort de l’histoire, comme l’Europe, c’est le résultat du centralisme. Ce dernier a commencé par détruire les cultures des peuples de l’intérieur de la République jacobine en les aliénant, en les déracinant pour les formater sur un modèle unique. Il s’est passé exactement la même chose à la fin de l’empire romain décadent à partir de Constantin… La richesse vient de la diversité, non pas de l’uniformité.

    Le jacobinisme continue son œuvre néfaste avec les peuples de l’extérieur, dits « immigrés ». Les immigrés déracinés, comme tous les actuels citoyens Français, n’ont plus ni culture ni conscience historique nationale propre. Ces victimes du cosmopolitisme par la mafia des banquiers internationaux peuvent donc êtres manipulés à volonté.

    Les déculturés déracinés sont exploitables, corvéables à merci. Ils deviennent de simples marchandises importables, exportables sur le marché mondial du travail. Ils se moquent éperdument de tous sentiments d’appartenance à un pays, à une culture. Ils n’ont plus de nation puisqu’ils sont sortis de l’histoire…

    Si Marine Le Pen veut vraiment une nouvelle Renaissance française, elle doit envisager une re-culturation, un ré-enracinement des peuples de France et d’Europe dans leurs patries. Ils auront à nouveau une conscience historique et donc un sentiment d’appartenance à leurs nations.

    Le seul moyen c’est l’établissement d’une sixième république : Une République Fédérale Française. Comment régler des problèmes en revenant en arrière, en rétablissant le système qui les a créés ?… Nous suggérons à Marine Le Pen de prendre modèle sur la Confédération Helvétique qu’elle admire pour sa démocratie et ses référendums. Pourquoi apprécier chez les autres ce que l’on refuse chez soi ?

    « Republik Kevreadel Breiz »h veut devenir une nouvelle école de philosophie à la manière classique. Elle veut former des cadres étatiques en breton contemporain capable de remplacer les cadres actuels. Son but est de viser l’excellence, la transmutation d’individus de « Bretagne » provinciale aliénée vers « Breizh » nationale libérée et fédérée. Nous espérons pouvoir être des exemples d’une renaissance pour la France et l’Europe en pleine décadence mondialiste.

  • Bonne initiative, ces vidéos. Hélas, la quatrième et la cinquième partie sont les mêmes…

  • Gortoz pell gortoz gwell met dont a raio ‘benn nebeut.
    Un peu d’attente encore, mais ça arrive.

  • elles arrivent, comme les vidéos!

  • kenlan

    Pas de photos pour illustrer l’article ?