Ni à Brest, ni à Lampedusa!

Des militants viennent d’apposer des bâches avec le slogan « ni à Brest, ni à Lampedusa! »

les « démocraties » se réjouissent aujourd’hui des diverses révolutions survenues au Maghreb, mais ces mêmes « démocrates » ne semblent pas un instant penser aux conséquences catastrophiques que vont avoir à court terme ces mouvements populaires pour nos peuples européens.

Aujourd’hui, plus personne ne peut ignorer ou se voiler la face quant aux vagues d’immigration massives qui déferlent aujourd’hui en Italie, et plus particulièrement sur l’île de Lampedusa.

Ce nouvel eldorado européen vit aujourd’hui sous des vagues discontinues d’afflux de bateaux chargés à ras-bord de clandestins, qui viennent profiter du guichet de subventions, comme le défini si bien Antoine Sfer.

Ces débarquements ne sont rendus possibles que par l’inactivité criminelle des services frontaliers européens et l’imbroglio des lois sur le rapatriement des clandestins.

N’oublions pas la volonté de l’État français de créer une antenne du centre de traitement de dossiers des « réfugiés » en Bretagne occidentale pour désengorger le centre saturé de Rennes, et alors que l’Europe s’attend à une déferlante d’un million cinq de clandestins, nous pouvons, au minimum, estimer l’arrivée de 31000 clandestins dans le penn ar bed d’ici la fin de l’année. Soit la moitié de la population de la ville de Kemper!!

Au minimum 31000 personnes qu’il faudra loger, nourrir et assister tout les jours au nom de l’entraide internationale, alors que dans le même temps le RMI, le RSA, et le seuil de pauvreté ont explosé en Bretagne.

Adsav! ppb condamne fermement la volonté de l’État français de vouloir à terme remplacer la population bretonne par des populations allogènes et de virer les bretons hors de chez eux.

Aujourd’hui, nous demandons à ce qu’il reste du pseudo emsav de prendre position sur leur volonté de défendre les intérêts du peuple breton et leur vision de l’accueil de ces populations qui vont venir profiter du système auquel les bretons sont aujourd’hui exclus!

Bevet Breizh, Bevet Europa!

Pour le kuzul meur,
Ronan Le Gall
Porte parolde d’Adsav! ppb

Partagez sur les réseaux soxiaux !