Où sont les subventions du CEVA de Pleubian ?

Des politiciens bretons ont récemment condamné France Nature Environnement pour la publicité faite aux algues vertes sur nos côtes. Mais ne devraient-ils pas balayer devant leur porte ?

Le directeur du CEVA (Centre d’étude de valorisation des Algues) M. Dominique Brault a été condamné devant le tribunal correctionnel de Rennes, pour escroquerie et détournement de fonds publics. Deux ans avec sursis et 20 000€ d’amende ont été requis à son encontre et 60 000€ d’amende pour le CEVA. Le jugement sera rendu le 26 avril 2011. Notons également que l’Union Européenne réclame le remboursement des 300 000€ de subventions versées au CEVA.

Il n’y aurait pas eu enrichissement personnel de Dominique Brault selon le Tribunal de Rennes. Alors où sont passées les sommes détournées ?

Le CEVA, dont le remarquable travail est discrédité, est une Société économie Mixte locale, administrée par un Conseil d’Administration composé d’élus à 65% et de représentants de sociétés privées. « Composé d’élus », c’est bien là le problème, certainement responsables mais pas coupables, comme d’habitude…

Dominique Brault coupable idéal ? La lumière sera-t-elle faite sur cette « disparition » de fonds publics ? Les magouilles des élus ne redonneront pas confiance au peuple breton, le premier parti politique breton étant l’abstention. Au lieu de s’offusquer pour une affiche qui dénonce l’immobilisme des autorités en matière d’environnement, le peuple breton doit prendre ses responsabilités quand des élus se servent ou se font complices de tels actes de détournement d’argent des contribuables bretons et européens.

Adsav! Le parti du peuple breton est déterminé à suivre cette affaire. Il ne faut pas confondre subvention européenne et tirelire personnelle !!!

Bevet Breizh, Bevet Europa !

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Il faut un juste milieu pour tout c’est sur mais pas de centralisation à outrance, rien de pire. Le pouvoir au peuple!

  • Yannick

    « Seul une démocratie locale au plus proche du terrain réel comme préconise Adsav peut mettre un terme à ces pratiques en Breizh »

    Les faits prouvent que plus il y a d’autonomies locales plus il y a de corruption. Les études sur la mafia le démontrent largement et notamment avec l’infiltration importante de celle-ci en Allemagne par des sociétés chargées de blanchir l’argent. Il faut donc aussi des moyens de controles et de décisions centralisés pour contrebalancer cela.

  • C’est tellement courant cet argent de subventions ou de dons qui disparaît…Le pompon dernièrement c’était pour Haïti! Et avant y avait la lutte contre le cancer… Bobos, gauchistes, libéraux et consorts se servent allègrement dans la caisse pour se financer une belle vie aux détriments de ceux qu’ils sont sensés aider. Et cela à tout les niveaux du plus locale au plus haut niveau… Seul une démocratie locale au plus proche du terrain réel comme préconise Adsav peut mettre un terme à ces pratiques en Breizh! E tal kudennoù Breizh! Harpit Adsav!
    +1

  • C’est tellement courant cet argent de subventions ou de dons qui disparaît…Le pompon dernièrement c’était pour Haïti! Et avant y avait la lutte contre le cancer… Bobos, gauchistes, libéraux et consorts se servent allègrement dans la caisse pour se financer une belle vie aux détriments de ceux qu’ils sont sensés aider. Et cela à tout les niveaux du plus locale au plus haut niveau… Seul une démocratie locale au plus proche du terrain réel comme préconise Adsav peut mettre un terme à ces pratiques en Breizh! E tal kudennoù Breizh! Harpit Adsav!