CEVA – II le retour

CEVA – II le retour

Le 26 avril 2011 la cour de Rennes a tranché et a reconnu Dominique Brault et le CEVA coupables de détournement de subventions européennes. L’ancien directeur a été condamné à 18 mois de prison avec sursis avec interdiction d’exercer toute fonction publique pendant cinq ans. Le CEVA a, quant à lui, été condamné à 80.000 euros d’amende. Ils devront, par ailleurs, réparer le préjudice en reversant 303.000 euros à l’UE. C’était là le deuxième contrat litigieux, le premier ayant déjà abouti sur un remboursement de même montant. Toutefois l’affaire ne se termine pas là puisque c’est au tour du tribunal administratif, saisi par la région (gestionnaire des fonds européens), de prendre en main ce dossier. Malheureusement, à ce jour, quid des fond détournés au profit de qui ou de quoi ?

Denis Mer, Président du conseil d’administration du CEVA, veut faire appel. Ce que les citoyens bretons voudraient savoir, c’est bien à qui profite le crime ! Sur cette dernière question, le silence est de mise.

Nos politiques nous défendent de tomber dans l’écueil du « tous pourris », mais là où les élus contrôlent à 65% un établissement se déroulent de jolis tours de passe-passe. Bien sûr M. Brault est condamné et le CEVA contraint à rembourser les montants détournés, mais nous aurions préféré que ceux qui ont utilisé ces sommes se retrouvent, eux, devant les tribunaux sans ainsi jeter le discrédit sur un établissement tel que le CEVA dont les travaux sur la valorisation des algues sont reconnus.

Il appartient à chacun d’entre nous de prendre notre avenir en main et de cesser de mettre aux commandes des personnages issus de la ploutocratie française, ceux-là mêmes qui nous prennent pour de gentils moutons d’Ouessant tout juste bons à tondre à chaque élection.

Bretons, cessons de déléguer et prenons notre destin en main.

Breizh sokial ha dizalc’h en un Europa kevreadel !

 

Administration du CEVA tiré du site CEVA.fr

Le CEVA en tant que Société d’Economie Mixte locale est administré par un Conseil d’Administration composé d’élus et de représentants des sociétés privées et d’IFREMER. Le conseil d’administration de 15 membres est présidé par un Président Directeur Général issu du collège des collectivités.

 

Collège des collectivités locales

Collège des personnes  

physiques et morales

autres que les collectivités territoriales

65% 35%
Département des Côtes d’Armor Département du Finistère Conseil Régional de Bretagne Commune 

de Pleubian

IFREMER Sociétés privées et organismes financiers*
47% 6% 6% 6% 25% 1

 

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • En ce moment c’est la saison du ménage chez les « élites », que de bonnes nouvelles! Et encore ce genre de personnage ne devrait pas se plaindre, en chine il serait déjà condamné à couik!