L’appel du 18 juin 2011

Le 18 juin 2011, pendant que nos voisins français célébreront le souvenir de l’appel radio d’un célèbre général gaulois, les bretons, eux, sont invités à prendre part à une énième manifestation à Nantes. Au programme des réjouissances?

– La démocratie;
– La diversité culturelle;
– La diversité linguistique;
– Le respect de nos identités;
– La Réunification.

La démocratie? Le rouleau compresseur républicain réalisant son travail à merveille, nombre de nos compatriotes n’ont pas conscience qu’elle n’existe plus;

La preuve? le dernier vote sur le traité européen. Le peuple a mal voté? faisons revoter le parlement! Personne ne s’est offusqué de cet agissement anti-démocratique. Rappelons que la France est régulièrement présentée comme le dernier pays soviétique d’Europe et le pays le plus condamné par la cour européenne des droits de l’homme… Vouloir rester dans l’hexagone et souhaiter une démocratie digne de ce nom est une pure farce.

Je ne m’attarderais pas sur les revendications concernant la diversité culturelle et la diversité linguistique, celles-ci ayant un air de déjà vu.

Le respect de nos identités? De quelles identités parlent donc les collectifs initiateurs de cette manifestation? Adsav! ppb demande le respect de l’identité bretonne et européenne. Mais quand on sait que ces gens appellent de tous leurs vœux le métissage forcé, on ne peut que s’inquiéter derrière cette « revendication »…

La réunification? 2/3 des bretons sont favorables à la « réunification » de notre territoire. mais sans volonté politique, ce sujet reste de l’ordre du doux rêve. Nos compatriotes semblent atteint de la même schizophrénie que nos voisins français dès lors qu’il s’agit de glisser un bulletin de vote dans une urne électorale. On vote donc pour le contraire de ce que l’on souhaite au fond de soit et on continue de voter pour les ennemis de la Bretagne, socialistes en tête… Cocus et fiers de l’être semble être le nouveau crédo!

On le voit, il y a donc très peu de chances que cette manifestation aie un quelconque impact sur l’avenir de la Bretagne de demain.

Néanmoins, au scein de leurs associations respectives, les militants d’Adsav! ppb arpenterons les rues de Nantes ce 18 juin , pour se joindrent à l’appel du collectif 44=BZH qui entend dénoncer les partis breton collaborateurs et défendre l’identité bretonne et européenne.

Bevet Breizh, bevet Europa!

Ronan Le Gall
porte parole d’Adsav! ppb

Partagez sur les réseaux soxiaux !