Aujourd’hui Euskadi, demain Breizh?

La force de l’indépendantisme Basque vient d’avoir un effet logique: les partis espagnols « unionistes » se rassemblent pour retarder l’inévitable indépendance.

La « droite » populaire (PP) et le Parti socialiste (PSOE) espagnols viennent en effet de conclure un accord pour un gouvernement « nationaliste espagnol » à Vitòria, la capitale du pays Basque. Les ennemis d’hier se soutiendront mutuellement pour la présidence du gouvernement (pour le PSE) et du parlement (pour le PP). Cette évolution illustre la grande victoire du nationalisme basque: faire de l’indépendance la principale ligne de partage politique du pays. S’ils en sont arrivé là, les partis espagnols peuvent se faire du soucis pour leur avenir. C’est bien entendu reculer pour mieux sauter.

Il est à parier qu’au fur et à mesure que progressera l’indépendantisme breton, nous observerons des tendances similaires sur notre sol.

Partagez sur les réseaux soxiaux !