Pollution en baie de Saint-Brieuc : ensemble, demandons des comptes aux institutions !

Pollution en baie de Saint-Brieuc : ensemble, demandons des comptes aux institutions !

Alors qu’en Bretagne, depuis de nombreuses années, le problème des pollutions diverses est récurrent, aucune réponse n’est apportée aux questions soulevées par les différentes atteintes à l’environnement. Même si la mort de 36 sangliers, un ragondin et un blaireau à Morieux, depuis mi-juillet, n’est qu’une péripétie supplémentaire, les dangers liées aux pollutions en baie de Saint-Brieuc sont une nouvelle fois minimisés.
Pourtant il existe un service dédié à ces questions qui touchent à la santé publique : l’Agence Régionale de Santé.

Mais que fait l’Agence Régionale de Santé (ARS) ?

« L’ARS Bretagne est dirigée par Alain Gautron, entouré d’une équipe rapprochée intervenant dans les domaines suivant :stratégie et évaluation, la démocratie sanitaire, la Santé Publique et l’Offre de soins et de l’accompagnement. L’organisation garantie la transparence et la transversalité pour s’adapter aux enjeux de la santé. Les instances de l’ARS assurent la coordination des politiques de santé et la concertation avec les acteurs et les représentants des usagers. »L’ARS devrait donc être en mesure de donner des réponses et de faire des propositions efficaces concernant les diverses inquiétudes pesant sur la santé publique.

Nous interpellons donc directement Monsieur Gautron et l’invitons à éclaircir publiquement la situation, à faire mettre en oeuvre les dispositions et politiques visant à protéger les populations sans délai.

Rémy Thuau, le Préfet des Côtes d’Armor est aussi en charge de l’application des décisions relatives à la santé publique. Interpelons-le aussi, fermement mais avec courtoisie, pour que jamais plus on ne puisse entendre « Responsable mais pas coupable » !

Demandons à Alain Gautron et à Rémy Thuau des explications et une information rapide et claire sur les dispositions qu’ils comptent mettre en oeuvre immédiatement pour protéger les populations de la baie de Saint-Brieuc. Plutôt qu’une explication de biologie sur les algues vertes, bleues ou autres, demandons-leur de nous assurer par voie de presse qu’il n’existe aucun danger pour la santé des riverains de Lamballe à Saint-Brieuc. Fermes et courtois, à vos mails, téléphones et fax !

Agence Régionale de Santé Bretagne
Alain GAUTRON – Directeur Général
Téléphone direct : 02.22.06.72.04
Benoît CHAMPENOIS – Département Santé Environnement
Téléphone : 02.22.06.74.31
Télécopie : 02 99 30 59 03
mail : ars-bretagne-contact@ars.sante.fr

Pierre Le Ray – Directeur de la Délégation ARS Saint-Brieuc
Téléphone : 02.96.78.61.66
Télécopie : 02 96 78 61 63
mail : ars-dt22-direction@ars.sante.fr

Préfet des Côtes d’Amor Rémi THUAU
Téléphone : 02 96 62 43 88
Télécopie : 02 96 62 44 21
Courriel : prefet@cotes-darmor.pref.gouv.fr

NB : Merci de nous informer des retours de vos conversations avec vos interlocuteurs à contact@adsav.org

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Marie

    L’écologie n’est pas la seule thématique qu’Adsav développe. Mais elle a toujours fait partie des préoccupations urgentes du mouvement.
    Maintenant, la rentrée est là. Et rassurez-vous, cher Jean-Marc, qui ne laisse pas de mail de contact, tant il est aisé de critiquer quand on se planque, la rentrée sera TRES riche. A vous de nous contacter pour aider à construire autre chose, courageux Jean-marc !

  • Dao ha dao!

    Les nationalistes ont toujours été proches de la nature. Ce sont les premiers « écologistes » avant que cette vision des choses ne soient polluée par des opportunistes bobos… Si vous relisez le programme d’Adsav! tout y est: respect de la nature comme le respect de l’Homme et de l’animal. Bien sur ce n’est pas le seul axe de réfléxion/action, cela fait partie de notre vision de la Bretagne comme communauté humaine et nationale.

  • Jean-Marc

    Franchement, que vous parliez d’écologie c’est ok, mais que cela devienne le principal sujet ce n’est pas très judicieux. Il n’y a pas que cela qui préoccupe les gens. C’est un peu comme le PB qui d’un coup est devenu écolo à la suite de l’UDB…

  • Pégas

    il y a très longtemps que la Bretagne est polluer par l’industrie Porcine,on ne va pas résoudre un problème de plus de 40 ans en un jour il faut être réaliste les enfants.il va falloir revoir la politique industrielle alimentaire,et nos plages retrouverons leur bottées dans une 30 aines d’année, ci on a un peut de volonté bien sur.