L’Autre réunification de la Bretagne

Evoquant dans un précédent article les frontières intérieures à la Bretagne que constituent les départements, nous nous étions proposés d’apporter des solutions à cette division. Ces solutions sont permises par la loi de 2010 sur la décentralisation. En effet, cette loi permet qu’une région fusionne avec ses propres départements pour créer une collectivité territoriale nouvelle qui sera sans doute appelée « grande région ». Et cette « grande région » possèdera les compétences des départements et des régions réunies.

D’ailleurs, l’actualité nous rattrape puisque la région Alsace vient tout juste d’envisager de fusionner avec ses deux départements pour créer le « Conseil d’Alsace ». Nous sommes encore une fois en retard. Après la Corse qui a une « Assemblée de Corse » et un « Conseil exécutif de Corse » depuis 1991, voilà que l’Alsace à son tour nous distance sur la route de la liberté.

Cette création nécessite une délibération concordante de l’assemblée régionale et de toutes les assemblées générales concernées (pourquoi pas la Loire-Atlantique). S’ensuit une consultation de la population des départements concernés. Et si la majorité absolue est atteinte, avec le quart des inscrits, le gouvernement peut y donner suite par une loi (rien ne l’y oblige).

Qu’attendent donc  messieurs Le Drian, Tourenne, Lebreton, Maille (PSF) et Goulard (UMP) pour prendre exemple sur l’Alsace ? Cette question restera bien sûr sans réponse car nous savons parfaitement que nos élus se complaisent dans la situation actuelle et n’ont absolument aucune envie de perdre leurs baronnies.

C’est pourquoi il est de notre devoir, nous, Bretons, de tordre le poignet de nos élus pour qu’une fois au moins ils se montrent à la hauteur de leur responsabilités.

HEP UNANIEZH BREIZH EBET !

Partagez sur les réseaux soxiaux !