Navire échoué à Erdeven : à qui la faute ?

Le TK Bremen, vraquier sous pavillon de complaisance, s’est échoué cette nuit sur la plage de Kerminihy à Erdeven (Morbihan). Ce navire était à quai hier après-midi à Lorient, avant de prendre la mer pour rejoindre un poste de mouillage au nord de l’île de Groix dans des conditions météorologiques exécrables. Une brèche dans la coque du navire a provoqué une fuite d’hydrocarbures, entraînant une nappe de 1 km sur 5 m se dirigeant vers la plage d’Erdeven, indique la préfecture du Morbihan dans un communiqué. Les autorités ont prévu la mise en place de barrages flottants pour contenir la pollution et des opérations de pompage pour vider les cuves du navire, contenant 180 tonnes de fuel et 40 tonnes de gasoil.

Si on peut espérer que la fuite des cuves de GO et FO sera la plus faible possible, Adsav ! le Parti du Peuple Breton s’interroge : pourquoi ce navire n’est-il pas resté à quai, à l’abri de la tempête ?

Est-ce la faute de l’armateur pour éviter de payer les taxes portuaires ? Des autorités maritimes qui ont sous-estimé la violence de la tempête Joachim ? (on se dit dans ce cas que le drame du caboteur îles du ponant en 2001 n’aura pas été retenu) ou bien, une fois n’est pas coutume, va-t-on charger le capitaine du navire, fusible idéal ?

Adsav ! Le Parti du Peuple Breton s’étonne que l’on puisse laisser un petit navire à la pioche dans les passes de Lorient, reconnues difficiles par gros temps et demande à ce que la préfecture maritime empêche les navires de taille inférieure à 110M et surtout lèges (sous ballasts, un bateau offre moins de stabilité) de prendre la mer à partir de force 8 et de rester à quai, même si cela dérange les armateurs, aujourd’hui financiers et esclavagistes des temps modernes.

Adsav ! Le Parti du Peuple Breton rappelle que les vies humaines et le bio système breton valent plus que les profits de certains.

Le Kuzul Meur d’Adsav! PPB

échoué à Erdeven

Partagez sur les réseaux soxiaux !