“Le socialisme contre la gauche” / « Ar sokialouriezh a-enep pobl an tu kleiz »

Filmig bihan evit lakaat war wel niverenn nevez 142 ar gelaouenn « Eléments »
Prederioù war dazont an Europa ha piv a zo kablus d’eus e stad truezus.

Petite bande annonce pour la parution du n°142 de la revue Éléments.
Réflexion sur l’état de l’Europe et les responsables de cette situation.


Mammenn /Source: http://www.revue-elements.com/

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • bzh

    La loi sur la negation des genocides est passée. La france doit etre sadomasochiste.

  • bzh

    Au fait, monsieur d.williams
    Si vous voulez des exemples de đelits de facies. Faites une recherche sur gambetta, kerflank.
    Vous allez voir, c’est un autre niveau qu’un tract sur un pare brise…

  • Thierry

    La pêche et le tourisme :
    Pour ma part, les touristes ne me dérangent pas ; ceux-ci sont de passage ; par contre, les colonisateurs qui deviennent trop nombreux, c’est nann ; cette logique de bon sens pour préserver l’essence même d’un peuple s’appelle le patriotisme.

    Il n’y a pas que la pêche en Bretagne ; vous venez en Bretagne donc faites l’effort de connaître
    l’économie bretonne.

    Si des patriotes bretons vous dérangent, rien ne vous empêche de vivre tranquillement dans votre coin d’origine. Le respect de soi et des autres commence par là.

  • bzh

    Je pense que les tracts sont distribués sans discrimination quelconque, car c’est déjà bien de trouver des vivants sur la côte en cette période. Ensuite, le tourisme fait vivre notre « région », il faudra bien nous dire, cher monsieur, où voyez vous de la vie?? Sur le golf, même ailleurs, ce ne sont que volets fermés, commerces en disparition a part juillet aout, population vieillissante, et je ne parle pas de l’emploi. L’exile est obligatoire pour travailler et habiter le plus proche possible de notre demeure natale (loyer exorbitant). Dans mon village, les boites de nuits, et pubs qui mettaient un peu de vie ont tous fermés sans exceptions car cela déplaisait aux touristes venant deux semaines par an! Croyez vous illégitime notre combat? Pensez vous que la côte n’est que festou noz, chouchen, et galettes? Savez vous ce que cela fait de voir son pays sombrer dans la déprime et l’oubli? Notre langue est aujourd’hui classée en voix de disparition, notre propre Histoire ne nous est pas enseignée dans nos écoles, la Bretagne est un pays ouvert, certes,mais ses cuisses resteront a jamais fermées.
    Pour rester dans le cliché, la pêche est loin d’être la seule ressource de la Bretagne même si celle-ci est non negligeable, nos terres et notre mer sont riches, et ça croyez moi, la france l’a compris très vite. 85% de nos impôts partent sur paris…
    Pour le « typisme » de la Bretagne, ces montagnes de bétons sont très loin de refléter sa valeur.
    Amicalement. Breton de coeur ne veut pas dire grand chose du tout…
    Kenavo.
    Bevet breizh dieub ha dizal’ch

  • D. WILLIAM

    Madame, Monsieur,

    Bordelais de résidence,breton de coeur depuis quelques dizaines d’années, résidant régulier près du golfe , je suis étonné du comportement des distributeurs de tracts « vivre et travailler au pays ».
    Le délit de facies de rigueur ne m’a pas permis d’obtenir ce document au demeurant interessant!
    Par contre il était disposé sur l’essuie glace de ma petite renault au parking mais pas sur la mercedes de mon voisin.
    Quand on défend des idées aussi légitime que les vôtres on dispose du courage de les exposer à tous les citoyens.
    Je pense qu’il ne vous a pas échappé que la pêche malheureusement ne peut être la seule ressource de votre région et que le tourisme fait vivre de nombreux commerces locaux.
    Je pense également que vous ne méconnaissez pas l’état de l’offre et la demande nationale en matière d’habitat.
    Pour ne pas voir se dégrader le typisme de la bretagne, pour que votre région et notre préférence ne perde pas son attrait, je suis contre la taxe préconisée.
    Vivre au pays c’est protéger votre région. Ne pas travailler au pays mais y vivre c’est également protéger votre littoral.
    Un breton de coeur