Redon: Adsav (PPB) annoncera publiquement le nom de son candidat dans les prochains jours

Adsav (PPB) a été le premier parti politique à annoncer, dès le 30 mars 2009, sa participation à l’élection cantonale partielles de Redon (7 et 14 juin). Cette candidature n’est décidément pas passée inaperçue ! Avant même que le nom du candidat soit rendu public, nous avons reçu de nombreux messages de soutien. En particulier, plusieurs personnes nous ont demandé, ce qui est bien normal, quel serait le nom de notre candidat. Qu’on se rassure, il n’est pas dans notre intention de créer un suspens inutile. La procédure de sélection arrive à son terme et les militants de la Kevrenn Nevenoe (Pays de Redon) annonceront le nom de leur candidat dans les prochains jours.

Notons au passage que cette nouvelle a également suscité des attaques aussi excessives que pathétiques de la part des habituels chevaux de retour de la politique redonnaise. Certains grincheux, remplaçant la discussion par l’anathème et la violence verbale, ne semblent pas vouloir s’abaisser à envisager des solutions bretonnes à la crise qui frappe de plein fouet le Pays de Redon, comme tant d’autres pays de Bretagne. Les incapables de tout bord auraient-ils peur que nous réussissions là où ils ont échoué ? Peu importe au fond. Notre objectif durant cette campagne sera de proposer les solutions qui permettront de défendre vos intérêts de Bretons. Comme à notre habitude, nous mènerons le débat démocratique de manière réfléchie et censée. Et l’on peut compter sur nous pour ne pas tomber dans le prêt-à-penser, la langue de bois et les belles phrases qui n’ont jamais remplacé une action concrète.

Kuzul Meur Adsav (SPV)
Le Bureau politique d’Adsav (PPB)

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Breutaer

    Je redescends brièvement dans le bac à sable car j’ai reçu aujourd’hui les professions de foi et bulletins de vote pour l’élection européenne de dimanche prochain (il se trouve que le PB présente le même candidat pour Redon et pour Bruxelles). J’ai lu attentivement le papier du PB, et je regrette qu’ils aient oublié de dire un mot à propos de l’enrichissement culturel de la Bretagne grâce à l’immigration. Même pas un mot sur la Turquie. Ont-ils honte de leurs opinions? Est-ce qu’ils n’ont pas l’impression de tromper les gens ?

  • Fred

    Occupons-nous de notre combat, c’est tout ce qui compte. Ne perdons pas notre temps avec des sujets secondaires et des querelles de bac à sable. Je fais confiance au candidat d’Adsav, Laurent Jutel.

  • Meriadeg

    Granville est bien connu pour avoir fait le tour des partis politiques (surtout français) et il ne roule que pour lui. C’est un bel arriviste qui se sert (pour le moment) de la cause bretonne et ne pense qu’à ses avantages personnels. Les gens du pays de Redon (surtout dans les associations aujourd’hui disparues…) le savent pertinament. Alors laissons cet individu face à ses propres problèmes et contradictions…. les résultats des élections trancheront !!!

  • TILLENON

    Hent pobl Vreizh eo an Emsav. Ne c’hell ket ar galloud sujer herzel ouzh pobl Vreizh a vont war-du an Emsav. Met klask a ra lakaat dirazi emsavioù faos evit he dihentañ. An emsavioù-se a anver emsavioù-margodenn pe ledemsavioù. Al ledemsavioù zo : 1) pe luskadoù diwanet er framm gall dindan levezon an Emsav 2) pe aozadurioù savet gant ar framm gall e-unan.
    Dre al ledemsavioù en em laka ar galloud sujer en ur c’helc’h-bac’h. Rak binvioù-dihentañ ha -breinañ ez int el lec’h m’emaint : dihentañ ha breinañ a reont ar framm gall. Dezrannañ ha distrujañ al ledemsavioù zo tagañ poentoù gwan eus ar framm gall : rankout a ra ar galloud sujer en em zifenn dre reiñ nerzh dezho ha dre-se kreskiñ an dihentadur hag ar breinadur ez int evitañ. Seul vui m’en em zifenn, seul vui en em zihent hag en em vrein. Roll an Emsav zo derc’hel ar galloud sujer er c’helc’h-bac’h-se betek ma vo distrujet.

  • gwezenn

    Granville et les autres tartuffes du même genre… seul notre peuple et son avenir ont de l’importance, Granville et consort s’en moquent…

  • Breutaer

    Je suis persuadé que le désir d’arrêter l’immigration est partagé par la grande majorité des gens. C’est un point de vue indissociable de la défense de la Bretagne. En fin de compte, c’est Granville qui exprime un point de vue extrémiste sur son blog. Il s’oppose à la fois au bon sens populaire et aux idéaux traditionnels du mouvement breton. Où veut-il en venir ? S’il défendait la Bretagne, je comprendrais qu’il se présente aux élections même sans espoir d’être élu, car c’est une occasion de se faire entendre. Mais là, je ne comprends pas quel est son objectif. Il ferait mieux d’adhérer au parti socialiste.

    Le slogan la Bretagne aux Bretons est une excellente position de principe, même si la mise en pratique peut se discuter. Si Granville pense différemment et qu’il veut plus de mosquées en Bretagne, il devrait le dire sur ses tracts de propagande électorale. Si ce n’est pas ce qu’il veut, il devrait le dire aussi, pour qu’on sache à quoi s’en tenir. Mais je ne suis pas sûr qu’il sache ce qu’il veut. Son discours anti-Adsav ressemble à une tactique électorale, ou à un moyen de se faire bien voir de l’extrême-gauche. En tout cas, ce n’est pas le genre de personne qui aurait le courage de s’opposer à la politique d’immigration du gouvernement français. Moi, je n’aime pas le flou artistique, et je préfèrerais qu’il dise carrément quel pourcentage de Musulmans il veut avoir à Redon… Mais il ne le dira jamais car il risquerait de perdre ses électeurs, en particulier ceux de droite qui sont favorables à la Bretagne. Il aime bien attaquer les autres, mais sans se mouiller lui-même. Notre donneur de leçons est donc un hypocrite. Quid de l’honnêteté et de la cohérence ?

    Dans le même texte où il critique le slogan « Pas de mosquées en Bretagne », Granville écrit que « notre identité s’appuie sur des valeurs démocratiques et d’ouverture ». On peut donc supposer qu’il parle d’ouverture à l’immigration. Pourquoi n’écrit-il pas en toutes lettres que l’identité bretonne s’appuie sur l’immigration turque, si c’est vraiment ce qu’il pense ? Parce qu’il préfère ne pas être compris! Il sait qu’il essuierait un rejet total. Dans la population générale, pratiquement personne ne rêve de voir construire des mosquées en Bretagne, et c’est encore plus vrai parmi ceux qui sont conscients de la nécessité de défendre l’identité bretonne contre la France. Aucun amateur de mosquée ne risque de voter par erreur pour Adsav, car Adsav a des positions claires. Par contre, de la part de Granville, il y a une bonne part de tromperie à se présenter comme un défenseur de la Bretagne tout en diabolisant tout discours contre l’immigration. Le pire, c’est qu’il n’utilise même pas le mot immigration dans son texte. Il a peur que s’il accuse ouvertement Adsav d’être contre l’immigration, les gens en concluent que lui-même y est favorable. C’est pourquoi il s’exprime par insinuations. Ça ne l’empêche pas d’accuser Adsav de manquer de franchise et de vouloir tromper les Bretons sincères. Je me répète, mais ce gars-là devrait être au parti socialiste.

    J’ai trouvé curieux aussi de voir que Granville reproche à Adsav de faire une « fixation anti-française ». S’agit-il d’une prise de position officielle contre l’indépendance? En fait, tout son discours utilise le même ton agressif et bébête, et on dirait qu’il veut interdire à Adsav de présenter un candidat à Redon !

  • Bonjour Merlin,

    Le lien était cassé en effet, tu peux retenter ta chance ça va marcher maintenant tu arrivera sur une page de contact.

  • merlin

    Bonjour à tous.
    Lacase contact ne marche pas sur ce site (enfin pas pour pon ordi).
    Est-ce normal ?
    Comment contacter un membre pour quelques info ?

  • Thierry

    dans la profession de foi de 2008 concernant les candidats Adsav, il y avait bien indiqué « breton maître chez toi » ; de plus la référence à l’immigration était claire ; si Adsav est d’extrême-droite, tous les autres partis sont alors d’extrême-gauche, puisque tous pro-immigration ; en temps de crise, le bon sens serait l’arrêt de l’immigration (dépenses inutiles, gaspillages) ; pour une « Bretagne bretonne dans une Europe européenne » (ce slogan correspond en plein à l’élection européenne) ; « droite nationaliste bretonne » : nos adversaires ont du mal avec « parti du peuple breton » ; et pour cause, ça sous-entend que le social n’est pas défendu que par la gogoche ; l’impression que donne les deux pseudo-bretons de l’udb et du pb est qu’ils visent uniquement les voix du milieu culturel breton ; ce qui expliquerait leurs scores ridicules
    puisque le nom du candidat va être divulgué notamment aux « infos du pays de Redon », il serait peut-être bon de communiquer sur certains points ci-dessus ;
    bretons votez breton pour une fois

  • Fred

    Merci monsieur. Mais ne donnons pas trop d’importance à cet individu. L’important est de proposer des solutions car le « mal vivre » se développe rapidement du fait de la chappe de plomb du système France incapable de faire face aux crises et menaces actuelles.

  • Breizhad Hepken

    Chers compatriotes,
    Etonné par le texte de Monsieur Emile Granville concernant votre parti, j’y avais apporté une réponse.
    Celle-ci n’ayant pas été publiée, je me permets donc de vous la communiquer.
    Je précise que je n’ai ma carte à aucun parti politique bien que sympathisant de longue date de la cause bretonne et partisan
    de toute initiative politique ou culturelle favorisant le réveil du peuple breton.
    Bien cordialement

    Cher Monsieur,
    Je note dans ce discours plusieurs incohérences et contre-vérités concernant votre adversaire à la cantonale de Redon.
    Tout d’abord, selon vous, il n’y aurait aucune différence entre le slogan de « la Bretagne aux Bretons » et celui bien connu de « La France aux Français », respirant l’intolérance et la xénophobie ?
    Faut-il donc en conclure qu’en 1962, « l’Algérie aux Algériens » était un abominable cri d’extrémistes de droite et que par conséquent « Algérie française », son contraire, tout à fait légitime et démocratique ?
    Ceci dit, je me permets tout de même de vous faire remarquer que le véritable slogan d’ADSAV! est : « Breton maître chez toi » et non : « la Bretagne aux Bretons ».
    Quant à la suite , elle me paraît est tout aussi fantaisiste.
    « Le parti du peuple breton » – selon son appellation exacte, et non « la droite nationaliste bretonne »- enfermé dans une vision de l’entre-deux-guerres tromperait les électeurs en tenant un faux discours édulcoré seulement décryptable par les esprits avertis? C’est peut-être prendre un peu vite les Bretons pour des idiots, ne trouvez-vous pas? Les professions de foi et les affiches d’ADSAV! étant parfaitement claires, franchement nationalistes et sans langue de bois, aucun des électeurs n’a pu étre trompé. Les 13 % de scores atteints à certains endroits l’ont été de façon tout à fait légitime. Le message « édulcoré » n’est d’ailleurs d’aucune utilité. Les scores minables régulièrement obtenus par les partis regionalo-centristes bretons en sont une preuve flagrante.
    Pour finir, la fête de Ballon aurait été abandonnée à cause du harcèlement des membres d’ADSAV?
    Il me semblait qu’ADSAV! se rendait pacifiquement chaque année pour commémorer la fête nationale bretonne, qu’aucun débordément n’avait jamais été à déplorer, le seul incident en 10 ans de présence étant à mettre sur le compte de bandes violentes d’extrème-gauche venues agresser les militants d’ADSAV! , dont des nombreuses femmes et des enfants en bas-âge.
    Que vous soyez face à ADSAV! pour cette élection ne vous autorise pas à être aussi léger lorsque vous parlez de votre adversaire.
    Sympathisant de toute initiative favorisant l’émancipation de mon pays, la Bretagne, j’avoue être surpris et déçu par cette attaque qui, je l’espère, est à mettre sur le compte de l’ignorance.
    Avec mes salutations bretonnes.

  • Meriadeg

    Cette mise au point est parfaite. Je ne pensais pas poster aussi souvent concernant cette élection cantonale partielle sur Redon, mais en relisant ce qui a été écrit concernant votre candidature, je me dis surtout « foncez ».
    J’ai relevé les derniers scores électoraux de ce parti breton sur l’Ille et Vilaine. Ils datent de 2007, donc récents, et je vous les livre :
    RENNES SUD : Guillemot « pb » 0,57%
    VITRE : Lemestric « pb » 0,89%
    REDON : Granville « pb » 1,27%
    Vous n’avez pas à trembler devant de tels scores, vous qui avez largement dépassé les 5% aux dernières élections.
    Alors mes chers amis je vous souhaite un bon score et une victoire pour la Bretagne et pour notre peuple.