Le Télégramme de Brest est islamophobe! ( Màj audio)


Le Télégramme nous rapportait il y a quelques jours  qu’une femme s’était faite expulsée du tribunal de Lorient pour avoir enfreint la loi sur la dissimulation du visage. Cette demoiselle portait un vêtement traditionnel français particulièrement aguichant, il faut bien le dire, appelé niqab.

 

Cette libellule s’est donc faite refoulée du tribunal par un agent de sécurité. Comme c’est à la mode, cette sympathique française a filmée la scène, mettant bien en avant le visage de l’agent de sécurité, qui, au passage, est un de ses coreligionnaires. Et voilà notre pauvre homme, musulman lui-même donc, accusé d’islamophobie! Ce mal qui gangrène la société moderne où si vous êtes hétéro, catholique, païen et revendiquez vertement la fierté de vos ancêtres, vous ne pouvez qu’être un horrible facho. Et vous mériteriez même la déportation pour ne pas vouloir vous soumettre au nouvel ordre mondial.

Et nos amis du Télégramme la dedans ? Pour avoir consacré un article à ce sujet, ils se retrouvent désormais accusés de complaisance et d’islamophobie par les jeunes gens, fort sympathiques au demeurant, regroupés dans feu l’association Forsane Alizza, organisation soit disant dissoute par Claude Guéant. Mais pourquoi dissoudre une association musulmane qui ne veut que répandre la religion de paix et d’amour comme le veut la propagande d’Etat ? Ce n’est quand même pas parce que leur leader s’est retrouvé au tribunal après avoir marqué un magnifique coup franc, digne du grand Bilal Ribéry, mais en se trompant entre un ballon et le code pénal français sur une place publique de Limoges ? Dans le pays des droits de l’homme, on n’ose y croire…

Voilà donc nos bobos du Télégramme dans de beaux draps. Soucieux de défendre leur sœur, nos barbus ont téléphoné à la rédaction lorientaise. Vous pouvez découvrir ci-dessous la communication entre un amateur de l’excellent groupe de rock zz top version moderne façon Kaboul sur Seine et un pseudo journaliste de cet infâme quotidien français.

cliquez ici pour écouter la conversation téléphonique forsane alizza vs télégramme

Ça vaut son pesant de cacahuètes, non ? Après avoir servie la soupe pendant des années à la propagande d’Etat, vanté les mérites du multiculturalisme (dont Julien Dray vient de nous avouer qu’il savait pertinemment que ça ne marchait pas), ce « journal » s’émerveillait récemment  du juteux marché halal et du beurre que se font allègrement certains industriels présents sur le territoire breton, oubliant (volontairement ??) de parler du risque sanitaire qui en découle (bactérie mortelle E.colie), voilà un joli retour de bâtons dans les gencives de ce quotidien anti-breton.

Anti-breton ? Meuh non me direz-vous, leur publicité affiche un joli photo montage d’un néo-français arborant fièrement un Gwenn ha du. Et je vous répondrais par l’affirmative. Ces gens ont refusé de faire paraitre l’avis de décès de Yann Fouéré, refusent de parler aux responsables d’Adsav ! Le Parti du Peuple Breton dans les manifestations alors qu’ils sont convié pas les organisateurs, ils ont fait pression, comme d’autres militants propagandistes, sur certaines agences de presse pour ne pas diffuser nos communiqués. Cette même rédaction lorientaise mentait délibérément lorsqu’un journaliste originaire du Berry relatait qu’au congrès d’Adsav ! on chantait des chants paramilitaires pour désigner le Bro Gozh, notre hymne national ! Nous avions demandé une rectification à l’époque, rectification qui ne sera jamais passée.  Vive la liberté d’expression ! vive la censure !

Pour tout vous dire, aujourd’hui, nous buvons du petit lait. Nous n’avons aucune complaisance pour ces collabos du système, ils n’ont que ce qu’ils méritent. Forsane Alizza ayant appelé ses militants à assaillir d’appels et de mails la rédaction du Télégramme, les voilà pris à leur propre piège. S’ils lisent ces quelques lignes, les employés du Télégramme seront peut-être choqués. Mais qu’ils ne feignent pas d’être surpris. La vérité est toujours dure lorsqu’elle vous arrive de plein fouet. On a que ce que l’on mérite…
Au centre, le porte parole de Forsane Alizza, en compagnie du désormais célèbre Lies Hebbadj, à Nantes:

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Berneau Elisabeth

    Tenez bon! C’est vous qui ferez la Bretagne de demain ! Merci pour mes petits enfants !

  • bzh

    Mais non ce sont eux les victimes..ce qui est marrant c’est que la veille au soir il y avait un debat dans lequel le president de s.o.s racisme revendiquait les liens entre musulmans et juifs et ne se privait pas pour descendre les partis nationaliste selon-lui: nazi, antisemite etc. Curieux de voir sa réaction.

  • jegou

    Ça y est ,ce groupe de cinglés vient de faire parler de lui,dans le monde entier,Toulouse et Montauban ,ce sont eux .
    Un homme de 24 ans,ancien djihadiste est toujours cerné par le raid et se bat armes a la main,son frère a été interpellé,mais qu’est-ce que l’on attend pour éradiquer ce poison?

  • Julie

    Quelle honte ces gens-là!L’immigration n’enrichit décidément que les patrons et les politiques voyous!

  • jegou

    Si ils avaient pu se dissoudre eux aussi?

  • jegou

    noz mad ,
    les « cavaliers de la fierté » forzane alizza,a été dissous hier en conseil des sinistres.

  • Lenner

    C’est un vrai problème pour notre mode de vie que ce genre de zozos obscurantiste et réactionnaire! La laicité est censée protéger le peuple mais malheureusement elle est adaptée à la période du 19/20ème à l’ère pré mondialisation. Il faudrait réfléchir de nouveau sur cette partie du contrat social en Occident pour eviter que la religion ne revienne de nouveau mettre à mal la liberté de conscience. En tout cas c’est un sacré défi que nous avons là devant nous comme pour ce qui est du pouvoir grandissant des élites transnationales et des conglomérats internationaux. Quel solution? Repli national? Breizh bepred!

  • Yves Le Gonidec

    Tudoù…klañvet ! FLB ha pik echu.