Les Nazis n’ont rien inventé pour les peaux humaines tannées

naziePour ceux qui auraient séché les cours d’histoire, on y apprend quelques unes des abominations commises par les nazis, un bon exemple des « heures les plus sombres de notre histoire« .

Qui ne serait pas écœuré, choqué, devant des photos de pantalons en peau humaine, des abat-jour confectionnés en peau humaine tannée, tant d’horreurs pour lesquelles la simple pensée de leur existence suffit à marquer un être humain à vie.

Seulement, ce qu’on ne nous apprend pas dans les cours d’histoire de l’école républicaine française, c’est que les nazis ne sont nullement les inventeurs de ces atrocités, et que récemment, on affichait encore une peau humaine tannée dans un musée.

Cette peau humaine tannée vous choque ? Bravo, vous êtes encore humain.

Les procédés les plus barbares d’extermination ont été mis en œuvre par la république française lors du génocide des chouans en Vendée et en Bretagne. Cette peau de chouan tannée était exposée au muséum d’histoire naturelle de Nantes.

Le samedi 11 janvier 2003, les militants bretons d’Adsav ont investi le Muséum des Sciences Naturelles de Nantes afin afin de dénoncer le spectacle affligeant de cette peau humaine de chouan tannée exposée au public, et d’exiger que celle-ci soit rendue à la terre de ses ancêtres. Après avoir recouvert la vitrine, où était exposée l’enveloppe humaine, d’un linceul noir brodé d’une hermine blanche, les militants ont rencontré la presse et expliqué leur action symbolique.

Ils ont insisté sur cette époque horrible, sanguinaire et inhumaine, celle stratégie politique dans laquelle des utopistes ont tenté d’imposer leurs rêves en éliminant toute opposition. Ce génocide des Bretons et des Vendéens, (suivi quelques années plus tard de celui du Camp de Conlie), la France ne l’a jamais reconnu, ni fait acte de repentance, cette France des droits de l’homme et donneuse de leçons. Ils ont également insisté sur cette France révolutionnaire et son régime issu de 1789 qui a inspiré tous les régimes totalitaires et sanguinaires du monde. On peut affirmer sans erreur que la révolution française et sa dérive totalitaire, accolent logiquement la France de 1793 à l’URSS stalinienne. Lénine, bien avant le nazisme avait inauguré le génocide de masse et instrumentalisé les moyens pour y parvenir. En lui succédant en 1924, Staline a poursuivi la politique de transformation radicale de la société ! Les crimes monstrueux commis lors de ce génocide volontairement perpétré, calculé, cette volonté totale d’extermination, ont été très naturellement justifiés par des hommes comme Saint Just, qui écrivait dans son rapport du 14 août 1793 à la commission des moyens extraordinaires « on tanne à Meudon la peau humaine, la peau qui provient d’hommes est d’une consistance et d’une beauté supérieure à celle des chamois. Celle des sujets féminins est plus souple mais présente moins de solidité».
Et dire qu’il y a encore aujourd’hui de nombreux hommes politiques français qui se réfèrent à un tel monstre sanguinaire.

La peau fut retirée du musée. Plus qu’un devoir de mémoire, il s’agit de lutter contre le négationnisme républicain qui occulte les abominations commises au nom de la république française.

Si nous citons ici le cas des peau humaines tannées, n’oublions pas toutes les autres atrocités, les exterminations dans les fours crématoires, ici aussi les précurseurs dans ce domaine de la barbarie furent également les défenseurs de la république française tel que Robespierre qui mena l’exemple génocidaire en Vendée, les expérimentation d’éradication par le gaz, par empoisonnement de l’eau, ou encore la récupération de graisse humaine en faisant cuire les cadavres.

les français aiment à sortir les belles phrases du genre « cela rappelle les heures les plus sombres de notre histoire », méprisant, et regardant de haut ceux qui ne se plient pas aux normes, tentant d’assimiler les nationalistes bretons.

Mais les français eux mêmes nient l’histoire réelle, l’école républicaine nie les génocides commis par la France, elle les occulte, et les bons petits français retiennent la leçon, ils se prennent pour le pays des droits de l’homme.

La France a commis les pires atrocités, n’a eu de cesse de violer les droits de l’homme, en 2006 encore, la France a battu le record de condamnation pour atteinte aux droits de l’homme devant la cour européenne, en passant devant la Turquie, mais évidemment, les français ignorent cela.

Le peuple français est un peuple qui ignore tout de sa propre histoire, qui croit aux mensonges et au négationnisme républicain, et qui non content de priver les peuples encore colonisés de leur liberté, nous traite de communautaristes à la moindre demande légitime de notre part.

N’oublions pas toutes les heures les plus sombres de l’histoire…

Dalc’homp soñj Bretoned!

 

 

 

 

 

 

 

Partagez sur les réseaux soxiaux !