Le pouvoir jacobin français pousse Mélenchon [Màj photo]

Nous avons reçu:

Twitter est souvent perçu comme l’instrument de la démocratie, et le buzz, la fuite (leak) comme l’outil du peuple contre la machine du pouvoir. Parfois, c’est l’inverse, la machine qui retourne l’outil. A l’image de cette fuite opportune des « enquêtes d’opinion de la DCRI » qui ne sont rien d’autres qu’un moyen, pour l’exécutif, d’essayer d’influer sur les (in)consciences des électeurs en leur donnant un petit sondage maison, gratuit pour l’Etat et auréolé d’une fiabilité que seuls les services secrets ont.

Une fuite qui se propage sur le net depuis quelques heures, poussée par les réseaux mélenchonistes, et qui donne Mélenchon au coude à coude avec Sarkozy, à 24-25% au soir du premier tour. Bien que les militants de la gauche dure y croient dur comme fer, force est de constater l’impossibilité apparente de ce résultat, ne serait-ce que parce que – Marine le Pen ayant axé son programme sur la défense de l’ouvrier et du pauvre – le potentiel du Front de gauche se trouve ramené en deça des 10%, les sondages donnant systématiquement une estimation supérieure au succès du candidat gauchiste, et ce notamment parce qu’il reste toujours plus aisé, socialement, de s’affirmer électeur de Mélenchon plutôt que de Marine le Pen, surtout dans les villes françaises à fort taux d’allogènes, et compte tenu du lavage de cerveau assimilationniste que subissent chaque jour les hexagons depuis leur enfance.

Mais qui commande la DCRI ? Le pouvoir, qui veut tout faire pour éviter 1981, lorsqu’un PCF fort, mais pas assez pour conquérir le pouvoir, s’était allié avec des socialistes et des radicaux pour y accéder. Marchais à 15% et l’impétrant Mitterrand, qui déjà avait promu l’ouverture, entrèrent par effraction à l’Elysée et abandonnèrent l’hexagone à quatorze ans d’orgie morale et sociale, ce qui d’ailleurs est parti pour se reproduire en plus fort (régularisation des sans papiers clandestins, mariage homo, avortement et autres idioties criminelles). Tout faire pour pousser Mélenchon, afin que la vague lui profite et lui permette d’éliminer, et Hollande, et Le Pen, ou d’affaiblir leur légitimité.

Et c’est le même pouvoir qui lave le cerveau des élécteurs à grande eau et qui menace de poursuivre les journaux et radios étrangères si elles publient les résultats avant 20 heures, querelle et moyens anachroniques bien dignes d’une France pourrie et poussiéreuse. Beaucoup ont accusé lElysée de vouloir un nouveau 21 avril… c’est faux ! Ces pseudo-fuites de la DCRI montrent une volonté sarko-jacobine cousue de fil blanc… ils veulent un 2nd tour Mélenchon – Sarkozy, miroir symétrique de 2002. Réussiront-ils ? Réponse dimanche.

A Brest comme partout en Breizh, Mélenchon et ses partisans ont une vision très particulière de la démocratie populaire!

4 Comments

  1. Dao ha dao!

    22 avril 2012 at 20 h 33 min

    Staline Mélenchon : 11,7%. Pétard mouillé malgré le soutien du système (journalistes, instituts de sondages…).

    RépondreRépondre
  2. Pierre Guillemot

    22 avril 2012 at 17 h 10 min

    Mélenchon piège à cons !

    RépondreRépondre
  3. Dao ha dao!

    20 avril 2012 at 15 h 51 min

  4. Henri

    20 avril 2012 at 15 h 16 min

    d’ou sort ces sornettes…

    RépondreRépondre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>