Cathophobie ordinaire une fois encore / kristengaserezh boaz ur wech c’hoazh

Nous apprenons avec effarement la polémique autour du conservatoire de l’école publique implanté au centre Alain Savary, 4, boulevard Volclair, à Rennes. Les élèves des écoles privées ne peuvent y accéder.

Un conservatoire ouvert à tout le monde sauf… aux élèves des écoles privées. « C’est dans nos statuts, se défend Jean-Louis Robert, président de la DDEN 35. Ce conservatoire est réservé aux élèves du public et nous refusons que des élèves des écoles catholiques s’y rendent. C’est notre droit et c’est comme ça. »

Ces mêmes personnes qui pondent des lois contre les discriminations en raison de l’appartenance ou la non-appartenance à une religion se pavanent ainsi en s’attaquant à une cible des plus facile: les catholiques. Imaginons une seconde que dans les statuts de ce musée il y ait une interdiction d’entrée aux juifs ou aux musulmans : la levée de bouclier serait terrible, mais là, il s’agit de catholiques. L’accès au musée est gratuit pour les écoles publiques et payant (2 €) pour le grand public, mais ainsi interdit aux élèves des écoles privées.

Qu’en pensent les pouvoir publics ? Ne sommes nous pas ici en présence de discrimination religieuse dans toute sa splendeur ? Ou celle-ci n’existe peut être pas dès lors qu’il s’agit du catholicisme ?

La cathophobie ordinaire qui se développe en Bretagne est très inquiétante et n’augure vraiment rien de bon dans les temps à venir: bannières du Tro-Breizh interdites à Naoned en 2010, pièces de théâtre insultant les catholiques, dégradations des lieux de cultes ou de repos des morts en hausses constantes…  Bien trop peu de Bretons, croyants ou non, se rendent compte de la gravité de la situation car ces attaques ne visent ni plus ni moins qu’à liquider tout l’héritage Breton au profit d’un gloubi-glouba mondialisé et déraciné!

Les mêmes qui discriminent et attaquent sans vergogne tout ce qui est catholique et Breton sont bien plus indulgent quand il s’agit de la religion d’amour, de la tolérance et de la paix. Par exemple rien sur l’initiative des musulmans de France qui se rassemblent aujourd’hui pour la prière du vendredi et qui par le truchement de plusieurs centaines de recteurs de mosquées vont appeler à voter pour François Hollande! Rien non plus quant aux attaques de plus en plus violentes que subissent les laïcs sincères et pas sectaires de la part de la frange grandissante des extrémistes fondamentalistes musulmans dont Caroline Fourest, la mangeuse de curés et de patriotes, a pu goûter le sens de l’accueil et de la libre-parole le 8 février dernier à l’Université Libre de Bruxelles.

Encore une fois, il en va de la responsabilité de chaque Breton et Bretonne, soit laisser disparaître notre héritage dans une « Bretagne » mondialisée et qui n’aurait de Bretagne que le nom, soit défendre Breizh ici et maintenant!

En y regardant de plus près, nous nous apercevons que la DDEN n’en est pas à son premier coup d’essai : en partenariat avec la libre pensée, son président Jean-Claude Robert a rencontré Jean-Yves Le Drian, président de la région administrative française appelée Bretagne, afin de dénoncer le financement de la fête bretonne Saint Yves Gouel Erwann. Nous sommes donc bien en présence de l’anti Bretagne dans toute sa splendeur. Les membres de la DDEN sont des anciens instituteurs, véritables bras armés des sans culottes, hostiles à toutes formes de patries charnelles et responsables, entre 2 grèves, de l’abrutissement des masses.

Adsav! le Parti du Peuple Breton vous encourage à faire part de votre mécontentement :

Centre Alain Savary
4,bd Louis Volclair
35200 RENNES
Tél.: 06 74 16 66 58

contact@dden35.fr

 

 

Sources : Mammenn: Ouest-france , DDEN 35

 

 

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Dao ha dao!

    An tu a vije ivez da implij ar ger jahinerez enep-gatolik ivez eta, gwir eo n’eo ket aes atav an droidigezhioù dre maz’eo gall ar mennozh araok…setu perak ez eo pouezhus da sevel ur grouiñ Brezhoneg ha bev war ar rouedad.
    A galon

  • Un torr-penn a bismiger…

    Kinnig a ra ar gelaouenn gristen Imbourc’h ar ger « kristengaserezh » evit ar ger nevez « christianophobie ». Ar ger « katolikgaserezh », pe un dra seurt-se, a c’heller implijout da skwer evit « cathophobie » a gav din.
    A-hend-all, diaes eo din kompren ar ger « enep-katolegezh ». Eus pelec’h e teu « katolegezh »? En holl c’heriadurioù e kaver « katoligiezh » evit « catholicisme ». Tachet e vefen da dreiñ « anti-catholicisme » hag « anti-christianisme » gant « enepkatoligiezh » hag « enepkristeniezh ».

    A galon!

  • Ar c’helenner

    Thibaud : kevarc’h deoc’h! J’ai cessé de vous lire dès le second message. Le nombre de fautes que vous faites (et pas des petites !) est navrant et dessert votre propos. Nous faisons tous des fautes, mais un peu d’effort donne tout de suite une autre crédibilité à l’intervenant. Pensez-y !
    Souvent, un simple clique supplémentaire et un peu d’attention suffit. Un lien utile parmi d’autres : http://www.la-conjugaison.fr/

    A galon!

  • Dao ha dao!

    A l’heure d’aujourd’hui catholicisme dans son coin et paganisme dans son autre et bien sur athéisme peuvent cohabiter, que chacun trouve s’il le veut sa soupe. Le problème est qu’en Bretagne le seul parti nationaliste Breton c’est Adsav! Après il serait souhaitable bien sur que tous les Bretons sincères s’organisent ensemble contre l’impérialisme français c’est une évidence. L’af-rance méprise et méprisera toujours ses colonies hexagonales c’est une évidence même si le degrés pourrait varier c’est un fait incontestable. Comme je disais déjà le seul espoir est que chaque peuple en lutte pour sa liberté s’organise sur son territoire pour préparer un modèle viable et autonome hors des griffes de nos maîtres de pariz.

  • Thibaud

    Vous parlez de catholicisme et de paganisme, les deux sont parfaitement incompatible, l’église a tué et intégré des repères païens afin de facilité l’intégration. Sinon que je parlais de faire bande a part, je parle du nombre de partis nationaliste breton qui avance chacun de son coté, même si vous ne vous supporté pas les uns et les autres avec des scores ridicule a chaque élection, vous auriez plus de poids en centralisant toutes vos capacité et votre électorat avant de faire la distinction Bretagne de gauche ou Bretagne de droite. Après pour les élections, vous voulez quoi, que la france choisisse un gouvernement qui vous méprisse purement et simplement ou influencé par vos votes et avoir un gouvernement français qui vous respecte un minimum et qui ne vous laisse pas avec la dettes sur les bras, les bretons vont payer avec la france donc pour l’instant il faut aller dans le même sens.

  • Dao ha dao!

    Participer en tant que nationaliste Breton à l’election française est une trahison à notre nation. Peu importe qui passe Breizh n’a rien à attendre de bon de la part de l’af-rance à nous Bretons ou Corses pour vous de s’organiser pour sauver la patrie et le peuple. Le catholicisme est historiquement partie intégrante de Breizh, le paganisme aussi d’ailleurs. Les deux autres religions sus-citées c’est une autre paire de manche. Nous défendons nous nationalistes Bretons l’héritage de nos ancêtres pour les générations futures de Bretons. Nous ne faison à Adsav! pas bande à part, nous suivons depuis 12 ans une ligne claire et logique. Une ligne radicale mais honnêtes qui ne dévie jamais de ses préceptes, cela plait ou pas mais nous sommes droits dans nos choix et les assumons envers et contre tous s’il le faut. Un pouvoir démocratique comme en Suisse n’émergera pas de sitôt en france donc nous faisons au niveau local ce que nous pouvons pour contrer pariz et ses satellites locaux. Nous sommes en plein dans le sujet ne vous inquiétez pas, et je suis un des admins. Breizh Adsav!

  • Thibaud

    Que risquez vous a voter? Dans le meilleur des cas vous pouvez éviter que Sarkozi repasse, si il reviens, vous serez les premiers a déguster avec les Corses. Pour l’Islam, je les considère comme les catho du moyens orient en pire, pour Israel, je pense qu’il serait peut être temps de laisser la communauté juif tranquillement dans leur coin, ils se font tapé dessus par tous le monde, ils peuvent peut être respirer un peux. Au lieux de faire bande a part, regroupé tous les mouvements politique breton sous la même bannière et adopté la politique Suisse qui consiste a demander au peuple sont points de vue par les urnes. Sur se on vas peut être arrêté de s’éloigné du sujet de départ non? A moins que les admins le tolère.

  • Dao ha dao!

    Le cas Breton est spécifique quant à l’implantation des écoles privées, c’est lier étroitement à l’Histoire. Condamnez-vous avec la meme hardeur l’Islam et les nombreux « débordements » qui s’y associent? Ou Israël Etat théocratique Juif et sa politique? L’ecole nationale que vous défendez et avant tout celle de la république française pire ennemi de Breizh durant sa longue Histoire, pas d’espoir à attendre de ce point de vue là sauf cas rare. AUCUN candidat à l’élection française ne veux clairement faire avancer la cause Bretonne d’où notre appel à ne pas participer à cette farce pour élire un président fantoche qui ne fera que nuire à notre mère patrie. Les partis Bretons qui appellent à soutenir des partis français sont des traîtres à la cause nationale Bretonne! Attendre un quelconque espoir de Joly ou du N.P.A est un doux songe qui ne sert à rien. La seule solution est de s’organiser nous Bretons pour notre peuple et notre patrie et c’est à cela que nous travaillons dans notre courant. N’attendons rien de la france et de ses spadassins. Breizh d’ar Vretoned dre ar Vretoned hag ho mignoned!

  • Thibaud

    Autour de chez moi il y a des écoles privé laïc, après au sujet de la comparaison avec l’église, je fais allusion au croisade, a l’inquisition et autre chase a l’infidèle, après il est vrais que l’Abbé Perrot a beaucoup contribué a la lutte de la Bretagne. Sinon il est normalement du devoir de l’école national de proposé a un maximum de Breton des cours de langue bretonne, après si certains et certaines suivent l’appel a l’abstention du parti, il ne faut pas être surpris d’être mi de coté, surtout qu’il me semble que un ou deux candidats parle de réviser le statut des régions a forte identité tel qu’Eva Joly ou et le NPA, je les sites même si je ne partage pas toutes leurs opinions, si la Bretagne a une fenêtre même étroite, a elle d’y passé et de continuer le combat pour améliorer sa situation.

  • Dao ha dao!

    Demat:
    « une école privée classique »? C’est-à-dire? En Bretagne on doit être à 40% d’écoles qui font parties des réseaux catholiques. « plaindre les cathos, autant plaindre les nazis ». Vous y allez un peu fort de café quand meme, et la question là n’est pas de défendre l’institution l’Eglise mais de dénoncer le deux poids deux mesures et l’attaque permanente de tout le patrimoine Breton y compris l’aspect religieux (païen ou catholique)par les agents de l’anti Bretagne.
    « l’église a contribué a l’occupation de la Bretagne par la France »: C’est vrai et une grande partie du clergé en Breizh continue ses basses oeuvres mais dans le même temps les plus grands défenseurs de la Bretagne étaient soit gens d’Eglises (Abbé Perrot…), soit des croyants et en plus les écoles du réseau privé Catholique en Bretagne participent activement à l’effort de sauvegarde de la langue nationale Bretonne.
    A galon

  • Thibaud

    Il est effectivement plus facile de taper sur une école catholique sans être catalogué de raciste mais le fait qu’il s’agisse d’une école religieuse fais une énorme différence avec une école privée classique, plaindre les cathos, autant plaindre les nazis, ils ont fais moins de mort au cours de l’histoire et l’église a contribué a l’occupation de la Bretagne par la France.