Rave-party : non au saccage de la lande de la Poterie

landes de la poterie bretagneAdsav, le parti du peuple breton, s’est toujours opposé aux réquisitions abusives, saccages en tout genre, et autres nuisances engendrées par les raves parties. La prochaine des ces manifestations pourrait rassembler plusieurs milliers de personnes du 8 au 10 mai, non-stop, à Lamballe dans la lande de la Poterie. Quelle que soit l’opinion que l’on puisse avoir de ces rassemblements acoustiques, les raves parties sont de véritables drames tant pour l’Homme que la Nature. Ces supermarchés de la drogue qui pourrissent notre jeunesse font régulièrement des victimes, tandis que les véhicules, les piétinements et les déjections en tout genre détruisent les sites concernés.

Le choix du site de la Poterie apparaît comme une provocation de plus de la part du sponsor de fait de ces raves : l’Etat français. Pourquoi l’Etat-français, ses préfets et ses ministres s’en prennent-ils toujours à nos sites les plus paisibles et nous imposent ces rassemblements à coup de réquisitions? Cette dérive coloniale, car il n’y a pas d’autre mot, est inacceptable !

La rave party n’a rien à faire sur les landes de la Poterie, ni dans la forêt, déjà bien dénaturées par l’agro- alimentaire et l’extension d’une culture expansionniste. L’Afrique et l’Australie reboisent, nous nous allons bientôt labourer le bitume. Alors que la filière chauffage au bois redémarre, nous détruisons haies, bosquets et futaies. Il y a déjà bien assez de problèmes environnementaux comme cela, pas besoin d’en rajouter : non à la rave !

Roland de la Morinière
Pour Adsav, le Parti du peuple breton

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • gwezenn

    Excellente nouvelle pour la lande bretonne ! il va de soit que l’organisation de rassemblements de milliers de personnes ne peut se faire en toute discrétion, les organisateurs sont sans aucuns doutes connus mais visiblement libres d’agir en toute impunité… expropriations, violations de lieux privés, décès réguliers, drogues, pollutions et dégradations diverses, pourtant le silence médiatique et politique au sujet des raves est absolument consternant -si ce n’est pour énoncer des futilités- bravo à ADSAV! de s’impliquer sur le sujet de manière claire et logique.

  • Theo

    La rave party n’aura pas lieu grâce à la pression des Bretons !

    Les teufeurs ont promis qu’aucune rave sauvage ne sera organisée ce week-end, donc cela veut dire que les rave-sauvage sont d’habitudes organisées par ces mêmes organisateurs s’ils peuvent garantir qu’il n’y en aura pas…

  • Breizhad hepken

    La techno qui est une musique urbaine n’a effectivement rien à faire dans la lande bretonne. Les entrepôts ( houses) de Chicago ou d’ailleurs accueillent-ils des festivals de harpe celtique? Chaque chose à sa place.

  • jola46

    A bas les raves et leur sinistre cortège de drogués et de déchets. Quand prendra-t-on des mesures contre ce genre d’inepties?
    Et pourquoi faut-il toujours choisir des paradis pour des gens qui ne les regardent même pas?
    Le parc de l’Elysée me paraît plus convenable depuis qu’un Libyen y a planté sa tente.
    Battons-nous, battez-vous, sauvez la Lande.

  • Meriadeg

    C’est quand même édifiant de voir que le seul parti politique en Bretagne, ADSAV, est capable depuis toujours de prendre position sur ce grave phénomène.
    Certains tournent la tête, d’autres ferment les yeux, les plus lâchent courbent l’échine et enfin il y a ceux qui prient (je me demande bien quoi)qu’il n’y aura pas trop de morts par overdose !!!
    Merci ADSAV.

  • Edouard Anast

    Il semblerait, selon la presse pro-française, que la rave ne se déroulera pas à l’endroit prévu? Nos Chers élus auraient obtenu des garanties du gouverneur!? Sauf, si le propriétaire des lieux donne son accord! J’imagine les pressions… A qui vont-ils refiler le bébé? Personne n’en veut ici en Bretagne! Malheureusement, nous aurons encore le droit à une REQUISITION COLONIALE de terres privées, de notre Territoire. Tout cela financé par le racket fiscal des Bretons. Qu’ils retournent tous dans leur pays avec leurs raves, leurs administrations, leurs armées, leurs élus… Cela nous fera des vacances!

  • gwezenn

    Il y a fort à parier que cette rave aura bien lieu et avec elle tous les problèmes précités que ça engendre, mais quelle(s) opposition(s) véritable(s) s’opposent à ces rassemblements ? (…) seul le « trouble à l’ordre public » mettrait un terme aux raves.