Diwan en avant! War-raok Diwan!

En Brezhoneg traoñ ar bajenn

Diwan croissance des effectifs toujours en hausse

Malgré les faux lendemains qui chantent des benêts idiots utiles du parti socialiste français face à l’élection sans majorité évidente de François Hollande ou des larmes montant du porte-monnaie des groupies de Sarkozy, le combat breton, lui, continue. Sur ce front-là, une bonne nouvelle apparaît enfin et elle touche deux domaines vitaux pour la survie de notre patrie Breizh: la jeunesse bretonne et l’enseignement du Breton, notre si belle langue nationale.

Les effectifs de Diwan sont en hausses constantes ; de plus en plus de jeunes bretons ont donc accès à l’éducation en Breton et ainsi se voient offrir une chance de devenir des futurs citoyens autonomes dans tous les domaines de la vie. Enfin, le rêve de Roparz Hemon commence à prendre une forme solide, car ne rêvons pas, ce ne sont aucunes formes d’elections et surtout pas les franco-françaises qui aideront Breizh à redevenir une réalité tangible. N’en déplaise aux grands rêveurs, les élections locales au vu des faibles scores de l’Emsav ne peuvent apporter des solutions durables, tout au plus un petit coup de pouce et un salaire à certains.

« Les responsables du réseau Diwan ont annoncé, ce lundi, une prévision de hausse de plus de 5 % de ses effectifs à la rentrée de septembre. »

Non, l’oeuvre de tous les militants de Diwan, voilà une oeuvre de qualité et qui va marquer l’avenir breton même si celui-ci est toujours en danger. Il est nécessaire que tous les vrais patriotes bretons apportent leur plus grand soutien aux écoles Diwan par la mobilisation et si possible les dons : il ne faut pas oublier que l’argent reste le nerf de la guerre!

A noter que le bilan financier présenté à l’assemblée générale est équilibré (très léger solde positif).

Nous n’oublions pas non plus les efforts certains de toutes les autres filières bretonnantes qu’elles soient publiques ou privées qui participent elles-aussi à ce noble combat même si elles sont souvent grandes absentes du soutien des patriotes. A chaque élève bien formé en Breton c’est peut être un Roparz Hemon qui en surgira et sait-on jamais un Padraig Pearse?

Même si la Bretagne est à des années lumières du Pays Basque dans le cadre de l’apprentissage linguistique (50% des élèves sont en filière bilingue), ce bilan est néanmoins encourageant.

Adsav! le Parti du Peuple Breton apporte son soutien plein et entier à toutes les filières bretonnantes et à leurs animateurs qui, chaque jour qui passe, donne le maximum à leurs élèves et ainsi réalisent Breizh un peu plus!

Site internet de Diwan pour faire un don : Diwan

Diwan an niver a skolidi war gresk atav

E serr an devezhioù laouen-sot d’eus ar re droch harp d’ar strollad sokialour C’hall e-tal dilennadeg François Hollande hep diforc’h a vouezhioù anat-tre pe c’hoazh dirak leñvadennoù an dougioù-moneizh d’eus azeulerien Sarkozy, ar stourm breizhad eñ a gendalc’h. War an talbenn-se, an danvez keloù a zo heuruzamant o wellaat, unan dreist-holl hag a vez stag d’eus daou zanvez mil brizius da adsavidigezh Vreizh: ar yaouankiz hag an deskadurezh en Brezhoneg, hor yezh vroadel ken kaer anezhi.

War gresk e ya atav an niver a skolidi er skolioù Diwan; a vuioc’h-mui a Vretoned yaouank anezho a vez gouest da dapout deskamant en Brezhoneg ha neuze da gaout ur chañs da zont da vezañ keodedourien Breton anezho dieub war bep tachenn d’eus ar vuhez. Danvez huñvre Roparz Hemon a grog eta da gemer un hent ampart, rak arabat bezañ kredourien genaoueg betek-re, n’eo ket dre nep votadeg ha dreist-holl ar re Gall penn-da-benn e vezo sikouret Breizh da adsevel en un doare fetis. Ra ne vezo ket laouen drant an dud a huñvre, ar votadegoù lec’hel dre welet nebeut a vouezhioù an Emsav ne c’hellont ket degas danvez a hir dermen paneveken marteze un nebeut a brud hag ur gopr da lod ‘zo.

« Ar pennoù d’eus ar skolioù Diwan o devezh kelaouet, al lun-se, ur soñj a gresk d’eus ouzhpenn 5 % d’eus e skolidi evit an distro-skol a viz gwengolo. »

Nann, oberenn an holl stourmerien evit Diwan, setu aze un oberenn a zoare hag a lakao e roudenn war dazont Breizh memes ma z’eo c’hoazh en arvar. Ret eo d’an holl wir broadelourien brezhon anezho da reiñ harp bras d’ar skolioù Diwan dre bezañ kengred ha ma vez posubl dre reiñ arc’hant: rak arabat disoñjal an arc’hant a zo ezhomm bras er brezel!

« Da notenniñ ez eo bilañs an arc’hant lakaet da wel en emvod-meur kempouezh (a nebeudoù ouzhpenn). »

Na zisoñjomp ket kenebeut ar strivoù degaset gant an holl hentennoù en Brezhoneg, na pa vizent publik pe prevezh hag a ro o vouezh ivez er stourm santel memes ma vezont disoñjet gant ar vroadelourien darn an amzer. Da bep skoliad stummet en Brezhoneg setu marteze ur Roparz Hemon hag a savo pe c’hoazh marteze ur Padraig Pearse?

Memes ma z’eo Breizh pell ac’hant d’eus bro Euskadi hag e hentennoù leun chouk a-fed deskiñ dre ar yezh euskaraat (50% d’eus ar skolidi en un hentenn divyezhek), ar bilañs-se a chom unan a zoare.

Adsav! Strollad Pobl Vreizh a zegas e harp d’an holl hentennoù en Brezhoneg ha d’o animatourien hag a ro, bemdez, d’eus o seizh gwellañ d’o skolidi ha dre an doare-se a lakaa Breizh da adsevel!

Lec’hienn internet evit reiñ arc’hant da Ziwan : Diwan

Mammenn / Source: telegramme

diwan

An tu a zo c’hoazh ganeoc’h da reiñ ho harp a gengred evit ar Redadeg 2012 war o zammig tamm a Vreizh, festoù ‘zo aozet tammig pep lec’h. Titouroù amañ:

Vous pouvez participer au soutien du passage de la Redadeg 2012 dans votre coin de Breizh, il y a des fêtes annoncées un peu partout. Renseignements ici: http://www.ar-redadeg.org/

Partagez sur les réseaux soxiaux !