La réunification? Ce n’est pas pour maintenant!

La verrue stalinienne de Brest

 

La France s’est donc choisie un nouveau président de la République, en la personne de François Hollande. Un nouveau gouvernement « irréprochable » est nommé, avec à sa tête, un des chefs de file de l’anti-Bretagne : Jean-Marc Ayrault.

Nombreux sont les médias ou personnalités politiques bretonnes qui se sont enthousiasmées de voir les Hamon, Le Foll, Le Branchu et autre Le Drian parachutés dans divers ministères.

D’autres, naïfs ou ignares, pour rester poli, pensent déjà que la réunification bretonne sera possible, arguant que JM Ayrault n’est plus à Nantes ou que Le Drian et Le Branchu, pro-réunification affichée, sont entrés au gouvernement.

Nous ne pouvons que rester bouche bée devant tant d’idioties alors que son pouvoir de nuisance ne s’en trouve que renforcé. Nous ne pouvons que nous étonner, également, des propos tenus par Yvon Ollivier (Bretagne Réunie) qui, moins d’un mois qu’après François Hollande se soit exprimé à Brest contre la réunification, expliquait lors du 1er colloque de Bodadeg Evit Ar Vro, qu’avec le Parti Socialiste au pouvoir, les choses allaient enfin changer. Propos, qui ne vont pas sans intriguer sur le but réel de l’association pour laquelle il s’exprimait. Nous aurons surement l’occasion de revenir sur ce sujet.

Rappelons brièvement quelques éléments qui prouvent que la réunification, ce n’est pas pour maintenant.

Jean-Marc Ayrault :

On ne le présente plus. Anti-Breton dans l’âme, dans le sang et dans le cœur.

Petit rappel du journal Le Monde suite aux propositions de la commission Balladur, nommée par Nicolas Sarkozy pour la réforme territoriale :

Dès qu’il a appris que Edouard Balladur s’était déclaré favorable au rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, Jean-Marc Ayrault, le maire PS de Nantes, a exercé des pressions fortes sur Pierre Mauroy et André Vallini, les deux élus socialistes du comité, pour sortir cette proposition du rapport final.

Jean-Marc Ayrault a été informé des propos de Balladur grâce à ses dons d’espion et, semble-t-il, à la complicité du restaurateur breton Le Divellec, un grand restaurant parisien, ou de ses clients.

Le bon Jean-Marc, en maire de Nantes, subventionne les loges maçonniques locales : 400 000€ en 2008 pour l’Association fraternelle d’études sociales (Afes), proche du Grand Orient de France et de la Grande Loge de France) mais refuse l’accès du Tro Breizh dans l’enceinte du château des Ducs de Bretagne. Mais il y a tellement à dire sur le personnage que nous ne lui consacrerons pas un livre.

Au lendemain de son élection à la présidence de Région Bretagne, Le Drian déclarait :

La réunification se fera dans 40 ans. Peut-être plus. “ Dont acte.

Le Foll, lui, va encore plus loin, ou du moins traduit exactement la volonté du parti socialiste maçonnique français :

On sera extrêmement prudent sur le sujet, faire exploser les Pays de Loire comme ça, ce n’est pas possible ! On est plutôt sur la ligne de Jean-Marc Ayrault : la coopération inter-régionale, le Grand-Ouest. De toute façon ce n’est pas un débat qui intéresse les Bretons.

Hamon, lui, est encore dans une catégorie à part : il est xénophile. Le natif de Saint Renan, de retour du Sénégal après 4 ans d’exil, déclarait sans rire, à Brest :

Il y a trop de blancs ici, ce n’est pas normal En gros, l’adage du PS et de l’association jumelle SOS Racisme (au singulier, bien entendu…) : les autres avant les nôtres.

De plus, une réunification Bretonne est absolument impossible dans le cadre de la 5ème République, qui ne reconnait que le peuple français. Réunifiée, la Bretagne reviendrait à dire qu’un autre peuple existe sur le sol hexagon. Impensable.

Financièrement ensuite.

Là, nous allons tout doucement nous rapprocher de l’apothéose. Les socialistes sont atteint d’une maladie grave et incurable: ils ne peuvent s’empêcher de dépenser l’argent qu’ils n’ont pas, d’autant plus facilement que ce n’est pas le leur. François Hollande a bien montré l’exemple en Corrèze en embauchant 1/3 de fonctionnaires en plus dans un département surendetté.

Et nos élus de Bretagne ?

Nous l’avons vu, à Nantes, on préfère donner 3 fois plus de subventions aux francs-maçons qu’aux crèches (sans doute moins importantes que les loges…). Mais qu’importe ! Le budget « dépenses » de la ville de Nantes s’élevait à 343 Millions d’euros en 2010, dont 168 Millions d’euros pour le personnel !

La dette de la ville de Nantes s’élevait à 295 millions d’euros, dette à laquelle il faut encore rajouter 25 millions d’euros d’emprunts supplémentaires, soit un endettement de 86 % du produit intérieur !

En 2009, les recettes de la ville de Nantes ont baissé de 40 %, mais aucun poste de dépenses n’a été réduit dans le budget 2010. Pendant ce temps, les nantais ont vu encore et toujours leurs taxes locales augmenter…

Le conseil général de Loire Atlantique, lui, a dû emprunter 180 Millions d’euros pour boucler le budget 2010…

A Brest, autre ville où les socialistes règnent en maitres, Les dépenses de la mairie en frais de réception ont augmenté de 8,9% entre 2010 et 2011. En 2011, François Cuillandre a dépensé 228 424 euros en frais de réception alors que le budget 2010 était de 209 764 euros. N’oublions pas les 90 000€ de subvention à la société Endemol. Et le remède miracle pour compenser ces dépenses fallacieuses ? On augmente les impôts locaux

La Palme d’or revient peut être à Jean-Yves Le Drian avec son éphémère revue Bretagne(s) (2006-2008).

Le trimestriel Bretagne[s], lancé en janvier 2006 à l’instigation du président PS de la Région française Bretagne, s’est révélé être un véritable fiasco financier.

Diffusée à 6 000 exemplaires, Bretagne[s] a coûté 524 500 € à la Région, pour 11 numéros. Quelques villes ont également mis au pot. L’argent étant versé à l’association chargée de la publication. La revue n’a dépassé qu’avec peine les 1 000 acheteurs en kiosque. Soit une subvention délirante de 45 € par lecteur –hors abonnés, pour un coût au numéro de 48 000 € !

De l’aveu même du directeur de la publication, Yves Morvan (par ailleurs ancien président du conseil économique et social de Bretagne …),« Bretagne[s] n’avait pas de vocation commerciale. Il semblait légitime que la Région la finance sur son budget recherche. »

Ce n’est pas l’avis de l’opposition l’UMP, qui saisit le préfet de région en avril 2008, lui demandant de contrôler la légalité de ces aides. Lequel préfet, dans une lettre d’observations adressée à Jean-Yves Le Drian en mai 2008, souligne que cette subvention, assimilée à une aide déguisée, pose des problèmes en matière de droit de la concurrence et de respect du Code des marchés publics.

Bref, la République des copains.

Pour assurer les salaires des fonctionnaires, l’État a du emprunter au mois de décembre en 2010. Au mois de novembre en 2011, alors que certains militaires engagés en Libye ont eut des retards allant jusqu’à 3 mois. Pour 2012, les salaires sont assurés jusqu’au mois de septembre. Avant l’été, c’est 2/3 des hôpitaux français qui seront en cessation de paiement!

En Bretagne, un nombre impressionnant de petits patrons se suicident, dans l’indifférence la plus totale . Que faut-il aux Bretons pour prendre conscience que notre destinée avec la France doit toucher à sa fin de toute urgence?

Si Adsav ! Le Parti du Peuple Breton pense sincèrement que François Hollande peut mener la France encore plus bas qu’elle ne l’est, nous tenons à rappeler aux bretons qu’ils n’ont absolument rien à gagner et surtout tout à perdre avec les socialistes, bien plus enclins à défendre les intérêts de leurs amis que ceux du peuple qu’ils exècrent tant, malgré leurs discours arrogants.

La France est irrécupérable, de par sa structure et par son histoire.Plus rien, ni personne ne peut la sauver. Elle est en faillite.

Adsav ! Le Parti du Peuple Breton appelle de tous ses vœux à l’union des forces vives en Bretagne pour préparer l’avenir, l’union des patriotes Bretons pour sauver notre nation, plus que jamais en danger avec de tels clowns à la tête de l’Etat d’occupation.

Bretons, construisons notre avenir, allons chercher notre Liberté ! La France, en sortir, c’est s’en sortir !

Bevet Breizh, Bevet Europa !

 

Sources : observatoire des subventions , le cri du contribuable, fédération hospitalière de France

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • PGC

    Et les gens de l’UDB, dont je ne doute pas un seul instant de la sincérité et de l’amour pour la Bretagne, sont encore alliés au PS et aux Verts ! mdr !

  • MEMORY ONE

    Bien joué les fils de Vikings .

    Vous allez avoir des problèmes pour avoir fait du cidre avec des melons,c’est totalement illégal.

    Par contre votre « National-credibility » vient de rejoindre Nissa Rebella dans le High Score.

  • Mikaël Kelt

    Il va falloir que l’on se batte durement pour récupérer ce que le gouvernement français nous a volé.
    Breizh dizalc’h !

  • Lacuson

    Dao ha dao! a écrit :
    « Justement l’anomalie du patriotisme gauchisant e Breizh va se faire démasquer vitesse grand v c’est une très bonne chose pour les patriotes sincères! »

    Edmond de Rothschild dans la revue ‘’Entreprise’’ en 1970 :
    « Le verrou qui doit sauter, c’est la Nation. »

    Hors il se trouve que, alors que des superstructures mondialistes venaient progressivement ‘’coiffer’’ les Nations en en asséchant la souveraineté, sont apparus à l’intérieur des Nations constituées des pseudo mouvements régionalistes ou autonomistes, n’ayant de fait aucunement l’intention de lutter pour restaurer le sentiment national et la souveraineté d’anciennes nations, puisque viscéralement antinationalistes, mais plutôt de déconstruire les Nations pour en intégrer des entités administratives refondues dans les structures supranationales (l’UE en Europe).
    Il va sans dire que les commanditaires de tels mouvements n’utilisent les sentiments identitaires que pour mieux les récupérer, les rendre confus et les diluer.
    C’est ici que se trouve la raison cachée qui fait que les mouvements dit régionalistes ou autonomistes sont systématiquement perçus comme des alliés objectifs et infiltrés par les pires gauchistes antinationalistes et d’autres valets du mondialisme parfois très haut placés.
    De plus ces mouvements sont complètement infiltrés par les RG, qui nonobstant placent leur possibles succès et ‘’dérives’’ nationalistes en tête de liste de leurs préoccupations.
    Car même si leurs militants de base ne seront au bout du compte que des losers, des jobards manipulés, ce sont quelque fois des nationalistes qui furent sincères dans leurs premiers pas.
    Ceci pour donner la mesure des pièges qui attendent les nationalistes, Français, Basque, Corse, voir Breton …
    Dans le cas de votre mouvement Adsav ! il s’agit bien à ce que j’en vois d’un des rares mouvements (les Corses de Corsica Libera étant le top …) authentiquement nationaliste et qui mérite toute mon admiration pour la sincérité et la ligne politique claire, courageuse et sans concession d’une élite de militants dévoués.
    Et c’est évidemment pour cela que ce mouvement à eut à souffrir (comme pour les Corses ou ces grands naïfs de Basques de gôche) toutes les sortes de persécutions, coups fourrés, intimidations, tentatives de récupération, etc. … auxquels il fallait s’attendre de la part d’un État comparable pour son jacobinisme et son intolérance à l’égard des nationalistes à … la Turquie (en moins brutale mais en plus efficace).

  • Avez vous bien lu et comprit notre appel pour le 2ème tour? Sarkozy est trop intelligent, trop orgueilleux. Nous n’avions aucune chance face à lui. là, avec sa clique, tout est possible. mais il est nécessaire de rappeler certaines vérités

  • Dao ha dao!

    Demat,
    Justement l’anomalie du patriotisme gauchisant en Breizh va se faire démasquer vitesse grand v c’est une très bonne chose pour les patriotes sincères! Plus les choses seront clair mieux ce sera, aucun parti français ne fera jamais rien d’utile pour notre cause! Et tous ceux qui collaborent et se déshonorent, et pire nous mettent des bâtons dans les roues vont se décrédibiliser une bonne fois pour toutes! Breizh Adsav!

  • Lukk22

    qui a appelé à voter hollande au 2° tour ?

  • Très bonne analyse concernant les dangers qui menacent notre peuple et notre ethnie.

  • bzh

    il va falloir forcir de toute façon,