[Màj vidéo] Ouvriers Doux dans la tourmente : Adsav! s’engage / [a nevez, video] Labourerien Doux war da goll o labour: Adsav! a grog e-barzh

E Brezhoneg traoñ ar bajenn

En Breton en bas de page

Ouvriers Doux dans la tourmente : Adsav! s’engage

La situation de l’entreprise Doux est toujours très préoccupante, malgré l’engagement de Jean-Yves Le Drian et le retour de Charles Doux aux commandes on voit mal une solution à long terme se profiler. Cela met les ouvriers et les agriculteurs liés à Doux dans une situation des plus précaires tant matériellement que moralement, car qu’y a-t-il de pire que de ne pas savoir de quoi demain sera fait ?

Face à cette situation des plus insoutenable, de voir ces fiers ouvriers ces fiers agriculteurs et transporteurs bretons et français qui ont bâti l’empire du roi du poulet à la sueur de leur front être possiblement remerciés par un licenciement de grande ampleur et peut être pire – voir l’oeuvre à laquelle ils ont contribué réduite à néant -, Adsav! ne pouvait que s’engager !

Beaucoup de casse en vue : dans 6 mois l’empire sera-t-il toujours là ?

Ainsi en ce 17 juin 2012, dimanche d’élection, une petite équipe de militants motivés a bravé la pluie pour déposer une banderole face au siège social de l’empire déliquescent Doux. Le message inscrit adressé aux employés était des plus simples : Adsav! vous soutient !

Vivre et travailler au pays dans des conditions correctes, c’est un droit !


Labourerien Doux war var da goll o labour: Adsav! a grog e-barzh

An embregerezh Doux a zo c’hoazh tapet brav, memes gant harp Jean-Yves Le Drian ha distro Charles Doux e-penn an traoù ne weler ket mat na penaos e vije kavet un diskoulm war an hir dermen. Evel just kement-mañ a laka al labourerien hag ar beizanted liammet gant gant Doux en ur jeu fall put tra ma vije a-fed materi pe nerzh kalon, rak ha gwasoc’h a zo ‘vit bezañ paket gant ur bed dic’hortoz a-grenn?

E-tal un degouezh ken arvarus, o welet labourerien  peizanted  ha treuzkaserien ken kalonek bretoned anezho pe gallaoued hag o devezh savet impalaeriezh roue ar yer dre o dourc’hwez o vezañ marteze trugarekaet dre reiñ o seier dezho pe gwasoc’h ma vez tu -gwelet an oberenn o d’eus savet kouezhañ en e foul-, Adsav! ne c’helle nemet engouestlañ!

Kalz freuzoù o tont war wel: a-benn 6 miz daoust a d’eus an impalaeriezh a vezo c’hoazh d’eus outañ?

Setu perak d’ar 17 a viz even 2012, sulvezh mouezhiadeg anezhañ, ur skipailhig stourmerien menet mat a zo bet dreist d’ar glav da lakaat ur vanderolenn e-tal sez sokial an impalaeriezh Doux war e zalaroù. Al lugan evit al labourerien a oa sklaer-tre : Adsav! a ro e harp deoc’h!

Bevañ ha labourat er vro gant un doare dereat a zo ur gwir anat!



La campagne « Vivre et travailler au pays » est amenée à continuer, si vous voulez de plus amples informations, voire y participer n’hésitez pas à nous contacter.

Ar stourmadenn « Bevañ ha labourat er vro » a gendalc’h gant al luskad Adsav! Evel just Kadarn strollad yaouankiz broadelour Breizh a gemer perzh er striv evit difenn ar Vretoned hag an lmplijioù Breton en Breizh.

Adsav!-P.P.B.
29, rue de Gouëdic
22000 Saint Brieuc 09-72-13-37-16

E-mail: contact@adsav.org

 

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Gurvan

    Notre pays, comme le reste de l’Europe, traverse une grave crise. Il est évident que la place des nationalistes est au près de leurs compatriotes victimes de rapaces sans scrupules.

    Bec’h de’i, tudoù!

  • psa

    Une pensée pour nos compatriotes de l’Usine PSA de Rennes !
    Mobilisation intersyndicale réussie aujourd’hui !
    Il va falloir y aller aussi avec des drapeaux bretons le prochain coup !
    Notre devoir est d’être aux cotés des travailleurs bretons et de leurs familles ! Ne laissons pas encore le terrain au NPA et aux autres cocos du Front de Gauche !!!!

  • Gurvan

    J’ai plus de réserves sur SUD clairement trotskiste…

  • Ultra

    C’est sur qu’il faut être pragmatique et choisir un des syndicats présents dans son entreprise car avec la loi sur la représentativité il vous faudra deux ans d’existence avant de pouvoir vous presenter aux elections des représentnats du personnel.
    Enfin, si les syndicats sont pourri dans certaines permanences du style SUD ou CGT (marxistes) ou CFDT (PS et autres cosmopolites) il ne faut pas généraliser, beaucoup sont des braves types qui se bougent dans leurs entreprises et luttent contre l’exploitation des travailleurs mais aussi contre l’individualisme… Finalement si on leur ouvrait les yeux ils pourraient etre « chez nous » plutôt que manipulés par les trotskos :o(

  • Pat

    oui bien sûr, il faut être pragmatique : si seule la cgt est présente dans l’entreprise, il faut faire avec. Par contre, si vous avez le choix…
    Les locomotives de léconomie sont les grosses entreprises, qui toutes font travailler les PME. C’est pour cela que l’Etat français finance ces grandes sociétés. D’ailleurs quand une de ces boîtes ferment, tout le bassin d’emploi de la « région » est impacté

  • Dao ha dao!

    Votre diagnostique est véridique les grands conglomérats à travers les délocalisations… sont en train de disparaître. Pour autant en Breizh et même en France le moteur économique ce sont les P.M.E et cela depuis bien longtemps. Le syndicalisme à l’ancienne a fait son temps il faudra trouver une nouvelle formule car celle-ci ne marche plus. Le vieux monde se meurt et un nouveau commence, mais il commence très mal!

  • Gurvan

    Concernant les différentes structures syndicales : je pense qu’il faut être pragmatique. Tout dépend déjà des syndicats présents dans son entreprise. Un syndicat peut être particulièrement pourri à l’échelon hexagonal et dirigé par de braves types à l’échelon d’une entreprise. Beaucoup d’adsaverion sont syndiqués et ce dans des structures forts diverses.

  • Pat

    Il y a de moins en moins de grosses entreprises, donc moins de présence syndicale. Les syndicats ne sont pas inutiles, bien au contraire, ce sont des partenaires sociaux qui défendent l’intérêt des salariés avant leurs propres intérêts … du moins en théorie. Ce qui n’est pas toujours le cas de la cgt communiste et jacobine.
    A nous, militants patriotes, de réinvestir ces institutions. Surtout qu’il est assez aisé de prendre rapidement des responsabilités locales. Un bon moyen de travailler le terrain.

  • Dao ha dao!

    Demat Ludo, je pense que c’est encore pire si ça continue car l’immigration n’a pas la culture syndicale, même si bien sûr ce n’est pas de sa faute. Entre la désaffection des desouches et ce fait là, la cause sociale va prendre du sacré plomb dans l’aile. Le moins pire comme vous dites est ce qui se passe aujourd’hui, le chacun pour soi et la communautarisation.

  • Ludo

    Tout a fait d’accord avec vous !
    Nous devons reprendre le controle des syndicats !
    Pas de raison de laisser la place aux gauchos mondialistes à la solde de la mondialisation et des financiers !
    Et quand on voit le vieillissement dans les syndicats, il ne faut pas se leurrer, les jeunes syndicalistes de demain seront tous des immigrés, des islamistes etc si nous ne prenons pas la place !

  • Dao ha dao!

    Vous n’avez pas tort quant à la loi sur la représentativité qui dans le syndicalisme comme pour les élections politiques verrouille au mieux le système de gagne-pain mis en place dans l’intérêt du patronat et de certaines mafias. Car soyons honnêtes pourquoi si peu de syndiqués en France si ce n’est par l’inutilité croissante des syndicats? Les manifs et autres avec leur moyenne d’âge élevé ne servent malheureusement qu’à faire du spectacle et à empêcher la fureur sociale de gronder. Pour autant c’est à nous patriotes bretons de toutes les obédiences de réinvestir ce terrain pour le plus grand bien de notre peuple!

  • libertepourlabretagne

    FAce aux plans sociaux qui vont se multiplier, face au libéralisme apatride et a la finance internationale il est temps pour les salariés patriotes bretons de s’investir en masse dans le syndicalisme !
    Pour défendre le « vivre et travailler au pays », pour faire passer le message nationaliste aux travailleurs, pour courcircuiter les directions syndicales cosmopolites et coupées de la base, pour etre au contact et défendre les collegues, pour lutter contre l’individualisme qui sert le jeu des financiers apatrides et des cosmopolites, pour ne plus laisser la place aux gauchistes jacobins ou aux islmaistes qui eux ont comprissl’interet du syndicalisme…

    Si il est utile de créer et de militer dans des structures hors système, il est aussi utile de faire avancer notre cause avec les outils du systeme (syndicats, parents d’eleves, associations culturelles ou de consommateurs etc…)
    Les islamistes et les gauchistes ont eux bien compris l’interet de l’infiltration qui permet d’avoir acces a un reseau (mediatique, de competence, financier,etc), de bénéficier de moyens (matériel, credit d’heure syndical, prise en charge de frais de deplacement dans certaines associations) de toucher des gens hors structure militante etc…

    Pourquoi serions nous plus betes que nos adversaires ? ;o)

    Toutefois il est impossible de creer un syndicat breton proches de nous suite a la loi sur la representativité… Vous ne paiseriez rien et n’aurai aucune influence mieux vaut l’infiltration… Je vous conseille la CFDT pour le coté euro regionalistes ou FO ppur le coté laicité anti islam et l’autonomie des structures de bases… Je déconseille SUD et La CGT jacobins, cosmopolites et tenus par le NPA :o/ La CFDT est un peu trop cosmopolites et FO un peu trop defenseur des département et de la république francaise (suivant les structures de bases)La CGC et l’UNSAA disparaiteront surement prochainement suite a la loi sur la représentativité !

  • Pat

    A la CFDT, il est tout à fait possible de rencontrer des personnes « sympathiques ».

    slogan de la CFDT « vivre et travailler au pays » des années 70

  • Dao ha dao!

    Vous avez raison la cause syndicale trop longtemps confisquée par des vendus au système et des incapables doit redevenir révolutionnaire et au service des salariés. Pour ce qui est de quel syndicat choisir le mieux serait de monter des syndicats nationalistes bretons mais en attendent rejoindre le moins pourri ou rester franc-tireur, tant que la lutte est menée peut importe!

  • Pat

    J’encourage les salariés,militants nationalistes, à rejoindre les syndicats de salariés, et particulièrement la CFDT.

    Pat

  • Dao ha dao!

    Samedi 23 juin, rassemblement de soutien aux salariés Doux et intermédiaires, 15 h, place de la Résistance, Châteaulin.

    http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/doux-grand-rassemblement-samedi-chateaulin-19-06-2012-59209

  • Bubuche

    Merci ^^

    Un peu de boulot sous photofitre,
    sans prétention aucune ,
    mise a part celle de rire un peu ^_^

  • Dao ha dao!

    Haha farsus ar skeudenn savet ganeoc’h bubuche!
    Haha marrante votre image Bubuche!

  • Bubuche

    http://i49.servimg.com/u/f49/11/09/71/62/11537_12.jpg

    Je ne vise personne en particulier ^^

  • Gurvan

    Mat-kaer!

  • Dao ha dao!

    Arf bonne question… entre Facebook et windaube le monde de l’informatique est plein de surprises désagréables!

  • des COGNETS du CARTIER Kristian

    Impossible de « partager », chaque fois un message « le site web tente de fermer la fenêtre » !!! WHY ?????

  • Dao ha dao!

    Exactement breur! Comme nous avons mis:  » […] Ces fiers ouvriers ces fiers agriculteurs et transporteurs bretons et français. »
    Et les Brésiliens dans les usines là-bas personne n’en parlera mais aux vues des conditions de travail en Breizh nous n’osons imaginer ce qu’ils ont put subir la-bas pour un salaire de misère et maintenant ils vont devoir prendre la porte! Malheureusement avec nos moyens limités nous ne pouvons que défendre dans une modeste mesure les nôtres avant les autres.
    Breizh Adsav!

  • des COGNETS du CARTIER Kristian

    Au-delà de DOUX, pensons aux milliers de salariés et artisans qui en dépendent, directement ou indirectement