France: La fin des haricots c’est maintenant! / Bro C’hall: An anaon a vez bremañ!

Brezhoneg traoñ ar bajenn:

Cyrille Lachèvre, rédacteur en chef au Figaro Economie

Cyrille Lachèvre, Rener ar skrivañ er Figaro Ekonomiezh

Le rapport de la cour des comptes qui vient de sortir n’augure rien de bon pour cette année 2012. Pire le rapport prévoit que la France va atteindre la zone rouge en 2013. Avant fin 2012 le taux d’endettement pour la France sera de 90% pour faire face à cela les impositions vont augmenter: TVA, CSG…

« En 2013 il faudra faire 33 milliards d’Euros d’economie pour le gouvernement, c’est-à-dire Zéro dépense pour l’Etat »

Dans les chiffres mis en avant il n’est pas encore compté l’aide aux banques espagnoles ce qui ne manquera pas d’alourdir encore le déficit abyssale. A partir de 90% d’endettement la dette devient vraiment incontrôlable.

« Si nous finissons l’année avec une dette supérieure à 90% alors nous serons vraiment en zone rouge »

Pour le Titanic France: la fin des haricots c’est maintenant!

E Brezhoneg:

Rentañ-kont lez ar c’hontoù hag a zo o paouez dont e maez n’eo ket seder tamm ebet evit ar bloavezh 2012. Gwashoc’h c’hoazh ar rentañ-kont a vez o rakwelet e tizfe ar Frañs ar zonenn ruz a-benn ar bloavezh 2013. Araok fin 2012 an termenn dle evit ar Frañs a vezo da 90% evit talañ dirak kement-mañ e vezo ret uhelaat an tailhoù: TVA, CSG…

« En 2013 e vezo ret d’ober 33 milliardoù a Euroioù a dispignoù nebeutoc’h evit ar gouarnamant, pezh a dalvez zero à zispinoù evit ar Stad »

Er sifroù lakaet war-raok ne vez ket c’haozh kemeret e kont ar sikour roet d’an tiez bank Spagnolaat anezho pezh a lakao pouezh ouzhpenn war ar c’holl ramzel. Adal 90% a dermen dle an dle ne vez ket mui tu da vezañ mestr warnañ.

« Ma vez echuet ar bloavezh gant un dle uheloc’h evit 90% a-benn neuze e vimp er zonenn ruz »

Evit an Titanic Gall: An anaon a vez bremañ!


Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Low ar brezeler

    Trop long j’ai pas de patience!
    Tout viens a point qui sait attendre, n’oublions pas l’exemple Islandais! Breur an anaon a vez bremañ! Breizh da viken!

  • Pierre Guillemot

    Bah, en Bretagne comme en France, les gens gueuleront un peu contre l’augmentation des taxes puis finalement ils se résigneront et paieront quitte à s’endetter pour y parvenir. L’absence du courage de dire non et la croyance irraisonnée dans la sainte parole des médias français sont les deux principales entraves qui enchaînent les peuples français et breton à cet Etat français, soviétique et mafieux.

  • Bubuche

    Combien doit la France a la région Bretagne déjà ?

    Marre de payer pour les autres en permanence,

    « Solidarité » avec :
    => Les ex régions industrielles
    => Les régions n’ayant pas anticipé la tertiarisation de l’économie.
    => Les revenus de solidarité
    => La participation vis a vis de la sécu , pour rééquilibré les comptes dans le sud
    => Les pays pauvres

    Il y’en a plus que marre de se voir pomper a tire larigot pour des gens qui n’en ont strictement rien a foutre de nous.

    Et encore, doit on ajouter a tout cela ,
    le sidaction, le téléthon, les opérations « Mali need un puit » , etc…

    Toujours autant de raison de se sentir comme étant favorisé, et de culpabiliser en permanence,
    tandis que nous vivons dans un pays (Bretagne) qui est prospère, et qui le serrais encore plus si notre effort de solidarité national n’étais pas dilué aux quatre vents.

    Et encore, doit-on ajouter une propension au masochisme ,
    On aide des pays a se développer sur nos propres deniers, pour qu’au final …. nos emplois soit délocalisé la bas.

    Qui trinque ? le bon ouvrier breton.

    Maintenant, réfléchissons a qui l’on va encore une fois spolié pour appliquer un cache misère a la dette française … 😉

    la corèze ? Hollande a déjà expérimenté la bas son tallent , un petit laboratoire du futur endettement français.

    Cette dette n’est pas la notre !