FESTIVAL TANGUY MALMANCHE

Communiqué de diffusion PLABENNEC

Les 17 et 18 août 2012 FESTIVAL TANGUY MALMANCHE *

17 août 2012 à 20 heures 30 – devant le manoir du Rest en PLABENNEC KOU LE CORBEAU de Tanguy Malmanche Avec Guy Moign – Mise en scène Nell Reymond – Lumières François Éric Valentin Régie Stéphane Leucart – Affiche Pierre Péron *

18 Août : le matin 10 heures. Plabennec – salle Marcel BouguenQui est Tanguy Malmanche? Causerie et débat autour de son œuvre avec Gwenole Bihanig, Léna Kerouartz, Goulc’han Kervella, Jean Moign, Guy Moign, Michaël Tréger. *

18 Août : l’après-midi 14 heures Autour de Plabennec, Promenade-Découverte dans les lieux sacrés dont Tanguy Malmanche s’inspira dans ses oeuvres (St Jaoua, St Jean – Plouvien ; Landouzen – Le Drennec ; Loc.Maria, Le Rest – Plabennec) .

* Tanguy Malmanche Auteur d’une œuvre dramatique visionnaire, poétique et fantastique, Tanguy Malmanche s’inscrit tout naturellement dans le mouvement linguistique et littéraire breton qui débuta au début du 19ème siècle (1805 – Création de l’Académie Celtique).

Il renouvelle le théâtre en langue bretonne et pour ainsi dire le fait renaître(1). Il a écrit en langue bretonne, sept pièces de théâtre : Gurvan, le Chevalier étranger (2), Les Païens (3), La Vie de Salaün qu’ils nommèrent le fou (4), Le Conte de l’âme qui a faim (5), La veuve Arzur (6), La femme du couvreur (7), L’Antéchrist. (8), œuvres d’une violente intensité dramatique et d’un regard incisif sur les passions des êtres humains. Toutes ont été traduites en français par l’auteur lui-même. En langue bretonne. elles sont éditées par Al Liamm.

Il a, d’autre part, écrit, en langue française, un roman : La Tour de Plomb et trois nouvelles que l’on peut apparenter à des contes : Kou le Corbeau, La Monstre de Landouzan, Suzanne Le Prestre. Là aussi, les situations et les personnages, originaux et pleins d’un relief dramatique étonnant, sont d’une densité très puissante. En langue française, dix-huit œuvres sont à ce jour inédites ou si certaines le furent, elles sont à présent introuvables.

Il naquit en 1875 et mourut en 1953.

1 : Les dernières représentations de l’ancien théâtre populaire breton qui existait depuis le xvème siècle eurent lieu en 1898 à Ploujean près de Morlaix. 2 : Gurvan, ar Marc’heg estrañjour. 3 : Ar Baganiz. 4 : Buhez Salaün ar foll. 5 : Marvailh an ene naonek. 6 : An intañvez Arzhur. 7 : Gwreg an toër. 8 : An Antekrist

* Kou le corbeau En plein Moyen-âge, au moment de la grande peste de Landerneau, les aventures truculentes, tragiques, dramatiques, cocasses et un tantinet grivoises d’un jeune paysan breton, abandonné des siens et errant à travers le Léon à la recherche d’un travail. La naïveté même de notre héros le mène à la rencontre d’événements inattendus et surprenants.  » Voici ce que me conta cette tête de mort : vous savez bien, la tête au crâne bas et rétréci, dans laquelle logeait une toute petite grenouille. – C’est Kou que je m’appelle… »

* LA PRESSE en parle : (Festival Kann al Loar) Bretagne-Hebdo (du 16 juillet 2003)  Quatre vingt dix minutes de rire et d’émotion à l’écoute des aventures du jeune Cornouaillais, devenu fossoyeur à l’hôpital de Landerneau. (…) A quand une reprise ?

Le Télégramme (le 18 juillet 2003) www.letelegramme.com  Seul, pendant une heure et demie, il a maintenu en haleine le public, dans la chapelle, jouant avec sincérité cette tranche de vie d’un paysan sans malice mais, oh combien, sensible. … On trouve, dans ce texte le fantastique, la vérité, la truculence, la vie … Festival de la Parole Poétique – Moëlan dur Mer ( le 12 mars 2011)

Festival de la Parole Poétique – Moëlan sur Mer : Mars 2011 – Représentation de Kou le corbeau (Fanny Chauffin) – Agence Bretagne Presse – www.agencebretagnepresse.com  … On découvre dans ce spectacle un acteur et un auteur. Une voix, qui parle au cœur et à la raison, pleine de malice. Un corps capable de devenir un vieux berger fou, une bonne sœur à la tête ridée comme du buis, une jeune femme qui perd sa raison sous le joug du plaisir, un chirurgien qui explose de rire devant la naïveté de Kou…

* Co-Production : Mairie de Plabennec – Kroaz-hent, Strollad Ar Vro Bagan, La Compagnie du Solilesse et les associations St Jaoua.St Jean.Landouzen.Loc-Maria La Compagnie du Solilesse : Contact diffusion : GUY MOIGN : 06 83 84 53 39 DOSSIER COMPLET DU SPECTACLE / www.compagniedusolilesse.com/kou.php

Partagez sur les réseaux soxiaux !