Notre Dame Des Landes: une bonne vieille comédie française

Le triste spectacle qui s’offre à nous actuellement à Notre Dame Des Landes reflète parfaitement ce qu’est la République en France: un asile de fous.

Principal artisan de ce bazar, Jean-Marc Ayrault et son gouvernement y cristallisent toutes les attentions. L’ancien baron de Nantes roule à fond pour la construction de cet aéroport destiné à désengorger les infrastructures parisiennes. Aucun intérêt pour la Bretagne et les Bretons. On s’en serait douté de la part de cet anti-breton primaire.

Là où cette affaire devient amusante, c’est que l’on retrouve tout les partisans de l’élection de François Hollande lors de la dernière présidentielle dans l’opposition à ce projet. L’art d’être dans la majorité et l’opposition à la fois. De quoi donner quelques heures de travail et des sueurs froides aux plus grands psychiatres de ce monde…

Après les affrontements de ces derniers temps, le degré de névrose est monté d’un cran cette semaine: les organisateurs de la manifestation ont décidé qui pouvait venir ou pas. Joli principe démocratique dont est si friande l’extrême gauche, qu’elle soit française ou bretonne. Ainsi, vont défiler avec nos zozos des organisations venues de Bruxelles alors que certains partis politiques Breton sont priés de ne pas venir…

La cerise sur le gâteau est intervenue ce vendredi. Devant les caméras de télévision, des élus par le peuple (les élus du Peuple n’existant plus dans ce système mafieux), une ancienne juge d’instruction aux lunettes vert fluo et d’autres François Pignon en tout genre sont venu forcer une pauvre maison sans défense. Le crime de cette maison? être propriété du groupe Vinci. Seront-ils poursuivi devant les tribunaux? non, bien évidemment. Ils ont juste bravé le droit pénal. Rien de bien grave. Ils n’ont quand même pas commis le crime suprême d’occuper le chantier d’une mosquée en construction en demandant un référendum sur l’immigration. Ils ne passeront donc pas 48h en garde à vue, ne seront pas soumis à un contrôle judiciaire délirant et ne perdront pas leur travail, eux.

Ce samedi, tout ce joli petit monde va manifester contre le projet pour lequel ils ont voté lors du deuxième tour de la dernière présidentielle. Nous ne sommes plus à un paradoxe près en pays de Grhollande…

Jean-Marc Ayrault, lui, ne sera pas très loin. Après avoir interdit au Tro Breizh de s’élancer de la cour du château des Ducs de Bretagne, ce fervent défenseur de la laïcité inaugurera à Nantes la plus grande mosquée de Bretagne… il ne fait pas bon d’être psychiatre sous un régime socialiste!

La France n’étant pas une démocratie, nul doute que ce projet verra le jour. Un ancien ministre n’expliquait-il pas que la démocratie ne se jouait pas dans la rue mais à l’assemblée?

Adsav! Le Parti du Peuple Breton dénonce ce projet mené sans concertation aucune. Un aéroport international en Bretagne, nous disons oui! Mais le site et la méthode employée ne sont pas les bons.

Seule une Bretagne émancipée sera à même de prendre les décisions qui s’imposent, seul un parlement Breton pourra faire respecter une démocratie digne de ce nom, loin de la farce républicaine française. En attendant, le changement, ce n’est pas pour maintenant!

Partagez sur les réseaux soxiaux !