Les Boers , un peuple menacé de génocide

Le 1er décembre prochain aura lieu à La Haye ( Pays-Bas ) une manifestation de protestation contre  le silence entourant les persécutions subies par le peuple Afrikaner en Afrique du Sud . Le régime de Pretoria , soutenu par la  » communauté internationale » accentue chaque jour sa politique d’épuration ethnique . Les assassinats  systématiques de fermiers blancs prennent désormais les proportions d’un véritable génocide . Un phénomène connu sous le nom de  » meurtres en plâtre » et  inspiré de la politique menée au Zimbabwe voisin   .  Le comité  » STOP THE BOERS GENOCIDE »  milite pour une prise de conscience  internationale de cette tragédie   .

Le peuple Afrikaner a besoin  la solidarité des peuples d’Europe pour réaliser son projet national : l’établissement d’un VOLKSTAAT ( Etat du Peuple ) , libre et indépendant afin d’assurer la survie et le futur de ses enfants .

 

 

 

 

Source: Corsica Patria Nostra

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Lacuson

    Ober gant yezh dehoc’h n’eo ket ur striv.
    Plijadur zo bet kentoc’h !

    Trugarez deoc’h ivez.

  • Gurvan

    Trugarez deoc’h, Lacuson, d’ober ar striv da skrivañ deomp en hor yezh vroadel. Ur vrav a vloavezh a hetan deoc’h ivez!

  • Lacuson

    Bien sûr quand je parle d’une pâture bien clôturée, il ne s’agit nullement de votre Patrie charnelle, la Bretagne, ou de ma petite Patrie, la Franche Comté, ou bien encore de la France (mais est-elle encore autre chose qu’une mortifère abstraction ?).
    Car même au plus pauvre des hommes, même s’il ne lui reste plus rien, pourvu qu’il lui reste ce bien qu’est sa Patrie, il lui reste l’essentiel ; d’un côté un repère rassurant sous ses pieds et dans sa mémoire, sa mémoire d’avant même qu’il ne fût né et d’après même qu’il aura quitté ce monde, et de l’autre l’assurance de pouvoir regarder au loin vers l’infini sans s’y perdre.
    Car aucune Nation charnelle n’est une prison si elle est bien comprise.
    C’est même tout le contraire : une fenêtre d’où l’on peut regarder l’infini.
    Non je parle des clôtures mentales du ‘’politiquement correct’’ … quels qu’en soit le millésime ou l’actualité.

    PS : Et après ce solstice crépusculaire (le 21 décembre), que l’année à venir vous apporte bienfaits et renouveau … Bloavezh mat deoc’h-holl ! (hag e brezhoneg mar plij !).

  • Lacuson

    @ Phil56,

    Franchement … Cela me réjouît !
    Je vous remercie de l’invitation à vous rejoindre, mais je la décline.
    Restez bien avec vos semblables à brouter votre pâture bien clôturée.
    Je n’ai jamais été et ne serais jamais de votre servile troupeau.

  • phil56

    Juste un petit mot, le mot juste n’est pas le mot juste que j’aurai du employer, par contre vos critiques ne sont pas justes.Va comprendre, c’est juste une mise au point. Je n’ai jamais pensé que c’était une chose juste.
    Quant à ces veaux crétins, c’est clair que « tes compatriotes » iront brouter dans le champ loin du tien.

  • Lacuson

    Quant à répondre aux ‘’arguments’’ de ce cher Phil56, je ne le fait qu’avec une profonde, une insondable même, lassitude.
    Parce que j’en ai marre, parce que je suis fatigué d’argumenter inutilement, de perdre mon temps avec les veaux crétins et lâches que sont devenus la plupart de mes compatriotes.
    Invariablement ceux-ci finissent par vous regarder en roulant leurs gros yeux vides de bœufs absorbés par leur rumination et leur digestion, pour au final lever toutes droites leurs vilaines queues étriquées et dégueuler par l’anus les mêmes et invariables flots de bouses politiquement correct.
    Alors de guerre las, je lui livre ici ma conclusion (elle est en commentaire de cette article) :
    http://www.nation.be/web/europe-jusquou-va-t-on-descendre/

  • Lacuson

    Il est faux de dire que les Zoulous, et autres ethnies de noirs Bantous, ont été colonisés par les Boers.
    Pour la simple et irréfutable raison que quand ceux-ci ont commencé à s’installer en Afrique du sud (et presque uniquement dans la partie sud-ouest de celle-ci), ils n’y vivaient pas encore.
    Les Bochimans – http://fr.wikipedia.org/wiki/Bochimans – (comme ceux du célèbre film ‘’les Dieux sont tombés sur la tête – http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:San_tribesman.jpg) sont les plus anciens habitants de l’Afrique australe où ils vivent depuis au moins 44 000 ans.
    Leur habitat actuel est réduit au désert du Kalahari.
    Ce peuple semi-nomade de chasseurs-cueilleurs occupait jadis toute l’Afrique australe.
    L’arrivée successive des Hottentots vivant d’élevage et parlant une langue de la même famille – http://fr.wikipedia.org/wiki/Langues_kho%C3%AFsan – puis de Bantous, agriculteurs sédentaires, a décimé cette population et l’a repoussée vers des terres de plus en plus ingrates.
    L’arrivée des Hollandais (Boers) et huguenots n’eut lieu qu’au XVIIe siècle et ne se fit initialement que sur la large partie ouest de l’Afrique du sud au climat non tropical ou subtropical, mais plutôt méditerranéen à subméditerranéen où ne vivaient aucuns Bantous, mais des juste des populations très clairsemées de chasseurs-cueilleurs Bochimans et d’éleveurs semi-nomades Hottentots.
    Ce n’est qu’ensuite que des Bantous, principalement Zoulous, attirés, comme par un aimant, par les territoires où s’étaient établis des européens migrèrent en masse depuis leurs terres du nord-est vers celles de la colonie du Cap.

  • sedris yehuda

    Barbare même.

  • sedris yehuda

    Un juste retour des choses ! On croit rêver, quel cynisme sans borne. On verra si tu diras que c’est un « juste retour des choses » quant ta fille se fera défoncer les os du crâne par un algérien à carantec ou a plouzané.
    Un juste retour des choses … Sérieusement.
    Par ailleurs si tu connaissais un peu l’histoire tu saurais que c’est à l’arrivée des anglais que ça a commencé à partir en vrille là-bas, leur usuelle politique de division étant ce qu’elle est … la cohabitation entre les locaux, zoulous et cie, et les fermiers boers néerlandais et les réfugiés français huguenots jusqu’alors se passait tout à fait correctement.
    Un juste retour des choses … C’est comme si on accusait les jeunes allemands d’être des nazis (point godwin je sais mais bon ça illustre bien), et qu’on allait péter le crane à leurs enfants dans leurs provinces les plus pauvres pour « rétablir les choses justement », rétablir la balance de l’occupation et des crimes de certains de leurs ancêtres … Sans blague faut apprendre à réfléchir avant de parler.

    Après je connais quelques sud-africains, boers. Il faut savoir que là-bas la solution est beaucoup plus complexe que ce qu’on peut imaginer. Déjà j’ai été relativement surpris d’apprendre que l’afrikaaner n’est que très peu parlé … j’imaginais ça jusqu’alors ça comme une lingua franca … au fait non, c’est plutôt l’anglais. La plupart des noirs ne parlent que leur langue, et ceux des villes aussi anglais, et très peu afrikaaner. Les boers parlent afrikaaner, dans les villages ou en famille, mais en ville, c’est l’anglais qui prévaut. Sans surprise, plus de blancs aprenant le zoulou que l’inverse. Bref, pas de rapport.

    Cependant en ce qui concerne les massacres et les brimades, apparemment ça existe mais peu en ville (par contre les « discriminations positives », ça oui … mais bon de toute façon les entreprises gérées par des noirs n’embauchent que des noirs, donc le problème est réglé – l’inverse n’étant pas vrai), c’est surtout dans les village, notamment au sud ouest et dans le nord, ou il y a des villages de fermiers blancs plus ou moins en autarcie et abandonnés à leur sort.

    C’est terrible ce qu’il s’y passe. Mais je crois que la population blanche la bas va être amené a disparaitre, un peu comme les fermiers du zimbabwe ont été massacrés ou expulsés alors qu’il sont nés la bas ainsi que leurs ancêtres depuis plusieurs générations … Et qu’il n’y a pas eu d’apartheid là-bas, que des blancs luttaient avec des noirs pour l’indépendance …

    Bref Phil tout ça pour dire que quand des réactions semblent un peu trop évidentes, il faut se demander si ce n’est pas plus compliqué. Dire « un juste retour des choses » est vraiment très choquant et violent à mes yeux.

  • Broadelour

    @phil56 : ce sont vos propos qui étaient agressifs ; relisez vos trois premières phrases ; on croirait à un socialo-immigrationniste forcené voulant casser du blanc

  • Paskal35

    L’apartheid, même s’il pouvait dans une certaine mesure s’expliquer historiquement, ne pouvait qu’engendrer injustices et frustrations. Qu’une fillette se fasse éclater la tête ne peut en tout cas pas être un « juste retour des choses ». Même avec ses frères de race, la bourgeoisie noire d’aujourd’hui n’est pas plus philanthropique que ne l’était la blanche. Je serais noir zimbabwéen, je ne serais pas prêt à me faire tuer pour Mugabe!

  • phil56

    Que de courtoisie dans ta réponse!!! Mais pourquoi tant d’agressivité? On peut ne pas être d’accord avec mon écrit certes, mais me juger non, en tout cas moi je ne me le permettrai pas.
    La violence des mots n’engendre que violence, restons courtois.

  • Ektor

    phil56,

    Juste retour de quoi ? Se sont de simples fermiers, blancs, d’origines européennes ( mais vous en avez peut etre rien a foutre ) qui se font massacrer, pas les responsables de l’ apartheid !
    Mais le degré de violence n’ a rien à voir, ici on parle de génocide !
    D’autant que, fait tres important, les boureaux sont pour la grande majorités des populations qui n’ ont pas vécu dans le régime d’ apartheid mais qui ont émmmigrés après la chute du régime.
    Parler de  » lutte d’ un peuple  » ( qui n’ existe pas, renseignez vous sur l’ histoire de l’ afrique du sud ) est donc totalement faux. Pire encore, cette formule laisserait à penser que ces fermiers sont responsables de la politique de la nation arc en ciel ( pays totalement dirrigé par les puissances extérieurs, comme beaucoup de pays d’ afrique ) et donc que leur génocide serait mérité !!!!

    Je me demande quel discours vous tiendrez si demain votre fille se fait massacrer violer torturé par une horde d ‘infames dans une citée Française. Un juste retour de baton de leur misérable condition de vie que leur à offert la france ? hum ?

  • phil56

    N’est ce pas un juste retour des choses ?

    Juste a coté de cette image révoltante, il aurait fallu mettre aussi une petite fille de couleur dans le même état.

    La lutte d’un peuple contre le colonisateur est elle moins légitime quand il s’agit du peuple noir d’Afrique du Sud.

  • bzh

    a suivre, pour voir si on peut faire quelque chose a notre niveau