Au chômage à cause des racailles!

A Brest, les habitants découvrent tranquillement les joies de l’immigration. Une jeune femme vient d’en faire les frais.

Au chômage, cette jeune brestoise de 22 ans décroche un cdi dans un restaurant rapide du centre ville, non loin de la mairie socialiste qui passe son temps à nous vendre le fameux  »vivre ensemble ».

Pendant sa période d’essai, elle se voit servir 2 chances pour la France avec qui elle a eu maille à partir il y a 10 ans, alors qu’elle habitait le joyeux quartier de Pontanezen. Menaces et insultes ne tardent pas à tomber. La police intervient mais n’arrête pas les 2 voyous. Une affaire banale en somme.

Sauf que notre jeune bretonne à la très désagréable surprise d’entendre le patron de cette enseigne au nom anglais lui dire qu’il ne compte plus l’engager au motif qu’il ne souhaite pas de problèmes avec les racailles!

Cette situation est inacceptable en Bretagne! Les Bretons n’ont pas à subir la haine des néo-français! Qu’en pense François Cuillandre? Lui et ses amis socialistes sont toujours prêt à pleurer sur le sort des pauvres immigrés persécutés par les méchants européens, mais refusent toujours de reconnaître que ce sont les européens les premières victimes de l’immigration massive!

Adsav! Le Parti du Peuple Breton a été le premier parti Breton à dénoncer cette immigration galopante, ce qui nous a valu insultes et menaces de la part de la gauche tolérante. Cet événement nous prouve une fois de plus que nous sommes dans le vrai et renforce notre envie de combattre pour le peuple Breton. Une Bretagne indépendante ne saurait tolérée que ses citoyens soient les victimes d’immigrés non invités!

Partagez sur les réseaux soxiaux !