Ayrault, fossoyeur de la Bretagne!

Fossoyeur. Telle est la profession de Jean-Marc Ayrault.

Ce triste bonhomme vient encore de démontrer, sur deux dossiers sensibles, son incapacité à diriger un état, même si celui-ci est une république socialiste.

Arcelor-Mittal, ou l’art de pisser sans gêne sur ses anciens administrés.

« Pas de repreneur sérieux« , c’est ce qu’annonçait JMA la semaine dernière, au sujet du site lorrain d’Arcelor-Mittal, mettant ainsi à mal son ministre du « redressement productif » qui, lui, annonçait un repreneur prêt à injecter 400 millions d’euros sur le site de Florange. Notre petit prof d’allemand a donc négocié lui même un accord secret (rien moins que ça) avec le géant indien. Mais mener des négociations avec des roublards de ce genre n’est pas la même chose que noté des élèves! Ainsi, JMA, sourire béat aux lèvres, s’est donc présenté devant les caméras de télévision pour se féliciter d’avoir obtenu de Mittal un engagement sur trois ans, où ce dernier va investir autant que ce qu’il fait d’habitude. Chapeau.

L’affaire en resterait là qu’elle pourrait prêter à en sourire. Problème, dans cette négociation, Jean-Marc de Nantes a signé, à plus ou moins long terme, l’arrêt de mort du site de Basse Indre, commune de la banlieue nantaise! En effet, le groupe va délocaliser ce qui marche sur les bords de Loire, le laminage et le décapage, à Florange pour occuper les salariés lorrains! Ceci ne manquant pas de mettre en péril l’avenir du site nantais! Autrement dit, JMA assassine volontairement ses anciens administrés pour sauver temporairement le site mosellan!

Temporairement? oui. car la politique, c’est du courage aussi. et les socialistes n’en ont pas (pas plus que les guignols qui se battent comme des chiffonniers pour obtenir la présidence du parti d’opposition français). Le courage, c’est de dire aux salariés mosellans que leur site est condamné à plus ou moins court terme, en raison, entre autres, de leur situation géographique : les sites de Dunkerque et Marseille produisent une tonne d’acier 15€ moins cher que le site de Florange, en grande partie du fait qu’ils sont situer sur des zones portuaires. Comme l’est Basse-indre! Le courage en politique, c’est de dire à ces salariés que, malheureusement, il faut songer à changer de métier et les accompagner dans une nouvelle orientation. Le courage en politique, ce n’est pas de mettre un pansement sur une jambe de bois pendant que l’on décapite à tout vas à l’autre extrémité de l’hexagone!

Vaniteux et menteur, il se gargarise d’avoir sauver les deux bassins alors que le site breton n’a jamais été menacé!

Nous ne nous attarderons pas sur les révélations du quotidien lorrain qui, lui, annonce qu’un repreneur belge associé à un géant russe était prêt à injecter 500 millions pour le site médiatique…

 

Notre Dame Des Landes, le Vietnam d’Ayrault

 

En économie, JMA n’est pas terrible, on vient de le voir. Mais pour ce qui est des relations avec le Peuple, de réflexions en aménagement du territoire, ce n’est pas plus reluisant.

Prévu depuis 40 ans, le projet de l’aéroport de Notre Dame des Landes cristallise bien des rancœurs. Porté à bout de bras par notre instit, c’est LE projet de sa vie. Et en bon socialiste, le bonhomme est autoritaire. Alors, quand les agriculteurs, qui refusent de se faire voler leurs terres 3 francs 6 sous par Vinci, se rebiffent, Ayrault s’énerve. Une fois rejoint par le Peuple que les élites socialos déteste tant, le petit maître se fâche rouge et envoie la 7ème compagnie dans le bourbier breton.

Grenades assourdissantes tirées à bout portant (interdit par la loi), grenades lacrymogènes, flash ball, matraques, tout y passe! Après tout, « la loi c’est nous » nous explique t’il, rouge de colère. Des médecins se disent estomaqués par les blessures qu’ils ont eu à soigner. La colère monte sur place, une opposition hexagonale au projet voit même le jour, les permanences socialistes sont attaquées un peu partout dans un hexagone en pleine déconfiture. Tassin, Chaudard et Pithiviers en sont rendu à voler ou saboter les vélos des opposants!

Et puis après tout, pourquoi demander son avis au Peuple alors que celui-ci à voter pour Hollande en mai dernier? La France n’est pas une démocratie et ses dirigeants nous le prouve encore une fois en voulant imposer ce projet par la force et la violence, au lieu de le faire en concertations.

Adsav! Le Parti du Peuple Breton se déclare pour un aéroport international en Bretagne, mais nous répétons que le le lieu et la méthode employée ne sont pas bons.  Nous dénonçons toutes formes de violences de la part des forces de l’ordre au service d’un état non-démocratique!

Adsav! Le Parti du Peuple Breton condamne fermement l’attitude de Jean-Marc Ayrault dans le démantèlement futur du site Arcelor Mittal de Basse-Indre! La Bretagne doit reprendre ses droit qui lui sont confisqué par ce même état mafieux!

Nous laisserons le mot de la fin à Vladimir Poutine. Souhaitant que Jean-Marc Ayrault puisse en prendre de la graine. Les politiciens français étant des couards, nous ne nous attendons pas à un tel discours de sitôt…

 

 

;

Partagez sur les réseaux soxiaux !