Cessons de raisonner en « espaces économiques »

Bernadette Malgorn, possible candidate au poste de Président du Conseil régional de la région Bratagne aurait déclaré:

« Si l’on raisonne en espaces économiques homogènes, s’étendre vers le sud n’a pas de sens pour la Bretagne ».

L’argument économique est sans doute discutable. D’autres diraient que Nantes au contraire est un atout dont on ne peut se passer et que l’une des raisons ayant conduit au découpage actuel fut de priver la Bretagne d’un poumon industriel et portuaire pour qu’elle ne puisse voler de ses propres ailes.

Pourtant le propos de Bernadette Malgorn pose une bonne question: faut-il déterminer l’avenir des peuples en fonction de raisonnements économistes? Les frontières doivent-elles se dessiner en fonction d’une carte économique « parfaite », cette carte qui hier figea les départements mais ne les a pas empeché de devenir caducs?

Pour nous, le réponse est clairement non. L’ économie doit permettre d’assurer la prospérité des peuples et non l’inverse. C’est une erreur fondamentale de tenter de refaire les nations en fonction d’une carte économique qui par nature est mouvante.

Tout doit partir de l’humain et non l’inverse!

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Frederig

    C’est de « l’économisme » plus que de l’économie. L’énomie n’est pas une science exacte et certains prix nobels d’économie seraient bien plus prudent que ces politiciens qui me font parfois penser à Bouvard et Pécuchet

  • gwezenn

    L’ennui c’est que les politiciens d’aujourd’hui et toutes les institutions qui composent les espaces de décisions ne voient QUE et ne pensent QUE par et pour l’économie d’où des prises de positions et de décisions irrationnelles si ce n’est dans une optique strictement économique.