L’histoire par les (très) nuls

Les socialistes français aiment les réformes dans un pays que l’on ne peut réformer pour la simple et bonne raison que ce n’est pas une nation homogène, mais une construction militaire réalisée par l’extermination de plusieurs cultures, dont la culture Bretonne.

Ainsi, l’ami Peillon s’est engagé dans la réforme du « mammouth », l’éducation nationale. Nous ne rentrerons pas ici dans les différents débats qui animent en ce moment le Landerneau scolaire. Non, nous constatons seulement le niveau si faible que cela en devient presque risible.

Jugez plutôt ce tweet de l’Élysée qui retranscrit le discours de François Hollande pour le lancement du centenaire de 14-18

 

Screenshot_2013-11-07-21-58-39-1

 

Confondre la première guerre mondiale avec la deuxième, pour un président de la république, ça la fout mal avouez! On se dit que le maire de Kemper, Bernard Poignant, agrégé d’histoire et accessoirement conseiller du benêt, a du bondir en apprenant les confusions historiques de ce discours officiel. Mais en allant jeter un œil sur son blog personnel, on se dit que non. Dans une tribune où il explique son amour à la République une et indivisible, nanard donne un cours d’histoire ( http://www.bernard-poignant.fr/Articles-Identite-ou-identites-351-308-0-1.html#.Uoo6m9kSBhk.facebook ).

Mais là encore, zéro pointé pour notre prof d’histoire! En effet, il explique qu’Anne de Bretagne a signée le traité dit d’union de 1532 . Nous ne rentrerons pas dans les détails juridiques de ce « traité », le docteur Louis Melennec le fait mieux que quiconque ( http://blog-louis-melennec.fr/ ) . Mais pour l’information de Bernard Poignant, Anne de Bretagne n’a jamais pu apposer sa signature sur ce traité pour la simple et bonne raison qu’elle est décédée en janvier 1514, soit 18 ans auparavant…

Pour conclure, nous vous livrons un extrait d’un manuel scolaire 2013 de 1ere S qui décrit le clivage droite/gauche:

 

clivage droite gauche

 

Finalement, Monsieur Peillon, et si la vraie réforme de l’éducation nationale, c’était en fin d’apprendre quelque chose à l’école?

Dans une démocratie, l’éducation est le devoir des parents et l’instruction du domaine de l’État. Et non l’inverse!

Plus que jamais, devant l’abrutissement des masses en hexagone, la France, en sortir, c’est s’en sortir!

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Keisha Case

    Le système éducatif français bat des records d’injustice. Sur quel levier doit-on agir pour changer cette situation ? Il y a une multitude de leviers sur lesquels agir ! Mais la priorité, c’est de mettre un terme à la disparition de la carte scolaire et de recréer des secteurs scolaires avec un maximum de mixité sociale. C’est aussi de relancer les zones d’éducation prioritaire, ce qui signifie y stabiliser des équipes d’enseignants volontaires, leur dégager du temps pour qu’ils travaillent ensemble et qu’ils bénéficient de formations continues pédagogiques. Le système actuel est pédagogiquement asphyxié – l’éducation nationale n’a plus de budget pédagogique, ce sont les collectivités territoriales qui prennent le relais – et transforme les professeurs en mendiants permanents.

  • Jennie Merritt

    Le système éducatif français bat des records d’injustice. Sur quel levier doit-on agir pour changer cette situation ? Il y a une multitude de leviers sur lesquels agir ! Mais la priorité, c’est de mettre un terme à la disparition de la carte scolaire et de recréer des secteurs scolaires avec un maximum de mixité sociale. C’est aussi de relancer les zones d’éducation prioritaire, ce qui signifie y stabiliser des équipes d’enseignants volontaires, leur dégager du temps pour qu’ils travaillent ensemble et qu’ils bénéficient de formations continues pédagogiques. Le système actuel est pédagogiquement asphyxié – l’éducation nationale n’a plus de budget pédagogique, ce sont les collectivités territoriales qui prennent le relais – et transforme les professeurs en mendiants permanents.

  • Dao ha dao!

    Au sujet de l’extrait du manuel scolaire comme dirait le grand philosophe Joseph Porta « Faut avoir de l’argent pour avoir des idées comme ca! » 😛
    D’ailleurs si on suit la logique du manuel « scolaire » l’Af-rance est gouvernée par l’extrême-extrême-ultra-méga-giga-droite!

    Liste non exhaustive:

    Michèle Delaunay ministre déléguée aux Personnes âgées 5,4 millions d’euros (L’excuse: Insistant sur la valeur travail. « La politique ne m’a pas apporté 1 euro de plus. Ce patrimoine est le fruit de deux carrières professionnelles longues, de bon niveau, et des héritages issus de nos quatre parents » donc selon le manuel ministre de droite actuellement en exercice dans le gouvernement P.S )

    Marisol Touraine ministre de la Santé patrimoine de 1,4 million d’euros (L’excuse: « Ce qui reste à la fin, c’est l’exigence de justice, les valeurs. C’est ça, être de gauche. »)

    Pierre Moscovici ministre de l’Économie et des Finances a déclaré un patrimoine d’environ 268 000 euros, principalement constitué d’un appartement de 125 m2 à Montbéliard évalué à 200 000 euros (acquis à 122 000 euros en 1999), des comptes titres (17 368 euros) et un contrat d’assurance-vie (7 574,97 euros). (L’excuse: Le ministre de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici a révélé aujourd’hui qu’il ne payait pas l’impôt sur la fortune (ISF), ajoutant même dans un sourire qu’il aurait au contraire « presque honte » de la modestie de son patrimoine.)

    Jean-Marc Ayrault Premier ministre a déclaré un patrimoine total net (passif déduit) de quelque 1,55 million d’euros. Ce patrimoine est essentiellement composé d’une résidence principale à Nantes (650.000 euros), d’une résidence secondaire dans le Morbihan (540.000 euros) et de contrats d’assurances-vie à son nom et celui de sa femme, pour près de 200 000 euros.
    Les montants déposés sur les comptes bancaires du couple Ayrault (courants, épargne, livrets et autres) s’élèvent à 110.733 euros.Jean-Marc Ayrault possède une C4 Picasso achetée en 2009 (15.000 euros) et un combi Volkswagen acquis en 1988, évalué à 1000 euros.A son passif: plusieurs emprunts de 80 857 euros.

    François Hollande président de l’Af-rance 1,17 million d’euros, les biens immobiliers de François Hollande se répartissent entre une maison à Mougins (Alpes-Maritimes) pour 800 000 euros et deux appartements à Cannes pour 230 000 et 140 000 euros. M. Hollande déclare en outre posséder « divers meubles » d’une valeur de 15 000 euros.(L’excuse: Je n’aime pas les riches et la finance. Un ménage était riche à partir de 4000 euros par mois. Je suis normal. )

    Awenoù/ Sources:

    http://www.bfmtv.com/politique/patrimoine-riches-gauche-operation-deminage-certains-ministres-492844.html
    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/04/10/97002-20130410FILWWW01013-pierre-moscovici-ne-paie-pas-l-isf.php?pagination=5
    http://www.atlantico.fr/decryptage/transparence-patrimoines-nos-ministres-peuvent-vraiment-representer-epargnants-moyens-qu-ne-sont-manifestement-pas-simone-wapler-696072.html
    http://www.lepoint.fr/politique/le-patrimoine-de-francois-hollande-est-deja-public-15-04-2013-1655238_20.php
    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ayrault-valls-moscovici-quel-patrimoine-ont-il-declare_1240550.html

  • bzh

    hahaha les guignols ! je ris, car il n’y a que ça a faire