Valls en Bretagne: sans Gwenn ha du sinon c’est la garde à vue! / Valls en Breizh: kuzhañ ar gwenn-ha-du pe skrapet diouzhtu!

 

valls

©PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Jeudi 9 janvier, des militants d’Adsav! Le Parti du Peuple Breton ont eu maille à partir avec la police politique française. Voulant exhiber un Gwenn ha Du lors de la venue de Manuel Valls à Plérin, nos militants se sont retrouvés encerclés par 2 policiers en tenue et 2 autres en civil.

« Messieurs, rangez ce drapeau Breton, sinon on vous met en garde à vue » lance sans rire un des sbires de l’autoritaire Valls.

Emmenés de force dans une ruelle avoisinante, nos militants ont eu droit à un contrôle d’identité et ont du dissimuler le pavillon national Breton.

Ils ont ensuite eu le loisir d’observer que la mairie elle-même a fait disparaitre son pavillon breton sur sa façade.

Adsav! PPB s’interroge: est-ce une « tradition » d’enlever le drapeau breton pour la venue d’un ministre colonial ou est-ce à l’exigence du dictatorial chef de la police française? les pseudo-démocrates français auraient-ils osé faire la même chose en Corse?

Adsav! PPB constate qu’une fois de plus, la France bafoue les droits, même les plus minimes, du Peuple Breton. Entre un ministre tyrannique qui se dévoue corps et âme à faire taire un humoriste controversé, un président qui trompe sa maitresse mariée avec une Marylin Monroe à la française et qui vient donner des leçons sur le mariage, que fait ce gouvernement pour les problèmes quotidien des Bretons??

Aujourd’hui, l’urgence de la Bretagne est de se débarrasser au plus vite de cette France schizophrène pour être enfin maitre chez nous!

Hiziv, bec’h a zo war Breizh da skubañ ar Frañs trubard a-benn bezañ mestr en hor bro!

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • jegou

    J’étais présent ce jour là, et j’étais avec le collègue qui portait le drapeau,depuis notre arrivée a Plérin nous étions suivis par des gens en civil très très discret, nous les avons « grillés » dès le départ.Je suis allé chercher le caméscope dans la voiture avant l’arrivée du généralissime en chef ,en revenant je vois des policiers en tenue se précipiter vers notre camarade, je presse le pas et là je vois deux hommes en civil repousser vers une ruelle le porteur de l’objet du délit.Je sors le caméscope et commence a filmer,ils se retournent et c’est la volée de moineaux,bizarre? Auraient-ils outrepassé leurs droits?

  • Lacuson

    Qu’Adsav ! soit cité de manière plutôt élogieuse (et ce n’est pas la première fois) dans RIVAROL hebdomadaire de l’opposition nationale et européenne prouve au moins deux choses :
    1 – Que notre camp est loin d’être aussi sectaire et borné que la (soi-disant) ‘’droite’’ ou que la (soi-disant toujours …) ‘’gauche’’ et à fortiori que l’extrême gauche trotsko-marxiste, tous mouvements plus jacobins et bornés sur ‘’la citoyenneté’’ (‘’française’’, ‘’prolétaire’’ et ‘’mondialisée’’ ?) les uns que les autres.
    2 – Qu’Adsav ! a imprimé sa marque et sa place politique, non seulement en Bretagne, mais par-delà dans toute l’Europe (et même dans les débats des partis, frères ennemis, français).

  • Lacuson

    Dans l’hebdomadaire RIVAROL – n°3126 du 30 /01/2014 – et dans la chronique (en page 3) de Robert SPIELER * :

    « Nouveau délire de VALLS : Interdiction du drapeau breton.

    Valls est décidément un grand malade. Gwenn-ha-Du, le drapeau de l’identité bretonne, est interdit, poursuivi, martyrisé, comme le peuvent être la quenelle, l’ananas, voire la banane depuis une certaine une sur Taubira. Jeudi 9 janvier, des militants d’Adsav ! , le parti du peuple breton, mouvement breton de droite nationale, ont eu maille à partir avec la police politique française.
    « Voulant exhiber un Gwenn ha Du (le drapeau de la Bretagne bretonne) lors de la venue de Manuel Valls à Plérin, nos militants se sont retrouvés encerclés par 2 policiers en tenue et 2 autres en civil », raconte Adsav.
    « Messieurs, rangez ce drapeau breton, sinon on vous met en garde à vue lança sans rire un des sbires de l’autoritaire Valls » qui est certes plus proche d’Israël que de la Bretagne.
    « Emmenés de force dans une ruelle avoisinante, nos militants ont eu droit à un contrôle d’identité et ont du dissimuler le pavillon national Breton », continue la formation.
    « La mairie, elle-même, avait fait disparaitre son pavillon breton sur sa façade », relève-t-elle également.
    Bon, après tout, ne les plaignons pas.
    Ça leur apprendra à ne pas manifester pour l’identité bretonne avec un drapeau israélien … »

    * Robert SPIELER est un homme politique français, Député du Bas-Rhin (2 avril 1986 – 14 mai 1988), fondateur d’Alsace d’abord (ADA) qui est un parti politique régionaliste et identitaire alsacien (Alsace d’abord est généralement classé comme un mouvement d’extrême droite).
    Robert Spieler collabore aussi chaque semaine à l’hebdomadaire Rivarol.

  • CASSI Bernard

    Pourquoi ne pas faire enlever celui devant la mairie de Lille qui n’est pas celui d’une région française ..

  • Dao ha dao!

    La Bretagne étant une nation, certes sans Etat propre, et le Gwenn-Ha-Du un de ses drapeaux oui pavillon national breton sied bien.

  • Yann.

    « dissimuler le pavillon national Breton. » pavillon régional plutôt…

  • Dao ha dao!

    Taol-dreist teilh evit ar re diot. Gourc’hemennoù d’an aozour!
    Ur c’hamion en d’eus bet stlapet teilh dres dirak kambr broadel ar broc’h gall.
    Opération du fumier pour les fumiers, bravo à cette personne!
    Un camion a déversé ce matin un gros tas de fumier devant l’Assemblée nationale.
    http://www.jeanmarcmorandini.com/article-315394-un-camion-a-deverse-ce-matin-un-gros-tas-de-fumier-devant-l-assemblee-nationale.html

  • Sylvestre

    Ils ont fait pareil en Corse, ils ont interdit le drapeau à tête de maure à la mairie de Bastia.

  • Lio de France

    Cher Bretons, je suis de tout coeur avec vous dans votre combat pour la dignité et le respect de vos traditions. Il faut que la République Française reconnaisse officiellement tous ses torts historiques à votre égard. Mais de grâce, ne cherchez pas à quitter le navire France, car sans l’aide des autres régions de ce beau pays, vous serez mangés tout crus par l’Union Européenne qui fait tout pour votre « indépendance ». Chaleureusement, Lio, descendante du Grand Ferré de Picardie.

  • Dao ha dao!
  • Dao ha dao!

    Breizh a vevo, Breizh a drec’ho!

    http://www.youtube.com/watch?v=0aq-KGWdUuY

  • Le colonialisme français pourra parader encore longtemps tant que la mouvement politique breton sera aussi timoré ! La gauche française s’efforce de faire mieux que la droite française, elle nous prépare une véritable soviétisation de la vie publique, sociale et politique. Les Bretons doivent prendre conscience de leurs droits…. et s’engager dans un vaste mouvement populaire de libération nationale.
    La seule liberté se nomme INDEPENDANCE.