Hollande a t-il décrété la réunification ou la disparition de la Bretagne?

une et indivisibleFrançois Hollande, président de la république coloniale, souhaite faire évoluer le nombre de régions administratives.

Le but? Réduire leur nombre afin de diminuer les dépenses. Si cela part d’un bon sentiment (il faudra bien que l’état comprenne un jour que les contribuables ne sont pas des vaches à lait), cette idée n’est pas sans susciter des interrogations.

Et la plus importante pour nous, Bretons, est de savoir de quoi sera fait notre avenir.

En effet, 2 solutions se profilent:

1- La réunification de la Bretagne historique

Faisant suite au rapport Balladur * de 2009, Nantes et la Loire Atlantique réintègrent la Bretagne. De la taille du Danemark, de la Suisse ou des Pays-Bas, la Bretagne entre (enfin!) de plein pied dans le nouveau millénaire et est de taille pour rivaliser sur le plan économique européen, devenant une des plus fortes « région » hexagonale. Si le président français tient parole, la Bretagne obtient plus d’autonomie et peut donc décider par elle-même d’un point de vue économique, en attendant de pouvoir un jour statuer sur son imposition. Jean-Yves Le Drian serait favorable à cette idée. A moins que l’air parisien ne lui ait fait changer d’avis…

 

2- Naissance officielle du Grand Ouest

Le rêve de Jean-Marc Ayrault: la Bretagne fusionne avec l’erreur historique des Pays de La Loire. On poursuit l’idée de 1789 afin d’établir un homme nouveau, républicain, dénué de toute identité comme les déteste tant cette république.

L’aéroport de Notre Dame des Landes porterait déjà le nom d’aéroport du Grand Ouest. La région Pays de la Loire n’ayant aucune identité charnelle, en fusionnant ces 2 entités administratives, c’est à terme la disparition programmée de la Bretagne. Marylise Le Branchu, et bien évidemment Jacques Auxiette, sont pour cette solution radicale.

En bons jacobins, ces cocufieurs des collabos bretons sont prêts à effacer définitivement une nation millénaire pour finaliser la révolution maçonnique de 1789.

Adsav! Le Parti du Peuple Breton souhaite que la première hypothèse soit celle retenue. Notre nation pourra ainsi reprendre son essor économique avant d’envisager d’aller plus loin. Une reconnaissance de son territoire et de son Peuple pourront faire de la Bretagne le phare de l’Europe.

Dans le cas où l’état français choisirait de dissoudre la Bretagne dans un grand ouest ignoble et vide de sens, Adsav! PPB appellera tous les Bretons et les amoureux des patries charnelles en Europe à défendre nos intérêts partout dans le monde pour que la France ressemble enfin à une démocratie.

 

* Rappelons que Jean-Marc Ayrault avait fait pression sur les 2 socialistes présents dans la commission Balladur pour que l’idée de réunification soit retirée de ce rapport.

 

La France vue par le rapport Balladur en 2009

La France vue par le rapport Balladur en 2009

 

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • audiophile

    Il va falloir faire pression d’une manière habile.

    En effet il convient conjointement de recréer la Bretagne originelle avec une réintégration de la Loire Atlantique.

    Par ailleurs recréer le Poitou Originel en rattachant la Vendée aux deux Sèvres et à la Vienne.

    Bretons, pictons même combat.

    Le grand danger est effectivement la poursuite de l’objectif de 1789 de dilution des peuples et des cultures.

  • Naoned

    Les PDL ne voudront pas lâcher Nantes car sans la L.A. cette construction artificielle ne vaut rien. Et nous n’avons rien à attendre de Paris… qui ne cédera que sous la pression bretonne.

    Une partie des rennais sera aussi contre de peur de perdre leur titre de « préfecture » (je ne parle pas de capitale) régionale et préférera garder le découpage actuel pour continuer à faire office de zone de transit entre la banlieue parisienne et l’ouest breton qui est devenue un quasi tiers-monde économique. Mais Rennes s’en fout, Paris est à 3h, comprenez bien.

    D’autres se réjouissent d’un grand Ouest sans âme avec pour seul identité un aéroport. Avec l’argument du « ne pas regarder le passé, on est en 2014, nous sommes tous des citoyens de la république française, la population de la L.A. est de moins en moins bretonne etc… »

    Mais nous ne devons rien lâcher, nous autres nationalistes bretons, car NANTES nous appartient :

    – Seule ville du pays avec une aura européenne, c’est bien le minimum pour la Bretagne.

    – La mer c’est vendeur par chez nous mais sans le Port Autonome de Nantes Saint Nazaire et ses activités paramaritimes, que reste-t-il en Bretagne administrative? RIEN. A part quelques sardines et des marinières. Saint Malo, Brest et Lorient font de la figuration.

    NAONED E BREIZH!

  • Seigneur

    La réunification doit se faire coute que coute, d’une manière ou d’une autre. Nos actions se feront entendre selon les décisions de Paris. La diplomatie ne menant à rien, il ne nous reste que la révolution…je suis prêt!

    Olier Seigneur
    Kerolyan
    Breizh

  • Dao ha dao!

    Ar broc’h gall gwelet adal an estrevro.
    L’Af-rance vue de l’étranger.
    http://www.youtube.com/watch?v=UZ0iLJU04PY

    Naoned e Breizh evel just!

  • Jérome Bannier

    Je préfère la France vu par Balladur , le grand ouest va te faire foutre !! Naoned e Breizh !