Libéra Nissa : 150 ans de servitude

Extrai de la lettre de Libéra Nissa du mois de Juin 2009

nissa1150 ans déjà ! : cela va faire 150 ans que la France occupe illégalement le territoire du Comté de Nice. 150 ans que Naboléon a envahi notre pays avec la complicité du dernier souverain de Savoie qui a trahi son peuple durant son règne. Et, certains, comme le maire actuel de la ville de Nice, veulent célébrer ce triste événement l’année prochaine. Laisserons nous faire cela avec la plus grande indifférence ? Nous lançons un appel à toutes les associations et à tous les groupements dont la raison d’être est de défendre notre « Païs Nissart », sa langue et sa culture pour mener une action commune en 2010 afin de contrer le dessein néfaste du sieur Estrosi. Face aux manifestations de la mairie qui veut ainsi fêter les 150 ans du rattachement du Comté de Nice à la France, il nous faudra opposer autant de manifestations dénonçant les 150 ans d’occupation de notre Pays par la France.

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • arnaud

    En 2010, cela fera 150 ans que le pays Niçois aura été annexé par la France de Napoléon III.
    Cette annexion, à tort appelée « rattachement », fut le fruit d’une forfaiture désormais démontrée notamment dans les ouvrages écrits par le Président du mouvement Garibaldien Niçois (L.R.L.N): Alain Roullier- Laurens.
    En 1860, le simulacre de consultation populaire (plébiscite) se fit dans des conditions décidées à l’avance, sous occupation militaire, organisé par la force annexante en violant radicalement le droit international toujours en vigueur aujourd’hui…

    La France jacobine, par l’intermédiaire du maire de Nice Christian Estrosi (UMP) souhaite fêter l’anniversaire en grandes pompes de ce méfait en falsifiant une fois de plus l’histoire du peuple Niçois! Toutes celles et ceux, profondément attachés au principe démocratique et au droit des peuples à disposer d’eux même, se sentiront à coup sûr concernés. Nous vous invitons à consulter nos médias libres :
    (http://nissaebasta.canalblog.com/)

    afin de vous faire une opinion objective et à signer cette pétition, qui bien plus qu’une doléance, et le refus de voir fêter l’asservissement d’un peuple souverain de droit, où qu’il soit…
    « …pour que le droit des gens ne soit pas une vaine parole ». Jousé Garibaldi

    http://www.mesopinions.com/en-2010-refusons-de-feter-150-ans-de-mensonges—petition-petitions-cf5cccf2ca3d06b8a4c56164e40765f6.html

  • Bernard

    Ah oui, j’oublis la Sardaigne qui fût attribué, par quelque traité (et pour remplacer la Sicile) aux ducs de Savoie.
    D’où le Royaume de Piémont-Sardaigne embryon du futur Royaume d’Italie, dont les rois descendent donc des ducs de Savoie (après qu’avec l’aide de Garibaldi les Bourbon de Naples soient évincés et le Royaume des Deux-Siciles annexé).
    A noter cette particularité des ‘’français’’ de faire la confusion entre une nation et ses souverains :
    Si pour les différents peuples d’Italie leur ‘’italianité’’ ne fait pas de doute (ce qui n’empêche pas la Padanie d’être aussi différente de la Sicile que l’Angleterre l’est de l’Irlande), certains savoyards se croient sardes.
    Surement l’habitude de ne pouvoir exister que dans l’ombre d’un souverain …
    J’ai moi-même souvent parlé avec des Franc-Comtois qui me disaient que les Franc-Comtois descendaient des espagnoles puisque la Franche-Comté fût un temps dans le domaine de souverains espagnols (les Habsbourg d’Espagne) …et je n’ai jamais pus les convaincre que c’était aller un peu vite dans leurs conclusions.
    La co…rie des ‘’français’’ me désole toujours immanquablement.

  • Bernard

    Maintenant je peu dire qu’il y a aussi des gens sincères dans ce genre de ligues -j’en ais connu pour la ‘’ligue savoisienne’’- et que j’en profite pour les saluer.
    Mais, ils ont eu beau s’accrocher, le temps, les contorsions illisibles, les reniements et combines malsaines (voir le double jeu) des dirigeants et autres politicards ont souvent usé leur motivation …
    Nota : Pour ceux qui voudraient comprendre ce qu’était le domaine des ducs de Savoie il faut penser à une Suisse de l’ancien temps :
    – 1/3 du coté français actuel, où la (les) langue usuelle était le ‘’patois’’ (francoprovençal ou occitan) et la langue de culture le français -idem coté italien en Val d’Aoste-
    – 2/3 du coté italien avec différents ‘’dialectes’’ gallo-italiens comme langues usuelles et l’italien comme langue de culture.
    (Sauf dans les Valadas francoprovençal : http://www.francoprovenzale.it/index2.html et occitanes où la langue de culture était et est l’italien)
    De nos jours la situation n’a guère changé du coté italien, avec malheureusement une ‘’créolisation’’ des dialectes par l’italien et un recul de leur usage.
    Du coté français on peu malheureusement dire que les ‘’patois’’ sont morts ou en phase terminal …

  • fabien_nissa

    j’apporte m’a petite contribution à ce forum sur lequel je suis tombé par hasard en apportant une précision importante.

    en survolant le sujet beaucoup pense que « liberà nissa » est le nom d’un mouvement il en est rien, c’est un slogan qui fini par être reprit par presque tout le monde.

    le mouvement à l’origine du slogan (et du discour qui à inspirer la personne ayant écrit le message qui ouvre ce sujet de discussion) est en faite la LRLN (Ligue pour la Restauration des Libertés Niçoises) dirigé par son président-fondateur Alain Rouiller, historien, écrivain et conférencier à l’UNESCO.

    la LRLN est le principal (si ce n’est le seul véritable) mouvement regroupant les inspirations régionaliste/autonomiste/indépendantiste niçoise.

    le mensuel (de sensibilité régionaliste) « les Nouvelles Niçoises », dernier média véritblement libre parle souvent d’eux (comme le site internet Pais Nissart) et permet à son président de s’exprimer, vu que la presse locale, Nice-Matin, ne permet pas aux autonomistes de le faire

    voici le site de la ligue
    http://liguenicoise.canalblog.com/

    celui de Pais Nissart
    http://paisnissart.canalblog.com/

  • Bernard

    Si vous voulez retrouver ce qui se rapproche le plus du nissard … et bien vivant :
    http://www.chambradoc.it/chambradocHome.page
    Il va de soit pour la Lega Nord, de laisser aux  »Valadas Occitanas  » toute latitude pour tout simplement vivre comme elles l’entendent.
    Elle est d’ailleurs très populaire là-bas.
    Il existe aussi pas mal de groupes et artistes, ceux-ci par exemple :
    http://digilander.libero.it/loudalfin/

  • Breutaer

    kwrlii: « la plupart des gens la bas n’ont aucune conscience de la nationalité nissarte, ils se disent faisant partie de la region cote d’azur comme les cannois qui ne se sentent plus provencaux non plus »

    Sur le fait de se sentir nissart, provençal, côte-d’azurois, français ou breton, je pense que c’est moins un sentiment viscéral qu’une analyse politique. Le sentiment viscéral est encadré de près par l’analyse politique, qui dépend en grande partie des médias, de l’école, de l’administration. Même quand les gens croient exprimer leurs sentiments, ils s’expriment dans le cadre de ce qui leur semble possible et réaliste, avec une bonne dose de conformisme. Si la plupart d’entre eux n’ont aucune conscience de la nationalité nissarte, ça en dit plus sur le système politique en place et sur la puissance des médias que sur les sentiments profonds des gens.

    Cependant, je suppose que tout le monde est conscient qu’il y a eu une déprovençalisation-dénissartisation, et que cette évolution a été un désastre. Mais les gens veulent rester réalistes, et personne ne voit comment revenir en arrière. Officiellement, personne n’a de projet pour changer de politique. Les médias ne parlent sans doute pas beaucoup de Libéra Nissa / Nissa Rebela.

  • Westerner

    De Gaulle disait « l’Algérie à papa est morte » , aujourd’hui « la France à papa » est morte elle aussi.

  • Fred

    Voici une évolution qui à mon sens rend toute tentative de se replier sur la France des années 50 totalement absurde:

    http://gendarmerie.alliancepn.fr/actualites/15_05_2009_imam_gendarme.pdf

  • Bernard

    J’ai bien relu votre dernier post, mon cher Frederig, et je dois dire qu’il est ‘’au top’’, et dans l’analyse et dans la démarche.
    Mille grazie !

  • Bernard

    Bien vu cher kwrlii, et là nous somme en plein dans la sujet du remplacement de population, si la Bretagne n’en est qu’au début, la Provence / Cote d’Azur à passé depuis longtemps le point de non retour et malheureusement il suffit d’y passer quelques jours pour comprendre qu’il ne reste plus rien de consistant du fait  »occitan / provençal ». Quand à restaurer la souveraineté niçoise (laquelle faisait partit du domaine savoyard), si l’idée en est sympathique et mérite d’être exposée, il faut voir aussi à quel degré elle est devenu ‘ésotérique  » quand on connais le contexte, les enjeux et les  »dynasties » locales.
    Qu’on se souvienne de Jacques Médecin par exemple, tous ses  »petits écarts » lui ont été pardonné (et d’ailleurs il faudrait vraiment être un sain vu le contexte …), sauf deux, ne pas avoir su  »réduire »’ à temps le FN, et une allusion sur une des  »communautés » niçoise, sans le soutiens de laquelle l’on ne fait pas grand chose et l’on ne dure pas longtemps là-bas … et en effet ce ne fut pas long et très … expéditif !
    Nota : curieusement la Savoie à suivi un peu le même chemin, des villes comme Annecy, Evian, Aix-les-Bains (j’ai souvent entendu le jeux de mot  »Aix -les Rabbins …), etc. …, sont devenues parmi les plus chers et les plus recherchées par les bobos ultra friqués et comme pour la Cote d’azur l’échiquier politique y est en conséquence complètement verrouillé et contrôlé étroitement (même cas avec Charles Millon, qui était pourtant minimaliste et combinard au possible …).
    Dans ce contexte, je pense que l’apparition de tels ‘Ligues » ne doit rien au hasard …

  • kwrlii

    j’ai habité deux ans a nice et j’y vais regulierement, entre les italiens , les russes blancs et leur mafia, les identitaires français, la maioun nisssart et le GUD qui patrouille a la fac, il reste pas grd chose des nissarts, juste quelques plaques en nissart pour les noms de rue dans le vieux nice
    le provencal est aussi parlé au dessus de nice et en italie; la plupart des gens la bas n’ont aucune conscience de la nationalité nissarte, ils se disent faisant partie de la region cote d’azur comme les cannois qui ne se sentent plus provencaux non plus

  • Fred

    Nous verrons si le phénomene d’OPA prend de l’importance. les Bretons peuvent ne pas aimer qu’on leur dise qui ils sont….

    Il était prévisible qu’avec une arrivée rapide et massive d’Hexagons d’origine européenne en Bretagne des formations se développent qui accomodent la Bretagne à la sauce franchouillarde. Franchement cela ne nous concerne pas. Disons simplement que c’est une marque de plus de colonialisme que de jouer avec notre personnalié nationale.

  • Bernard

    Pour que ma position soit claire, je dirais que pour moi la Bretagne est une nation sans état, mais que malheureusement s’est plus difficile à faire admettre à beaucoup (même Bretons !) que pour l’Ecosse par exemple.
    Donc si j’étais Breton je serais certainement pro-Adsav ! sans toutefois considérer les  »identitaires » comme mes pires ennemis …
    Et si j’avais été un niçois ou Savoisien d’origine  »oriental » je n’aurais (comme c’est souvent le cas) que mépris pour les amis de Bové ou Cohn-Bendit, et ma manière de défendre mon  »identité niçoise » … aurait été de soutenir la construction de mosqués dans  »mon comté de Nice »… C’est de bonne guerre et les collabos sont les seules coupables !!!

  • Fred

    Au delà de discussions sur qui est plus de droite, de gauche , du centre ou d’ailleurs le problème de fond est de savoir quel est la nature du projet et du combat.

    Adsav a pour projet une Bretagne indépendante dans une Europe aux cent drapeaux. Un Etat pour chaque peuple et une union des peuples pour notre continent. Nous combattons pour nous-mêmes bien que notre combat puisse aussi avoir valeur de symbole pour tous les peuples embastillés.

    Nous voulons une Bretagne debout, forte, belle, indépendante. la servitude nous est insupprotable. Nous combattons pour nos libertés pas pour choisir entre deux servitudes. Pour nous la Bretagne est notre vraie patrie (hor gwir vro) nous le sentons par toutes nos fibres. La France elle ne fut jamais rien d’autre qu’un prédateur pour la Bretagne. Lorsqu’elle était forte il fallait bien faire avec. Maintenent qu’elle est déliquescente, pourquoi s’encombrer?

    La « Frantagne » et les mouvements qui maintiendraient l’illusion du mariage des contraires n’ont qu’un but: sauver les meubles d’une France morte. Ils font perdre du temps, sont une « distraction », détournent de l’essentiel. Qu’elle prenne pour prétexte le roi ou la république hier, la lutte contre l’immigration aujourd’hui ou la défense de l’Islam demain ne change rien. Nous n’avons plus de temps pour les opérations de sauvetage. Les Bretons ont trop longtemps roulé pour d’autres, leur langue, leur culture, leur substance sont en danger et il n’y a pas de temps à perdre avec des constructions abstraites et stériles.

    Les partis de l’étranger dont le quartier général est à Paris sont un dangereux soporifique. Qui connait l’Histoire de « France » ne peut que se rendre à l’évidence: la vieille a un constant besoin de sang neuf pour se régénérer et maintenir le mourrant en vie. Avec en échange une Bretagne rabougrie et vidée de sa substance.

    Au moins notre combat est le notre qu’il soit ou non couronné de succès. Ce seront nos victoires et nos défaites. C’est une question de dignité

  • Debrer-Frañs

    J’ ai un ou deux amis anarchistes… Ma foi vous pouvez bien fréquenter qui vous voulez, cher Bernard.

  • Porto Vecchio

    Pour Nissa rebela, comment Peut-on a la fois être nissart et frankaoc’h? Leur incoherence commence déjà a ce niveau.

  • Bernard

    Sur la situation actuelle du mouvement Occitan, ce courrier électronique reçu d’un de ses responsables (j’espère qu’il ne m’en voudra pas de cette publication), l’un des plus méritant et sincère à mon humble avis :

    « Car amic Bernat,

    Es plan normal que servessètz tota la vòstra energia per aparar Padania qu’es la vòstra patria. Mas coma siètz solidari d’Occitània, contunharètz de recebre graciosament lo jornal del Partit Occitan. Daissi lo vòstre nom sul fiquièr.
    Soi coma per vos: arriba plan sovent que soi pas d’accòrdi amb lo Partit Occitan. Per plan dire soi quitament rarament d’accòrdi amb lo Partit Occitan. Mas es lo sol partit en estat de foncionar qu’avèm en Occitània. Ieu regrèti que i age pas de partit occitan de drecha. Amb un partit nacionalista d’esquèrra e un partit nacionalista de drecha, OCCITÀNIA seriá pus fòrta politicament. E per ieu çò pus important es OCCITÀNIA, drecha o esquèrra son pas que causas segondàrias.
    Plan coralament vos.
    Sèrgi Viaule. »
    Traduction :
    « Cher ami Bernard, il est bien normal que vous réserviez toute votre énergie pour bâtir la Padanie qui est votre patrie. Mais comme vous êtes solidaire de l’Occitanie, vous continuerez à recevoir gracieusement le journal du Parti Occitan. Je laisse votre nom sur le fichier. Je suis comme vous : il m’arrive bien souvent de n’être pas d’accord avec le Parti Occitan. Pour tout dire je suis même rarement d’accord avec le Partit Occitan.
    MAIS C’EST LE SEUL PARTI EN ETAT DE FONCTIONNER QUE NOUS AILLONS EN OCCITANIE. Je regrette qu’il n’y ait pas de parti occitan de ‘’droite’’. Avec un parti nationaliste de ‘’gauche’’ et un parti nationaliste de droite, OCCITÀNIA serait plus forte politiquement. Et pour moi le plus important est OCCITÀNIA, droite ou gauche sont des choses secondaires.
    Cordialement. »

    Voilà … vous excuserez ma brutale franchise, mais le mouvement occitan est mourant et des militants de valeur comme Sèrgi n’en méritent que d’autant plus le respect.
    Sortit de là, ils ne me font même plus rire les neuneux qui croient qu’ils vont ressusciter la langue de Mistral dans les banlieues de Marseille ou de Toulouse ou bien dans les zones ultra résidentiels de la cote d’Azur …
    Nota : au risque de me faire pas mal d’ennemis ici (et en plus je les em…de !!!) je dirais qu’a titre personnel j’ai la plus grande estime pour Nissa Rebela, qui ont d’ailleurs, eux, le lien de la Lega Nord sur leur site (tout comme le Vlaams Belang) et que se sont des amis dont je m’honore …

  • Fred

    Cathy merci de votre visite! Notre combat commun pour la renaissance des peuples embastillés conduira à leur émancipation!

  • Bonsoir,
    Celà fait plaisir de voir se multiplier des blogs qui s’intéressent aux droits des Niçois sans entrer dans la caricature et surtout sans instrumentalisation idéologique comme le font certains nuisibles !Les Niçois se réapproprient leur histoire et celà est une bonne chose à moins d’un an des fêtes qui seront orchestrées par la France pour les 150 ans de l’annexion frauduleuse de 1860!
    Des vidéos intéressantes circulent sur dailymotionhttp://www.dailymotion.com/playlist/xwrb2_Libera_Nissa_libera-nissa/video/x8vhy4_pais-nissart-chronique-dune-forfait_news
    et celle ci
    http://www.dailymotion.com/playlist/xwrb2_Libera_Nissa_libera-nissa/video/x8x3lw_nissa-nouostra-droits-juridiques_news
    Baietas a toui !

  • Too much Union Jack for me….I looked at the video and the map includes Ireland. This confirms once more that the BNP is a Unionist party. A UK version of Front National.

    But there is an alternative
    http://www.englishdemocrats.org.uk/

  • Nelson

    The British National Party has won its first Member of the European Parliament in the Yorkshire and Humberside region with our candidate Andrew Brons winning 120,139 votes.

    This is a historic moment.

    http://www.dailymotion.com/video/x4srmq_clip-humoristique-british-national_news

  • Westerner

    Le BNP est une queue de souverainisme stato-nationaliste, comme le FN et tutti quanti.
    Tous ces dinosaures sont appelés à disparaître, le biotope de la planète Europe ayant irrémédiablement évolué. L’ère des mammifères ethno-nationalistes , des vrais démocrates, s’ouvre.

  • Fred

    Oui cardiff . Le BNP n’est pas vraiment le sujet de ce fil… Mais c’est un parti unioniste, tellement unioniste qu’il parle de faire revenir l’Irlande dans une union britannique. Pour utiliser un understatement c’est un manque elementaire de tact!

    Je doute que le peuple gallois interesse le BNP. Je doute qu’ils fassent quoi que ce soit pour maitriser l’immigration Anglaise au Pays de Galles. Je doute qu’au pouvoir ils feraient quoi que ce soit pour la langue galloise.

    Que dans sa folie le Plaid ne soit plus « cymru » n’est bon pour personne. Et les Gallois dans tout cela?

    PS: « identitaire », ce mot a-t-il un sens?

  • Arzhur

    Ah j’ai vu cette marche, n’était-ce pas à Cardiff ?

    Il est fatal dans le contexte actuel que des tensions internes apparaissent au sein de forces « identitaires » penchant à gauche.

    Le BNP est il hostile à la nation galloise ? Il me semblait qu’il tolérait l’autonomie du pays.

  • Fred

    Oui Arzhur malheureusement, par exemple Meirion Bowen vient d’y partir avec pertes et fracas apres que Mohammed Ashgar, depute du Plaid dans l’Assemblee Galloise ait organise une marche « contre les ennemis du Prohete Mohammed ».
    Trist eo!

  • Arzhur

    Et ou vont les déçus du Plaid Cymru ? Au BNP ?

  • Tout ce qui défend notre identité est bon a prendre ! Surtout ne pas comfondre avec les imposteurs de « nissa rebela » !
    Nos droits sont réels ! Les droits de nos aïeux au service de TOUS les niçois !
    http://nissaebasta.canalblog.com/

  • gwezenn

    Je crois que c’est Lénine qui a dit une chose du style « quand le peuple ne veut pas suivre il faut changer le peuple »….

  • Westerner

    Un tel scénario est SURTOUT possible en Bretagne que la France est bien décidée à transformer en poubelle d’argoat et colonie de vacances d’armor.
    Les Savoisiens ne peuvent plus faire autrement que de proposer un nationalisme tiedasse, sauver ce qui peut encore l’être sans grande chance de réussir.
    A noter que la Corse est elle aussi en bonne voie pour le remplacement de population : Aujourd’hui les corses sont minoritaires sur leur île et l’afflux massif de non-corses ne fait qu’amplifier le problème.

  • Fred

    Un tel scénario est possible partout! La Bretagne a toutes les conditions pour que cela arrive: départ des jeunes qui n’ont pas de perspectives, banlieuisation/balnérisation forcée.

  • gwezenn

    @ Westerner : quand la Ligue Savoisienne est née j’avais sur le coup trouvé l’initiative intéressante mais très vite certaines de leurs prises de positions m’ont laissé sceptique…j’ignorais qu’il ne restait plus que 20% de savoyards d’origine, un tels scénario est-il possible en Bretagne ? une chose est sûre la raie-publique française s’y emploie, c’est l’essence même de son idéologie morbide.

  • Fred

    Tout comme certains quittent le Plaid au pays de Galles….On ne peut pas éternelleemnt faire le grand écart. L’important est de ne pas partir pour se perdre dans la nature ou pour aller directement chez l’ennemi.

  • Debrer-Frañs

    Dieu… Diantre ! Je ne vois pas à quel moment le Vlaams Belang a « lâché piteusement les peuples opprimés de l’Hexagone ». Maintenant, j’ ai peut-être raté un épisode. Les nationalistes français reprochent d’ ailleurs au VB d’ être anti-français parce qu’ il invite les nationalistes bretons de manière régulière. Par ailleurs, nos camarades se sont « rétamés aux élections » parce qu’ on leur a collé dans les pattes des listes parasites. A moins que le créateur soit à l’ origine de ses listes, il n’ y a rien de transcendant là-dedans.

    Pour ce qui est de Libéra Nissa, ne connaissant pas le mouvement je ne peux émettre de jugement sur lui seulement au vu de ses liens. Le communiqué est en tout cas excellent et les passages cités par Frederig sont très convaincants. Par contre, Mandrin désolé de vous dire que non Nissa Rebela (branche locale des zidantitères) n’ est pas un mouvement cohérent pour un sou. Ils n’ ont jamais essayé de creuser leur doctrine plus loin que la défense de la « triple identité régionale, nationale (lire française) et européenne ». Dans les cas de Nice, de la Bretagne, de l’ Alsace, etc… C’ est plus que du grand n’ importe quoi, c’ est un crime ! L’ identité française des Niçois et des Bretons ? Mon c… !

    Pour ce qui est de la Savoie, j’ ai lu il y a peu qu’ il y avait pas mal de remue-ménage dans la mouvance savoisienne et que bon nombre de personnes avaient quitté la Ligue suite aux dérives du mouvement et ont de la sympathie pour Adsav. A suivre…

  • Westerner

    Oui, malheureusement, vu de l’étranger la France exerce une certaine fascination. Beethoven s’imaginait que la révolution française était le summum de l’intelligence, les Irlandais étaient et sont toujours francophiles… Dernier triste exemple en date : Le Vlaams Belang qui a lâché piteusement les peuples opprimés de l’Hexagone pour plaire à on ne sait qui. Il s’est rétamé aux élections : Dieu l’a puni.

  • Mandrin

    @ Westerner, Garibaldi était d’une famille originaire de la Ligurie voisine, il est vrai que comme il en est de la Bretagne à la Normandie il n’y a pas très loin … (son logeur Niçois s’appelait Gustavin)
    Et ce fut un personnage haut en couleur … et qui n’a jamais rien renier !
    A commencer par son origine, toutes ses passions et ses faits d’armes l’on ramené vers … l’Italie.
    Seule petite chose regrettable avec le recule … ce fut pour y faire triompher le jacobinisme à la française, ce qui, il est vrai, à l’époque semblait le triomphe du progrès à beaucoup.

  • Westerner

    Quoi qu’on en dise l’appartenance est toujours choisie.
    Le problème à mon sens n’est pas entre le choix et le non-choix de l’appartenance, mais entre le choix d’une appartenance réelle et vivante et entre celui d’une appartenance fictive et morte, entre la voie d’un avenir enraciné , même choisi, et celui d’une voie de garage débouchant sur l’uniformisation grisâtre.
    L’Occitan ou le Lorrain d’origine qui se déclare breton est sans doute incongru dans l’absolu, mais il sera toujours moins incongru qu’un Breton se déclarant français.

  • Mandrin

    Je suis heureux de lire des mots tout simplement aussi sensés !
    (C’est devenu si rare … Ce sont plutôt des discours kilométrique pour nous prouver le contraire qui sont de coutume ici et aujourd’hui).

  • Fred

    L’appartenance choisie est en effet la grande escroquerie et elle prépare le terrain au reniement. C’est un peu comme de se teindre les cheveux, les racines finissent toujours par apparaître…

  • Mandrin

    Voila une analyse pleine de recul et de bon sens Frederig.
    Même si (et c’est bien mon droit!), j’ai mon opinion, je reconnais bien là la maturité d’Adsav!.
    Nota : je ne suis ni Breton, ni niçois et même si j’avais du vivre là bas il m’aurait été impossible de me dire ceci ou cela, comme l’on change de chaussettes et je m’en trouve très bien, comme je trouve cela très bien chez les Bretons  »expatriés ».

  • Fred

    Ma position est assez simple: tout ce qui affaiblit l’adversaire ne peut qu’aller dans le bon sens tout ce qui le renforce est contraire aux intérêts de la Bretagne. Nous ne pourrons progresser qu’en mettant un point final aux confusions destructrices, dont le régionalisme est une facette.

    Dire qu’on peut être Nissart-Français et Européen, c’est entretenir le mensonge. C’est bien plus destructeur que d’avoir une position molle sur l’immigration (dans le cas d’espèce je n’en suis pas certain d’ailleurs). Quand bien même cette Ligue donnerait dans la mode du politiquement correct facile, ce qui compte plus que tout est d’énoncer clairement un projet pour les Bretons, les Nissarts et tous les autres peuples embastillés qui soit un projet hors de l’Hexagone. Ensuite on peut discuter du contenu du projet, de ses mérites, de ses limites, de ses incohérences, de ses tares. En revanche la « confusion identitaire » élimine tout possibilité de projet, réduit la politique au discours anti-immigré et en ce sens est de la politique spectacle du divertissement. De facto elle sert le système et ruine tout possibilité d’envisager un avenir pour le peuple, par lui-même et pour lui-même, qu’il soit Nisart ou Breton. Le peuple devient alors un instrument d’un nouveau centralisme qui « décline » les « identités » comme une sorte de rhétorique au service d’une idéologie politique mais en vidant le peuple de sa substance, en en faisait une fois de plus un objet de « folklore » (au sens français du terme). C’est le peuple au service de la politique au lieu d’être la politique au service du peuple.

    Que les Nissarts soient des Occitans ou des Italiens ne change rien d’ailleurs, ils ne sont pas des français.

  • Westerner
  • Westerner

    à Gwezenn:
    Non, la ligue savoisienne n’est pas une supercherie.
    Mais la situation de la Savoie est problématique.
    Il n’y a plus que 20 % de Savoyards d’origine!
    Voilà le pourquoi du comment.

  • Westerner

    J’ai eu quelques contacts avec des gens de Libera Nizza. Ils reconnaissent l’italianité de Nizza et le génocide culturel , l’épuration ethnique française qui a conduit à franciser jusqu’aux pierres tombales.
    Pour moi c’est tout ce qui compte.
    Quant aux liens que vous indiquez et qui semblent vous donner des boutons, moi, ils ne me laissent au pire indifférent, au mieux ils me réjouissent.
    Je préfère encore une Malika qui défend l’enracinement savoisien ou un José Bové qui se bat contre les OGM , ou même un Cohn Bendit qui malgré tout me seront toujours plus sympathiques que les tordus prétendumment de droite de la fafitude grotesque , émanations fédites du radical-socialisme des années 30.
    La vraie droite, cher ami, ce n’est pas la brosse à reluire, les trois plis règlementaires dans le dos, ce n’est pas la boule à zéro et la bite au garde à vous devant le mat des couleurs. La vraie droite, c’est l’Europe INTIME. Des gens du FN ont voté pour la ligue savoisienne? Alors c’est qu’ils ont tout compris !

  • Mandrin

    @ Westerner, Le parler niçois est à l’origine une forme d’occitan provençal et non d’un des parler ligures / gallo italique de la  »Padanie » voisine.
    Il est vrai que c’est dans de petites villes des vallées italiennes voisines, que j’ai entendu des gens qui le parlait naturellement et pas du coté  »français ».
    En somme ce mouvement ne vous plait-il pas plutôt parce qu’il est philosophiquement et politiquement en opposition et concurence avec d’autres plus cohérents comme Nissa Rebella à l’échelon local (qui à lui une réelle implantation), qu’il pourrait à l’occasion donner la main à des officines style  »ra l’front » ou qu’il n’a rien à voir avec des partis réellement enracinés comme la Lega Nord en Padanie ?
    Personnellement, je connais trop les amis d’Europe Écologie pour ne pas prendre la nausée devant leur idéologie …
    Au fait, à quand un mouvement de ce genre dans le 9 / 3 ? Peut être y trouvera-t-on encore quelque trace d’une hypothétique ascendance francilienne chez quelques habitants dans, allez, une cinquantaine d’années, mais pas plus.

  • gwezenn

    « Libera Nissa » me semble être une excellente initiative, toute partie enracinée du factice hexagone et qui dénonce le jacobinisme de la raie-publique est positif. Quand à la « Ligue Savoisienne »…elle est connue depuis longtemps pour être une véritable supercherie à but électoraliste, une caricature régionaliste sans intérêt, souhaitons une réussite plaine et entière à « Libéra Nissa ».

  • Fred

    Mandrin je me garderais de faire des procès d’intention à Libéra Nissa sur la base déclarations d’un autre mouvement.

    Je suis aussi prompt à dire ce que je pense quand ce que j’entends ne me convient pas !

    C’est la première fois depuis longtemps qu’on dit la verité sur cette annexion illégale cela fait plaisir. Sur le domaine du remplacement de population Libéra Nissa semble au fait des enjeux, en tout cas de ce que je lis:

    « Le système jacobin français a toujours voulu nous faire croire que les Niçois de souche étaient minoritaires dans le pays de Nice, sous prétexte que depuis l’annexion frauduleuse de 1860, beaucoup d’habitants étaient venus de France. Il occulte volontairement le fait, qu’au fil des générations, les immigrants se sont mariés et ont eu des enfants avec les Niçois de souche et leurs descendants !Une grande majorité de Niçois ignore donc, tout simplement, qu’elle a au moins un aïeul qui lui lègue ses droits inaliénables à reprendre en main son destin! »
    Je lis aussi sur le site de la L.R.L.N. les références bienvenues aux « droits antérieurs du groupe humain et culturel spécifique [que Nice] a toujours représenté durant les vingt cinq siècles de son histoire » et la gestion des « ressources économiques, activités sociales, culturelles, et flux migratoires, en fonction de ses intérêts et besoins propres, qu’elle pourra assurer la pérennité de l’identité niçoise et l’avenir de sa jeunesse. »

  • Westerner

    Libera Nizza, voilà des gens intelligents et cultivés qui connaissent l’histoire de leur patrie et revendiquent leur vraie culture, contrairement aux louffiats de la France, produits de la colonisation exécrable de cette portion d’Italie.

  • Mandrin

    « Libéra Nissa » ?
    Je ne suis pas du tout convaincu par ce genre de mouvement  »serpent de mer » qui apparaissent et disparaissent au gré des petites combinaisons politicardes locales.
    Voyez le lien qu’il donne vers la pseudo  »Ligue Savoisienne », laquelle se réjouît …
    « de l’élection de Malika Benarab-Attou, chambérienne depuis 2006, qui saura informer régulièrement les Savoyards sur l’activité législative importante du Parlement européen.
    Nous sommes d’autant plus heureux de son élection que la liste Europe Écologie, … »
    Pour info il s’agit de la liste des Cohn Bendit, José Bové, Mamère, Voynet …
    http://ligue-savoisienne.blog.fr/2009/06/13/savoie-europeenne-6296410/
    Ce mouvement, avait réussit, avec une certaine présence de terrain (périodique largement diffusé, bonne et pas forcément hostile couverture par les grand médias locaux …), à avoir même un élu au conseil régional ! Ce qu’il fit en profitant surtout des voix d’électeurs de sensibilité Front National ou populiste attirés par son apparence trompeuse de Ligue alpine … Lesquels ont donc donné leurs votes à des amis de Noël Mamère …
    Il faut le faire ! (mais quand on connaît le degré de bœuf- attitude local, l’on ne s’étonne plus de grand chose …)