Roazhon/Rennes: bientôt des autodafés?

Ouest France, livres brûlésHier matin, devant un bâtiment municipal de la Plaine de Baud, à Rennes des milliers d’ouvrages qui se trouvaient entassés dans une benne, avant de finir dans un four. La nouvelle s’est très vite répandue et a vivement choqué. Alain Coquart, conseiller municipal délégué à la lecture publique de s’expliquer:

« Il s’agit de livres retirés des rayons des bibliothèques de Rennes parce qu’ils sont abîmés, ne sont plus demandés ou ne présentent plus d’intérêt . Une partie a été donnée à des associations et l’autre destinée à être détruit. On ne peut pas donner n’importe quoi. »

A quand les autodafés de ce que la mairie de Rennes considère comme du « n’importe quoi » et du « sans intérêt » ? Et dans quelle catégorie figurent les auteurs en langue bretonne ou les auteurs qui seraient un peu trop iconoclastes? Quand on observe l’épuration qui sévit dans certaines communes on est en droit de craindre le pire…

Partagez sur les réseaux soxiaux !