Européennes 2014: entre trahisons et avenir, nous avons choisi!

européennesAprès une longue réflexion, le Kuzul Meur d’Adsav! Le Parti du Peuple Breton  appelle ses adhérents, sympathisants, et plus largement les Bretons à soutenir la liste menée par Christian Troadec pour les élections européennes du dimanche 25 mai 2014.

Nous pensons que Christian Troadec est le meilleur candidat pour représenter le Peuple Breton et faire entendre la voix de la Bretagne à Bruxelles.

Après les Bonnets rouges, Christian Troadec doit devenir le fer de lance de la Bretagne et préparer dès à présent l’avenir.

Ces dernier jours, plusieurs trahisons se sont révélées et les agents de l’anti-Bretagne au sein des Bonnets Rouges ont tombé le masque.

Olivier Le Bras, employé par le Parti Socialiste Français, a tenté de faire diversion pour masquer l’échec de la récupération du mouvement par la gauche française.

Des référents de comités, par ailleurs rédacteurs pour une agence de presse bretonne bien connue pour son engagement, ont ouvertement trahi Christian Troadec en appelant plusieurs membres des Bonnets Rouges pour crier à la récupération du mouvement par Adsav! lors de la chaîne de solidarité envers les 4 prisonniers politiques. Mais lors de ces échanges téléphoniques, ils n’ont pas hésité à demander clairement à ces personnes de voter pour la liste NPA-Breizhistance!!! Qui cherche à récupérer qui??

Aujourd’hui, l’heure est à la solidarité bretonne. L’union doit être notre priorité, malgré des divergences de vues. Le vote Troadec doit être l’alternative aux votes Front National, socialistes français et leurs satellites bretons, ennemis par essence de l’identité Bretonne.

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Jean-Patrick

    Quel est le camp d’Adsav, la Bretagne ou l’Europe ?

  • Dréau

    Troadec est immigrationiste. Faut ouvrir les yeux. C’est un politicien pas un homme.

  • Michel

    « J’ESPERE QUE TOUS LES BRETONS SE BATTERONT POUR LE RETOUR DU 44 »

    Malheureusement avec le score très mauvais de Troadec en LA il semble que les Nantais n’en aient rien à faire de la bretagne. Il est d’ailleurs intéressant de voir que le vote Troadec c’est une particularité quasi exclusive de la basse-bretagne.

  • Paskal

    La mère Le Pen trouve choquant qu’il y ait des panneaux de signalisation bilingues alors que la plupart des partis français, s’ils n’en sont pas enchantés, sont conscients qu’en faire un cheval de bataille ne serait pas payant électoralement.
    Voter FN, c’est un peu comme voter pour Mélenchon, Françoise Morvan ou la secte Gluckstein-Schivardi.

  • JE VOTERAI POUR CHRISTIAN TROADEC . VIVE LA BRETAGNE ET J’ESPERE QUE TOUS LES BRETONS SE BATTERONT POUR LE RETOUR DU 44 .
    LA SEGOLENE QUI VEUT RECUPRER LE 44 PAS QUESTION SI IL FAUT DESCENDRE DANS LA RUE CONTRE CETTE C……… ON IRA .

  • broadelour

    Troadec c’est mieux que l’UDB ou que l’abstention.

  • Breutaer

    « Le vote Troadec doit être l’alternative aux votes Front National, socialistes français et leurs satellites bretons, ennemis par essence de l’identité Bretonne. »

    En politique, j’ai 2 priorités: 1. arrêt du remplacement de population – 2. indépendance de la Bretagne. Avec le Front National, on a bien le refus de l’immigration, mais il manque le respect de la Bretagne. Avec Troadec, il y a bien le côté breton, mais dans le prospectus que j’ai reçu de lui avec les bulletins de vote, il ne dit pas un seul mot contre l’immigration. Conclusion: je vote Front National.

    Je cite la dernière phrase de Troadec dans sa « profession de foi » politique :

    « Des régions qui veulent assumer leur avenir avec optimisme dans une Europe qui reste garante de notre liberté. »

    En réalité, les fous furieux qui dirigent l’Union Européenne veulent en finir avec toute liberté. Ils veulent augmenter l’immigration et faire rentrer la Turquie dans l’Europe, en attendant l’Afrique du Nord. C’est évident qu’ils sont également contre la liberté d’expression, pour le mariage gay, contre la Russie, pour Conchita Wurtz et tout le reste.

    Dans son papier, Troadec parle aussi du problème du chômage de masse, mais il n’a pas l’air de voir le rapport avec l’immigration. Les gens comme lui qui n’osent même pas prononcer le mot « immigration » ne risquent pas de défendre notre existence collective.

  • bzh

    pour Breizh, nous devons nous unir