Pour Le Drian, Nantes n’est pas en Bretagne!

Jean-Yves Le Drian vientledrian de se couper il ne considère visiblement pas que Nantes est en Bretagne! Voici son commentaire au sujet du transfert de Rennes à Nantes de la direction des Affaires maritimes. La déclaration ne semble pas contrarier plus que cela ses fidèles alliés régionalistes….Selon le Télégramme l’intervention aurait même été « très applaudie »…

« Le Gouvernement décrète que la Bretagne n’est plus maritime »

« Je viens d’apprendre avec stupéfaction que le Gouvernement a décidé de supprimer la Direction des Affaires Maritimes en Bretagne. La première région maritime française, représentant un tiers du littoral français avec plus de 2.700 km de côte, perdrait ainsi totalement la maîtrise de ses affaires maritimes.

Cette décision invraisemblable revient à nier la nature même de la Bretagne. Pour 75% des Bretons, la mer est en effet le premier atout de la région : 100.000 emplois en dépendent, et 95% de la population vit à moins de 60 kilomètres de la côte. Même pour les visiteurs de la Bretagne, c’est bien la mer qui est le plus souvent associée à l’image de notre territoire. »

Naoned e Breizh!

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Pierre Guillemot

    Ce n’est pas à Nantes ou Brest qu’il faudrait installer la DRAM, mais dans le Limousin comme toutes les administrations coloniales françaises d’ailleurs. Ces administrations étrangères sont des entraves et n’apportent rien de positif à notre pays. Par contre leur suppression à certains niveau peut entrainer une baisse considérable de l’impôt et cela n’est pas négligeable en temps de crise.

  • Amzer fall

    Dans le marin de ce jour, Le Drian s’exprime à nouveau sur le sujet en disant: « On a vexé la Bretagne ». Avec à la clef une carte de Bretagne dessinée et bien grotesque.

  • Breutaer

     » contrairement a son prédécesseur il n’a pas hésité a flatter la fibre bretonne.  »

    Le Drian n’a pas eu besoin d’en faire des tonnes: l’udb et compagnie se sont chargés de lui faire une réputation de patriote breton par comparaison avec De Rohan. A une époque, les gauchistes du mouvement « breton » faisaient comme si l’hostilité de Rohan à l’identité bretonne était liée à son appartenance politique à la (prétendue) droite (RPR-UMP). Et donc, la solution à tous les problèmes bretons était de voter pour le parti socialiste français. Si bien que j’attendais moi-même une amélioration avec Le Drian. Mais on n’a rien vu du tout. Et les gauchistes du mouvement « breton » refusent toujours de le critiquer. Alors il faut bien que quelqu’un le fasse ! L’un des pires exemples de la politique de Le Drian, à mon avis, c’est le choix de Sylvie Robert pour s’occuper de la politique culturelle.

  • Amzer fall

    Le ouest France du jour met en évidence l’ambiguïté de le drian : une page sur l’action commune avec le cg44 pour la mise en valeur de l’histoire des marches de Bretagne, et une autre avec ses intentions pour les régionales. Et il est notamment question de son refus de tenir une session commune avec le cg44. Dans le même temps, De Legge qui reproche a Le Drian son inaction du fait de ses camarades Batteux et Auxiette, et qui compte mettre la réunification dans le débat pour les élections semble avoir oublier le point de vue de Fillon sur la question. Sinon Adsao, vous serez présents aux régionales?

  • Fred

    Je ne fais que le citer: « décrète que la Bretagne n’est plus maritime » Nantes est maritime et en Bretagne. Je crois franchement qu’on est en train de lui accorder beaucoup de crédit. C’est que contrairement a son prédécesseur il n’a pas hésité a flatter la fibre bretonne. Certes. Mais où sont les résultats? En quoi a-t-on progressé?
    -Enseignement du breton: il patine
    -Réunification? Elle s’enlise
    – Gouel Erwan etc.? surtout de la pub pour la « région »

    Nous avons perdu un ennemi clair pour le grand flou. Par exemple vu sur l’ABP:

    « Invoquant l’article 72-1 de la constitution qui autorise les consultations populaires sur les limites des collectivités territoriales, le président du Conseil Régional de la Bretagne administrative a tenu à rappeler qu’il avait interpellé le gouvernement et le Président Nicolas Sarkozy lui-même, sur la nécessité d’une consultation populaire. Il s’est aussi expliqué sur son refus de tenir une assemblée commune CG44 et Conseil régional de Bretagne au nom de la stricte légalité républicaine et juridique que doivent respecter les collectivités. »

    Je n’appelle pas cela mettre tout son poids dans la balance

  • Westerner

    Je ne suis pas un ami de le Drian – je ne le connais pas – ni ne partage ses options politiques -je suis de droite – simplement j’essaie de me mettre à sa place et d’analyser la situation, sans la renvoyer à un contexte général historique. Le débat sur la réunification est une chose, le débat sur les affaires maritimes en est une autre. Le Drian est un patron de région administrative, un rouage du système qui fait avec le système, tant bien que mal. Il défend sa région face à une autre. Effectivement, il aurait pu formuler ses phrases de façon différente. Je crois qu’il a tout simplement fait l’impassesur le contexte général pour se recentrer sur ce qui l’intéressait en priorité, la défense de la B4 face aux PDL.
    Il faut faire attention avant de tirer des conclusions hêtives. Vous savez comme moi que la politique est faite de nuances subtiles et rarement de grosse cavalerie. Dire que pour Le Drian , Nantes n’est pas en Bretagne, c’est aller à mon avis un peu vite en besogne, simplifier à l’extrème, lui tirer dessus par principe et sans vraie justification. Il a ses qualités et ses défauts, un autre sera peut-être pire que lui, alors…

  • Fred

    Je comprends le point de vue de Westerner je dirais simplement qu’en effet la partition c’est le quotidien, l’administratif et le concret des Bretons mais c’est une situation de fait que justement nous combattons.

    La région Bretagne n’est pas la Bretagne. Pas plus que l’Eire n’est l’Irlande. La région Bretagne n’est qu’une circonscription administrative. Il ne faut pas perdre une occasion de le rappeler, et ne jamais sous-entendre, voire exploiter, le contraire.

    Il y avait une occasion en or de dire « voici les absurdités auxquelles nous conduit ce découpage adiministratif » et c’est le contraire qui a été fait. Il est parfaitement logique de notre part de relever ces incohérences au regard non de l’Histoire ou de la culture mais simplement du territoire légal de la Bretagne. C’est la France qui est illégale en Bretagne. celui qui comme Jean-Yves Le Drian tient un jour un discours breton, le lendemain un discours Francais a l’incohérence de celui qui est placé le cul entre deux chaises.

  • Meriadeg

    La question n’est pas historico-culurelle, elle se situe d’un point de vue strictement politique Eh oui c’est un débat politique, d’un côté tous les régionalistes, profiteurs, tous ceux qui mangent à la gamelle pourvu qu’elle soit bonne (ex : la langue bretonne pour certains …) Voire les propos du sinistre Terry,propos d’un autre âge… Mes références en ce qui concerne toutes luttes de libération nationale, (je sais ce language n’appartient pas aux amis de Terry), vont aux camarades irlandais, algériens, vietnamiens

  • Westerner

    Je pense honnêtement que Le Drian , président de région , a pensé à sauver ses meubles face aux PDL. Il est dans le concret, dans l’administratif immédiat et non dans le débat historico-culturel.

  • Fred

    Pas besoin de suggérer que Nantes n’est pas en Bretagne pour préférer Brest à Nantes. Pourquoi jouer sur la confusion des esprits déjà bien entretenue tous les jours? Je suis certain qu’on peut trouver d’autres arguments que de confondre « Bretagne administrative » et Breizh.

    Le Drian joue le jeu de la division et de la partition quand ca l’arrange.

  • Westerner

    http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/grenelle-de-la-mer-le-drian-sort-l-artillerie-lourde-24-06-2009-438532.php

    Je n’ai pas suivi toute l’affaire, mais après avoir lu l’article du Télégramme, il me semble que Le Drian demande que la direction des affaires maritimes revienne à Brest, ce qui serait somme toute logique.
    Les affaires maritimes sont traitées par le préfet maritime qui est à Brest!

    Par ailleurs, un transfert à Nantes est-il souhaitable dans le contexte actuel de « Nantes en PDL » ?
    Qui dit qu’après Nantes, ce ne sera pas Angers?

    Pour moi, ce n’est pas une question de réunification qui est en jeu, mais bien de dépossession de la B4 au profit des PDL, ce qui je le répète, dans le contexte ACTUEL n’est pas bon du tout pour la Bretagne.

    Qu’en pensent les pêcheurs , les marins, les sauveteurs en mer ?

  • Meriadeg

    Le Drian est un imposteur… ceux qui ne l’on pas encore compris sont soit naif, soit de mauvaise foi… soit con tout simplement !
    Quant aux propos tenus par ce Terry et ces leçons… qu’il les garde une fois de plus pour lui.
    Pour sa gouverne et son éducation politique, c’est un gouvernement socialiste qui a décidé l’amputation de la Bretagne… ces mêmes socialistes qui ont rejoint en masse le gouvernement de Pétain,gouvernement qui a par la suite, fait le décret que nous connaissons !

  • Fred

    L’analyse et le recul permettent de voir que si Jean-Yves Le Drian combattait pour la Bretagne il ne serait ni au PS ni a l’UMP. Ce qui bien entendu n’exclut pas des actions ponctuelles en faveur ou contre les interets de la Bretagne decidees en fonction de ses objectifs et de ses interets d’aparatchik.

    Ces propos entretiennent une confusion sur la question cruciale du Pays Nantais et sont inacceptables surtout dans le contexte actuel. Je viens de voir qu’il parle de reunification ce soir: s’est-il rendu compte de sa bourde? Joue-t-il un coup sur les petites rivalites « regionales », et un coup sur la sensibilite « nationale »?

    Jean-Yves Le Drian a dit ce qu’il a dit et je reagis en fonction de ce que j’entends pas de ce qu’on interprete. Il n’a pas dit ‘attention Auxiette l’anti-breton va nous controler’ il a dit ‘Le Gouvernement décrète que la Bretagne n’est plus maritime’. Et ce ce n’est pas acceptable de mon point de vue. C’est jouer avec le feu que d’utiliser de telles tournures. La personnalite bretonne du Pays Nantais est de plus en plus menacee il faut faire attention a ce qu’on dit!

    Le romantisme , ou l’idealisme appelons-le comme on voudra c’est tres bien il en faudrait un peu plus que le cynisme permanent de la politique a la francaise ou l’on dit tout et son contraire en fonction du jeu de distribution de petites parcelles de pouvoir, de petits fiefs entre ces ‘elus de la Republique’ qui sont les meilleurs amis/ennemis du monde. L’effet sur le bien-etre de notre peuple, y compris materiel, est desastreux

  • Theo

    Je rejoins donc totalement Frederig Ar Bouder, mais je comprend Terry que tu puisse voir les choses de cette façon bien que je ne partage pas du tout cet avis.

    A mon sens cet article aurait gagné en développant un peu plus cette position de conservation des pouvoirs et infrastructures en Bretagne, en l’état il peut paraître se résumer à une note moralisatrice saisissant une parole de Le Drian, alors que c’est bien l’idée que développe Le Drian qui est attaquable.

    La Bretagne c’est la Bretagne historique, ce qui compte c’est de privilégier cette Bretagne historique, et non pas les découpages administratifs français qui se font et se défont très facilement.

  • Theo

    Tu t’attaches trop aux personnalités politiques Terry, et de manière temporelle.

    Un homme politique se change facilement, des infrastructures et des pouvoirs décisionnels c’est beaucoup plus dur.

    Quel sera ta position si demain un pro-réunification est à la tête du département français 44, et un anti-réunification à la tête du département français 35 ? Souhaiteras-tu cette fois ci que cette Direction Maritime passe à NAntes pour ne pas donner + de pouvoir à un anti-réunification ? Et si badaboum les personnalités politiques sont ré-inversées on défait tout ?

    Il y aura toujours des antis et des pros réunification, les hommes politiques ne cesseront de bouger, donc savoir si tel ou tel politique va avoir + d’influence de manière temporaire importe peu.

    L’important est que la Bretagne conserve ses infrastructures (routes, voies maritimes, universités, aéroports…), ses places de décision, car ces choses là sont durables dans le temps et vont aider à façonner la Bretagne de demain.

  • Terry

    Tu n’as pas du bien voir l’intervention de Le Drian et Marechal. On parle de transfert de région à région, de Rennes-BretagneB4 à Nantes-PDL.

    Le Drian dénonce la tentative de division et les PDL. Ecoute l’explication de Le Drian et tu verras que techniquement Nantes n’aura rien à faire avec le Guilvinec en réalité. Même maréchal approuve. Sauf dans tes rêves, à moins que la Bretagne se réunifie demain matin. Le reste, c’est du romantisme ! Que je partage, mais en attendant ? On donne des pouvoirs à Auxiette ?
    Je pense qu’en tant que responsable politique, tu devrais prendre un peu plus de recul, analyser et pas parler dans l’urgence comme un « breton de cœur », aussi noble soit-il. On ne nourrit pas le Peuple dont on se réclame par de la simple poésie. Malheureusement la vie est plus terre à terre.

    A galon

  • Fred

    Pourquoi l’UMP? Sont-ils meilleurs que les socialistes francais?

    Le Drian lui vit en 1941. Il n’a visiblement pas surmonte le decoupage administratif que nous trainons depuis cette epoque comme un boulet. Un Breton de coeur ferait feu de tout bois il se servirait justement de cet evenement pour pousser dans le sens de la ‘reunification’ et dire combien ce decoupage est inadapte. En effet Nantes a tout a faire avec Le Guilvinec et rien avec Le Mans!

    Je dis ‘breton de coeur’ je ne parle meme pas de nationaliste car pour nous nationalistes le but supreme n’est pas de reformer la France mais de s’en sortir avant que notre pays soit completement fini. Et la peut-etre avons-nous une longueur d’avance peut-etre sommes-nous en 2020….

  • Terry

    C’est du n’importe quoi ! On se croirait à la sortie d’une conférence de l’UMP !
    Vous vivez en quelle année ? Toujours sous Nevenoe ? Nantes est dans les mains d’Auxiette, président des Pays de la Loire et non en Bretagne, B4 ou B5 !

    C’est vrai que les PDL n’ont que des côtes maritimes !
    Vive la pêche à Cholet, Saumur, Laval, Le Mans, etc… Vive les décisions Angevines sur les cotats du Guilvinec, Loctudy et Roscoff.

  • Bro Skos

    L’ignorant à moustache André Le Berre, président du comité des pêches de Bretagne, s’est offusqué de ce transfert lui aussi. Voici le lien de son courrier :

    http://comitedespeches.gv.free.fr/IMG/pdf/courrier_Ministere_8_04_2009_reformes_dram.pdf

    Sans parler de la gestion calamiteuse du CRPM Bretagne, je ne vois pas en quoi Rennes, qui n’est que la banlieue de Paris en Bretagne, devrait être le point de convergence maritime breton, à 70 km de la mer. Une capitale, un port, c’est Naoned.