La burka : avec ou sans voile hors de Bretagne !

Les propos du Président de la république française, M. Sarkozy, ne sont-ils pas un simple marchandage avec les lobbies musulmans ? L’interdiction ou la restriction du port du voile intégral (la burka) contre la défense de l’islam et en particulier le financement de mosquées par les deniers publics !
Il n’y a aucune raison que, quand aujourdh’ui, une religion telle que l’islam prône des dogmes contraires à nos valeurs, bretonnes (païennes et chrétiennes) et européennes.. nous n’ayons pas le droit de les dénoncer, voire de les combattre. Selon certains, la burka ne serait pas un problème religieux ! A part des gens se réclamant de l’islam voyons-nous une seule personne qui porte cette camisole ?
M. Sarkosy et ses alliés politiques refusent de voir la réalité d’un islam politique, conquérant, ou tout simplement d’une religion offensive et guerrière. Le voile, qu’il soit intégral ou partiel, est un signe d’asservissement de la femme !burqua
Je m’excuse mais nous avons le droit, CHEZ NOUS, d’être islamophobe, c’est-à-dire de rejeter, détester ou bien d’avoir tout simplement PEUR de l’islam… sans être pour autant taxé de raciste !!!

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Bonjour,

    Je tombe tout à fait par hasard sur votre forum. Comme mon nom ainsi que celui de Breizh 2004, je vais tenter de vous répondre, brièvement rassurez-vous.
    Fondé en 2004, BREIZH 2004 a pour mission de soutenir et de diffuser des recherches et des textes d’opinion sur des sujets touchant le développement de la Bretagne en Europe. Lieu d’échanges, de concertation et de débats entre les groupes et les individus qui réfléchissent et agissent pour bâtir la Bretagne, BREIZH 2004 se situe au carrefour de l’observation et de l’action. Il a pour but de susciter la réflexion sur les enjeux d’actualité qui concernent la Bretagne et l’Europe. BREIZH 2004 défend le concept de fédéralisme intégral, de fédéralisme fiscal et de localisme dans le cadre des institutions et dans le cadre de la société.
    La globalisation se caractérise par une vitesse de transformation et de transmission de l’information qui n’épargne aucun domaine. C’est le tsunami des temps modernes. Une analyse et remise en question identitaire de ce conditionnement moral est une question à laquelle les débats doivent apporter des réponses adéquates .

    Il faudrait se préparer en bonne intelligence et savoir dire non au défi de la démission. L’identité bretonne est avant tout un choix individuel qui conditionne le choix éducatif pour s’inscrire ensuite tout naturellement dans le choix collectif de la nation. C’est certes un choix individuel qui n’en demeure pas moins politique …

    L’authenticité identitaire gouverne quatre axes fondamentaux. Le religieux, l’intellectuel, le culturel et la fidélité aux valeurs traditionnelles. L ‘impact de nos décisions à ces niveaux clés est décisif. A chacun de choisir sa “longueur d’ondes” identitaire .

    Une longueur d’onde qui, pour nous, s’inscrit légitimement, sans hésitation aucune, dans la dynamique du localisme. Agis localement, pense globalement.

    D’où un enracinement logique par une action individuelle rejoignant mutuellement l’intérêt collectif. Celui qui préserve une seule vie, préserve le monde entier. Tel est le projet de vie sociale de notre association BREIZH 2004.

    Un respect de l’idée localiste face à la montée grandissante des idéologies venues d’ailleurs. Notre peur de ces idéologies perverses n’est pas synonyme de mutisme intellectuel mais bien plutôt une transmission du message réel, verbal ou non verbal de l’essence du peuple breton. Un appel que nous lançons aujourd’hui à la jeunesse bretonne pour qu’une prise en compte de notre identité sur la scène française, européenne, mondiale, soit cohérente, claire et individuelle, sous le signe de la sagesse et du dialogue.
    Cordialement

  • J’attends toujours le nom « d’Arzur »à moins que ses c…..s soient inexistantes auquel cas il ne peut évidemment pas répondre.

  • Arzhur

    Pourquoi ne pas le lui dire ?

  • Bonjour,

    J’ai créé un forum nationaliste Breton pour combler le manque avec la perte du forum d’Adsav. Il n’est pas lié au parti et est ouvert à tous.

    http://www.ar-vro.com/

    A galon.

  • Fred

    Le sens de la justice et de la loi honnore ce maire. Mais comme il applique ses valeurs au systeme qui repose sur des idées contraires, le conflit et l’incompréhension de part et d’autre sont des plus logiques. La France attache davantage d’importance à sa mission de « terre d’accueil » qu’au respect de ses lois en matière de citoyenneté. La hiérarchie des priorités y est inverse. Nous avons ici un bel exemple de clash entre mentalité légaliste bretonne et idéologie « républicaine » francaise.

    Monsieur Huet serait un maire bien plus heureux dans une République bretonne

  • Arzhur

    Rien à voir, mais il y a du soutien à apporter à un maire sans étiquette en proie aux tourments des juges jacobino-métisseurs et de la Ligue des Droits de l’Homme:

    « Un maire des Côtes d’Armor refuse de marier un couple d’étrangers, estimant que l’homme est « en situation irrégulière », ce que conteste la justice qui veut contraindre l’édile à sceller l’union, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.Le mariage de Kamar El Hajji Safadi, une Hispano-Marocaine, et d’Adil Doubi, de nationalité marocaine, tous deux âgés de 30 ans et détenteurs de titres de séjour en règle, devait avoir lieu le 4 juillet en mairie de Loudéac (10.000 habitants) où ils se sont installés fin 2008.

    Mais le couple, qui a vécu en Espagne avant de venir en France, a trouvé ce jour-là porte close, le maire sans étiquette Gérard Huet estimant que M. Doubi était « en situation irrégulière », que le couple avait choisi la commune « par complaisance » et qu’il se mariait pour « bénéficier d’avantages sociaux », selon un communiqué de l’élu adressé à un correspondant de l’AFP.La jeune femme travaille dans une usine agroalimentaire de la région, mais son fiancé, du fait d’un titre de séjour plus restrictif, ne peut travailler en France, ni y rester plus de trois mois.

    En mars, ils déposent une demande de mariage en mairie mais le titre de séjour de M. Doubi a expiré. Il est reconduit à la frontière espagnole. Il revient cependant à Loudéac avec un nouveau titre de séjour.Fin avril, le maire transmet leur dossier de mariage au procureur de la République de Saint-Brieuc Gérard Zaug. Celui-ci ordonne une enquête de gendarmerie qui conclut qu’il n’y a pas de risque de mariage blanc.

    Malgré l’échange de courriers qui s’ensuit avec le procureur, M. Huet reste inflexible.
    « Ce n’est pas parce qu’on est élu qu’on est au-dessus de la loi », estime Gérard Zaug, interrogé par l’AFP. « Face à son refus, j’étudie avec la préfecture et la Chancellerie les moyens pour que ce mariage soit célébré », précise-t-il.Evoquant « une fumisterie juridique », le maire dénonce de son côté « les pressions inacceptables des services de l’Etat, du procureur de la République et de la Ligue des droits de l’Homme », qui avait jugé « illégale » la transmission du dossier au procureur. Le couple, quant à lui, se dit prêt à « aller jusqu’au bout ». »

  • Disons « pas tellement » de bretonnes pour le moment. Mais les choses peuvent évoluer en fonction du rythme des conversions

  • lurbreizh

    au fait, le mot clé de ce paragraphe est : la burka …???
    Comme, de mon point de vue cela ne concerne (encore) pas les bretonnes… passons à une autre question.

  • lurbreizh

    Il semble difficile de concilier la démarche d’ADSAV et l’appartenance à un cercle de réflexion pronant le soutien à une personne qui dit : « les bretons on s’en fout » comme l’un de ses affidés dit (avant lui) : « on s’en fout des bretons »….
    laissons à celles et ceux attirés par les ors de la république leurs pseudo justifications et concentrons nous sur les problèmes essentiellement bretons.
    Les français cherchent des excuses/justifications, aux Bretons de continuer à proposer des solutions comme de trouver les moyens.

  • Cet intéressant « Arzhur » aurait-il l’embryon de virilité nécessaire pour ne pas se cacher derriere un pseudo? Mes coordonnées sont affichées partout.
    Tremblerait-il dans sa culotte?

  • Arzhur

    🙂

  • Fred

    Arzhur l’exegete 🙂

  • Arzhur

    « Je vais préciser: 1- Aucune fonction depuis des années 2- Désormais pas même simple adhérent »

    Frederig Ar Bouder sur ABP

    Je m’en tiens à ce que je viens de lire de la part du président d’ADSAV

  • Kadvoz
  • Fred

    « Il faut laisser les choses basses mourir de leur propre poison ».

    Meriadeg a une attitude digne et qui l’honnore, que je comprends par bien des cotes. J’aimerais pouvoir me le permettre. Mais pour se permettre le silence il faut etre une « statue du commandeur » et j’en suis encore loin.

    La mise au point simple sur une « affaire » reglee qu’a fait notre Secrétaire national est parfaite

  • Meriadeg

    ADSAV sait au moins faire de la véritable communication !!! Tous les petits minables qui, depuis 10 ans, s’excitent me font bien rire… et que de conneries écritent concernant M. HIREL !
    ADSAV répond à tous ces habituels névrosés : il a bien tord. Pourquoi accorder de l’importance à ces petites gens qui de toute façon ne feront jamais rien de positif pour la Nation bretonne et son peuple !
    Cette dicussion sur ce blog est pour moi superflue… Au fait et la burka ?

  • Adsav atav

    Franchement on s’en tappe mais alors on s’en tappe! Bonne route a lui!

  • Arzhur

    Gérard Hirel a tenu à préciser sa penser sur son site:

    « Laissez pisser les mérinos,

    Pour ceux de mes amis qui ont pu être surpris, « laissez pisser le mérinos » et ayez confiance. Pour les ennemis « numérotez vos abattis », le ciel va vous tomber sur la tête… »

    Ayez confiance donc en Nicolas Sarkozy…

  • Elie Golan

    le sujet était la « burqua » cet élégant vêtement que le monde entier envie aux coquettes, entre tente Quechua chère aux « Don Quichotte » et bâche de chez Decatlon »… un joli symbole d’oppression religieuse proche de la maladie mentale. Gamin j’entendais parler des « culs rouges » et des « culs blancs », soit « républicains » d’un côté et « cathos » de l’autre. Des clivages finalement franco-français…

  • Launay Eric

    Je viens d’aller voir le site de ce Breizh 2004 et je ne vois même pas pourquoi un adhérent ou un sympathisant d’Adsav!-P.P.B. se retrouve dans ce genre de club de réflexion. Sûrement un égarement de jugement individuel suite à une relation de bon voisinage ; toujours est-il que Monsieur Hirel saura conclure, au mieux, cette incohérence personnelle.
    Adsav!-P.P.B. n’a et n’aura aucune relation avec une organisation franciste. L’idée française et ses soutients sont le mal premier de la Bretagne. Ceci dit, le débat est clos. Revenez à vos moutons !

    Eric Launay,
    Secrétaire national

  • Theo

    « un de ses membres éminents »

    Je ne suis pas militant d’Adsav, au plus sympathisant, mais j’ai tout de même l’impression que les anti-adsav accordent beaucoup plus d’importance à Gerard Hirel qu’il n’en a réellement au sein d’Adsav.

    Membre éminent mon oeil, il ne fait pas parti du trio des dirigeants, on ne vois aucun texte signé de lui pour Adsav, il n’intervient pas au congrès ou événements publics d’Adsav, il communique plus souvent pour son Réseau et maintenant ce comité de réfléxion, je n’ai pas la sensation d’y voir autre chose qu’un simple militant dont le nom est connu publiquement en dehors d’Adsav.

    Honnêtement, je rigole bien Arzhur de te voir parler d’alliance avec les partis français parce qu’un illustre militant (+ connu en dehors d’Adsav qu’au sein même de son parti) a co-signé un texte parlant de sarko, surtout quand on sais à quel point les anti-adsav sont assez violents sur les rumeurs anti-français d’Adsav, mais bon il faut bien sauter sur la moindre occasion.

    Je suis sympathisant d’Adsav et ne me pose aucune question suite à ce texte, ou plutôt si une seule, pourquoi Gerard Hirel reste t’il chez Adsav s’il croit désormais au régionalisme…

  • Arzhur

    « Ne jouez pas au chat et à la souris Arzhur, un mouvement politique comme vous le dite mais ouvert à toutes les options politiques de droite, bretonnes ou non, donc sans parti-pris si j’ose dire. »

    Breizh 2004 se définit comme un « mouvement régionaliste et fédéraliste » qui a déclaré par la voix de Gérard Hirel et Claude Guillemain son soutient à l’UMP pour les élections régionales et présidentielles. Gérard Hirel soutient Bernadette Malgorn dans ce contexte. On est pas dans la réflexion politique mais dans le militantisme puisque l’on soutient une formation politique existante pour des élections.

    Gérard Hirel est un membre d’Adsav de notoriété publique. La double appartenance est censée ne pas y être tolérée selon ce qu’en disent ses membres. A fortiori si les actions publiques de ses militants s’opposent: Mr Bouder refuse tout soutien à une formation française là ou Gérard Hirel agit à l’inverse.

    Si Adsav ne souhaite pas clarifier cela, cela voudra dire qu’il y a un accord de fait entre ces membres sur le sujet. Mais n’importe quel breton doit pouvoir savoir à quel saint se vouer.

  • Pierre Guillemot

    Ne jouez pas au chat et à la souris Arzhur, un mouvement politique comme vous le dite mais ouvert à toutes les options politiques de droite, bretonnes ou non, donc sans parti-pris si j’ose dire.
    Cela dit et à titre personnel, je suis intéressé par le combat d’Adsav, mais je dois avouer que les idées consensuelles de ce cercle Breizh 2004 ne m’inspirent franchement aucune sympathie : Le régionalisme, la décentralisation, le libéralisme, tout cela c’est de la vieille soupe, des recettes qui n’ont jamais marché en hexagon…

  • Cymru

    Une mise au point serait la bienvenue en effet. Quant a la double appartenance, faire partie d’Adsao et appeler a voter Sarkozy, cela semble difficilement compatible.

  • Debrer-Frañs

    En quoi devrais-je me sentir engagé par la prise de position de tel ou tel personne ? Je suis adsaver et à choisir je préfère encore Le Drian à Sarkozy. Sans hésitation… Je pense que la personne dont nous parlons doit aller jusqu’ au bout de sa démarche et démissionner d’ Adsav/PPB.
    Rappelons quand même que Adsav n’ a rien à voir avec Breizh 2004.

  • Arzhur

    « J’avais cru comprendre que Breizh 2004 n’était pas un parti politique mais plutôt un cercle de réflexion et d’idées ouvert à toutes les “obédiences” de la droite bretonne ou française.

    Certains militants d’Adsav sont peut-être aussi membres d’une société de chasse ou d’un club nautique, doivent-ils être exclus pour autant ? »

    Est il utile que je vous précise la différence entre un « mouvement » politique comme se définit Breizh 2004 et un club de sport ? Il est évident que cela engage par obligation ADSAV sauf si celui ci donne une position contraire sur cette évolution récente de la part d’un de ses membres éminents.

    Beaucoup de gens se posent la question et vont se la poser, sur les forums et ailleurs. Et bien sûr chez les militants et sympathisants d’Adsav en premier lieu.

  • Pierre Guillemot

    « Gérard Hirel est il toujours militant chez ADSAV en même temps qu’à Breizh 2004 »

    J’avais cru comprendre que Breizh 2004 n’était pas un parti politique mais plutôt un cercle de réflexion et d’idées ouvert à toutes les « obédiences » de la droite bretonne ou française.

    Certains militants d’Adsav sont peut-être aussi membres d’une société de chasse ou d’un club nautique, doivent-ils être exclus pour autant ?

    Cela dit, il se trouve que je connais quelques militants d’Adsav dans le Morbihan et je peux vous garantir qu’ils ne voterons jamais pour un parti français UMP ou PS, même avec une pince à linge sur le nez.

  • William Wallace

    Mais non, au contraire, c’est tres très bien, on avait Emgann-LCR, UDB-PS, PB-Modem, maintenant on a ADSAV-UMP. La Bretagne est gagnante sur tous les plans, hein?

  • Arzhur

    Gérard Hirel est membre de longue date dans votre parti. Le fait qu’il soit officier de gendarmerie fait de lui par ailleurs un membre particulier de par sa qualité. Il s’est toujours présenter comme fervent soutien d’ADSAV. Ce communiqué change beaucoup de chose car votre parti était le seul à ne s’être jamais associé à des français.

    Je pense que pour les bretons qui vous suivent vous devez clarifier votre position afin que l’on sache ou on en est: Gérard Hirel est il toujours militant chez ADSAV en même temps qu’à Breizh 2004 ? Quelle est votre position par rapport à ce ralliement à l’UMP ? Doit on considérer Gérard Hirel comme membre d’ADSAV ou ancien membre ?

  • Fred

    Qu’entendez-vous par « membre historique »?
    Adsav n’a pas été consulté et pourquoi l’aurait-il été d’ailleurs? J’imagine que le président de Breizh 2004 connait mes opinions sur le sujet du régionalisme
    Je me permets de vous demander car je me souviens que vous aviez appelé a voter pour un parti qui soutient des candidats Modem: est-ce moins grave dans leur cas ou pareillement grave?

  • Arzhur

    Je prends connaissance d’un communiqué ou un de vos membres historiques, Gérard Hirel, s’associe dans un mouvement politique (ou groupuscule) nommé BREIZH 2004 pour soutenir Nicolas Sarközy en 2012.

    Cela est très grave et j’aimerais savoir si ADSAV s’associe à cette démarche.

  • Fred

    qu’a côté vous vous affichez ensemble et appelez à voter pour le Président Français Sarkosy ? C’est quoi votre délire ?

    Je suis celui qui fustige le régionalisme, non pas en hurlant d’ailleurs mais parfaitement calmement. Je n’ai jamais appelé à voter français. Ne mélangeons pas les propos des uns et des autres.

  • Brenn

    Ya vat ! (ah oui !)

    Moi aussi je me pose la question :
    Sarkösy a-t-il propser à des membres d’Adsav ! de participer à son gouvernement, ou bien des places éligibles sur des listes alliées aux européennes ???

    SG : Plijout a ra din neuial er mor ivez …

  • Elie Golan

    « Les Président Français Sarközy » ??? ou le Gouverneur cosmopolite du futur sultanat d’Al-francaoui ?

  • Terry

    Tout ça pour ça ?
    Pourquoi hurler contre Sarko et les régionaliste sur votre blog alors qu’a côté vous vous affichez ensemble et appelez à voter pour le Président Français Sarkosy ? C’est quoi votre délire ?

    http://www.breizh-2004.org/wordpress/

  • Mandrin

    Nul besoin d’attendre de nos  »élites » quoi que ce soit : officiellement,(et même pour de bon je crois) ils se félicitent de  »l’enrichissement » que cela nous apporte.
    D’ailleurs si vous viviez dans une des (pré) tour de Babel d’hexagonie intérieur, vous n’auriez pas eu besoin de leurs lumières pour vous en être aperçu depuis longtemps … sauf que la progression du phénomène lente et graduelle il y a 30 ans est maintenant clairement entrée dans une phase exponentiel …
    Le plus angoissant c’est encore l’absence de réaction (voir pire : leur rire bovin et satisfait …) des veaux dégénérés que sont devenus la plupart des  »français ».
    Si il reste chez vous encore quelque chose qui ressemble à une cohésion, à de l’amour propre, à de l’instinct de survie tout simplement … quittez ce congloméra de crétins congénitaux où (et c’est vous donnez des envies de suicide) les seuls qui ont des réactions encore sensés sont … les (de plus en plus nombreux !) immigrés de fraîche date.

  • Mandrin

    Philippe de Villiers (que personnellement je tiens pour un faux jeton intégral) à rapporté que, lors de sa dernière rencontre avec Nicolas Sarközy, le chef de l’État lui a avoué :
     » Toi, tu as les intuitions, moi, j’ai les chiffres. Et tes intuitions sont confirmées par mes chiffres. L’islamisation de l’Europe est inéluctable.  »
    A noter qu’interrogé sur l’ahurissante confidence de Sarkösy, le député et porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre s’est contenté de répondre que  » Villiers n’est pas le porte parole de l’Élysée  » … ce qui ne constitue en rien un démenti.

  • Meriadeg

    Des horaires spécifiques existent déjà pour les piscines.. demander à la Martine Aubry… C’est inaccecptable en Europe et prochainement en Bretagne. Si ces gens veulent vivre selon leurs coûtumes.. très bien mais alors qu’ils retournent chez eux.Nous ne les retenons pas, bien au contraire !

  • Kadvoz

    Dans le domaine de la santé ?
    Il manque déjà énormément de personnel et de plus les musulmanes exigent de n’être soignées que par d’autres femmes. Ce qui complique les choses.
    (Bien souvent, en fait, ce sont les musulmans qui refusent que leurs femmes se fassent auscultées par des hommes).
    A quand des piscines pour hommes ET des piscines pour femmes !

  • Elie Golan

    il n’y a jamais de réciprocité avec l’Islam, le statut du non musulman est celui du « dhimmi ». Le livre le plus complet sur la question est « POURQUOI JE NE SUIS PAS MUSULMAN » de Ibn Warraq, Ed. l’Age d’Homme, préface de Taslima Nasrin et du Général J.G.Salvan. Ce livre est dédié à la mémoire du Pr Hitoshi Igarashi, traducteur des Versets Sataniques, poignardé le 11 juillet 1991 à l’université de Tsukuba. La liste est longue… Bien sûr le livre a été passablement étouffé à sa sortie en 1999, il y a 10 ans déjà! et la propagande islamique continue de plus belle.
     » Les musulmans sont lers premières victimes de l’islam. Combien de fois n’ai-je pas observé au cours de mes voyages en Orient, que le fanatisme est le fait d’une minorité d’hommes dangereux qui, par la terreur, maintiennent les autres dans la pratique d’une religion. Affranchir le musulman de sa religion est le plus grand service qu’on puisse lui rendre.  » Ernest Renan

  • gwezenn

    Le respect pour être probant doit être réciproque sinon il y a soumission d’une des deux parties et c’est ce qui se passe dans toute l’Europe depuis une trentaines d’années ( ceux que les moins de 30 ans ont peut-être du mal à comprendre ) mais il ne faut pas se tromper de cible les vrais responsables et coupables de cette situation ne sont pas les musulmans ( encore que nombres d’entre-eux rejettent le port de la burka ) mais les (ir)responsables politiques, et cette soumission va loin, travaillant dans le domaine de la santé je constate que ce secteur s' »islamise » aussi à divers degrés.

  • Kadvoz

    Tout à fait d’accord. Respectons-les ainsi et tout ira bien. Ne cédons pas aux volontés des intégristes.

  • Elie Golan

    Les abattages « rituels » sont une abomination -Kasher ou Hallal – mais le parle-ment dit « européen » a accepté une dérogation pour les « célébrations religieuses » (!!!) quel Dieu peut-il exiger le sacrifice atroce d’un animal forcément innocent ? un soit-disant Dieu miséricordieux ? quelle mensonge! une affaire sordide de pouvoir et de superstition, rien de plus. Par ailleurs le « coran » n’exige pas le port de la burqua, un simple foulard sur les cheveux suffi, comme en portait ma grand’mère pour aller à la messe. Tout le reste n’est qu’agitation politique d’une conquête territoriale.

  • Fred

    Sur le sujet de la religion précisions la position d’Adsav: les croyances sont libres, les pratiques doivent respecter les racines spirituelles de la Bretagne qui sont celtiques et chrétiennes.
    Ce n’est ni le cas de la Burka, ni le cas des abattages rituels pour prendre deux exemples.

  • gwezenn

    Signe d’asservissement de la femme c’est certain d’ailleurs rien n’oblige une musulmane à porter la burka ! cette loufoquerie est la marque d’un islamisme le plus obscur et archaïque c’est aussi véritablement un symbol d’occupation, ce qui est grotesque c’est qu’une loi vient d’interdire les cagoules dans les manifs et l’Etat croupion français entend débattre pendant 6 mois sur le port de la burka…mais tout ça c’est du flan, la vérité c’est que les cinglés qui gouvernent les pays de l’UE ont signés l’arrêt de mort de la civilisation européenne au sens historique du terme, il y a confusion parcequ’ils font oeuvre d’une hypocrisie sans limite vis à vis des peuples européens et nous n’en sommes qu’au début…beaucoup vont se réveiller avec la gueule de bois mais il sera trop tard.

  • Brenn
  • Yann

    Cela fait quelques années que nous voyons des formes toutes noires ou toutes bleues dans nos villes bretonnes. Il y en avait déjà lors du débat sur le voile et c’est typique de la France de ne pas être ferme a propos des pratiques allogènes. Ce que l’état français a fait en acceptant l’islam c’est de devenir une terre d’Islam, avec tout ce que cela veut dire. hier c’étaient le voile et les moutons égorgés sur les balcons, aujourd’hui la burka et les minarets, demain la charia. Sarkozy aura beau gesticuler, il s’agit d’un engrenage qu’il ne peut arrêter par des pseudo-lois. L’islam et ses pratiques, c’est hors de Bretagne et hors d’Europe, c’est tout.

  • Fred

    « Islamophobie » est un terme politique inventé par les mollah iraniens pour éviter tout critique. Source:
    Djavann, Chahdortt. Que pense Allah de l’Europe?. Paris: Gallimard, 2004.

    Mélanger islamisme et racisme est un non-sens absolu puisque l’Islam est une religion universelle. D’ailleurs des convertis Bretons existent tout comme des apostats arabes, afghans ou autres.