Analyse sur le Front National

adsav bro naoned

Un de nos jeunes adhérents nous fait parvenir cette analyse sur le Front National en Bretagne:

Partout en France le front national monte, partout il bat des records d’intention de vote à quelques jours des élections départementales. Mais alors, nous breton, que devrions nous faire  ?

 

L’apparence est parfois trompeuse, le premier parti de France ne déroge pas à cette règle. La famille dirigeant  l’organisation depuis le commencement, est originaire du pays, et porte un nom bien breton. Mais donc, défenseur de sa patrie ou non  ? L’affaire était moins claire sous le père, elle l’est bien plus sous la fille. En effet, sous le quinquennat précédent, celle-ci affirme avec force, dans l’émission «  Ripostes  », son mépris pour le bilinguisme, et dénonce la traduction de certains panneaux d’indication en breton, cela étant pour elle «  extrêmement grave  ».. Ce dédain ne s’arrête pas la. En juin 2011, la candidate frontiste défend avec virulence l’appartenance de la Bretagne à la France, lorsque Mme Duflot lui rappelle qu’elle peut être à la fois bretonne et française.

Les exemples du jacobinisme forcené du FN ne s’arrêtent évidemment pas à l’échelle nationale. Le jeune candidat du canton de Nantes-1 du parti parisien, Arnaud De Rigné, énonce dans une interview accordée à «  Breizh Info  » son mépris des régions et de l’identité bretonne. Bien déplaisant pour un candidat d’un canton de la capitale de la Bretagne, qui expose clairement son désaccord avec une possible réunification de la Loire Atlantique à sa mère patrie. Ce dernier défend la ligne de son organisation, en proposant des mesures ultras centralisatrices, en ne voulant pas de région à l’identité forte, cela étant selon la ligne politique du Front National, «  Une remise en cause de l’unité nationale et de l’indivisibilité de la République  »  .

 

Nous pourrions citer des exemples du combat anti-breton du FN durant des lignes, là n’est pas le but principal. Il faut que le peuple breton comprenne qu’il n’a rien à attendre de tous partis français, quels qu’ils soient, et encore moins du plus jacobin d’entre eux  ! Breton, ouvre les yeux à travers le brouillard qu’a semé la France dans ton pays, et découvre comment les organisations politiques parisiennes te trompent. Breton, vois ici le mépris pour ta culture, ta langue et ta patrie. Breton, rends toi compte que tu n’as rien à gagner en votant tricolore, ces couleurs ne sont pas les tiennes. Breton, lève-toi enfin, et défends ta nation éternelle, celle ou tu as vu le jour, et où tu espères mourir libre  !

Breizhad ken ha biskoazh, Breizh araok pep tra !

 

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Gilbert Le Bras

    Jolie réunion de fascisants n ayant que la haine comme argument…je vous plains. .

  • Lacuson

    Je vous remercie d’avance de me donner ces citations (ou un lien).
    Pour ma part je n’en ai pas la moindre connaissance.
    J’aieu la chance, alors que le FN était au plus bas (pour les cantonales après l’élection de l’exécrable métissolatre Sàközy), et que les habituelles hyènes cosmopolites s’acharnaient à nous enterrer vivant (en feriez-vous partie ?) de me trouver dans une réunion (c’était à l’espace ‘’Tête d’Or’’ à Lyon) à deux pas de Jean-Marie … trop intimidé je n’ai même pas osé lui serrer la main alors qu’il l’aurait fait volontiers et sans fausseté.
    Voyez-vous Jean-Marie est quelqu’un comme il en fût peut ces 100 dernières années, il suffit de l’avoir approché pour l’avoir ressenti, et un grand breton aussi (le plus illustre depuis …) et je peux vous dire que de tout son être il est breton … cela se ressent tout de suite !
    M. Yann-Vari Le Penn, si vous me lisez un jour sur l’excellent blogue de ce
    mouvement politique, Adsav, adversaire radical certes, mais adversaire oh
    combien estimable, veuillez y agréer toutes mes félicitations ettous mes
    remercîments pour tout ce que vous avez fait : M. Le Pen, chapeau bas !
    (Et c’est un franc-comtois qui vous le dit !).

    PS : avant Adsav (des années 1950 à nos jours) le Nationalisme breton avait-il la moindre existence ou crédibilité si ce n’est qu’à se faire décrédibiliser par des pseudo-mouvements gauchistes de crasseux dégénérés.

  • briac

    Allez donc faire un tour des citation de Lepen père, sur wikipedia, allez donc voir comment il crache sur nous bretons! Fdp!

  • Lacuson

    Très bon texte. +1 !

    Et c’est un électeur et occasionnellement candidat du Front National qui n’a rien
    à voir avec votre petite Patrie (laquelle est au minimum à 900Km des 2 endroits
    où j’ai mes racines et où je vis) qui vous le dit !
    En effet si les ennemis de nos ennemis communs ne sont pas forcément nos amis,
    mieux vaut des adversaires dignes et loyaux comme ceux d’Adsav ! que … certains faux amis.
    Ne croyez pas que les 30% d’électeurs (au moins et même plus je l’espère !) qui
    s’apprêtent à voter FN soient partisans de voire l’identité bretonne (ou celle
    normande, tourangelle … franc-comtoise dans mon cas) continuer de disparaître.
    Seulement pour qui voter dans ce cas ?
    Alors que des bretons votent FN ou pour vous c’est juste une question de choix
    politique possible et de penser qu’ils seront mieux représentés et défendus par
    le FN et la France (même si les nouvelles ‘’élites’’ du FN sont en voie de
    récupération par le système j’en conviens) que par des mouvements à qui tout
    reste à faire et à prouver.
    En attendant, et même si cela, comme vous l’avez fort justement démontré dans cet
    article, ne peut absolument pas être pris comme une position officielle du FN ;
    à titre personnelle je vous souhaite :
    Chañs vat / bonne chance ; et que les meilleurs gagnent !

  • Nantais maître chez toi

    Très bon texte. Bravo à la jeunesse nantaise d’Adsav 😉