Analyse sur le Front National

adsav bro naoned

Un de nos jeunes adhérents nous fait parvenir cette analyse sur le Front National en Bretagne:

Partout en France le front national monte, partout il bat des records d’intention de vote à quelques jours des élections départementales. Mais alors, nous breton, que devrions nous faire  ?

 

L’apparence est parfois trompeuse, le premier parti de France ne déroge pas à cette règle. La famille dirigeant  l’organisation depuis le commencement, est originaire du pays, et porte un nom bien breton. Mais donc, défenseur de sa patrie ou non  ? L’affaire était moins claire sous le père, elle l’est bien plus sous la fille. En effet, sous le quinquennat précédent, celle-ci affirme avec force, dans l’émission «  Ripostes  », son mépris pour le bilinguisme, et dénonce la traduction de certains panneaux d’indication en breton, cela étant pour elle «  extrêmement grave  ».. Ce dédain ne s’arrête pas la. En juin 2011, la candidate frontiste défend avec virulence l’appartenance de la Bretagne à la France, lorsque Mme Duflot lui rappelle qu’elle peut être à la fois bretonne et française.

Les exemples du jacobinisme forcené du FN ne s’arrêtent évidemment pas à l’échelle nationale. Le jeune candidat du canton de Nantes-1 du parti parisien, Arnaud De Rigné, énonce dans une interview accordée à «  Breizh Info  » son mépris des régions et de l’identité bretonne. Bien déplaisant pour un candidat d’un canton de la capitale de la Bretagne, qui expose clairement son désaccord avec une possible réunification de la Loire Atlantique à sa mère patrie. Ce dernier défend la ligne de son organisation, en proposant des mesures ultras centralisatrices, en ne voulant pas de région à l’identité forte, cela étant selon la ligne politique du Front National, «  Une remise en cause de l’unité nationale et de l’indivisibilité de la République  »  .

 

Nous pourrions citer des exemples du combat anti-breton du FN durant des lignes, là n’est pas le but principal. Il faut que le peuple breton comprenne qu’il n’a rien à attendre de tous partis français, quels qu’ils soient, et encore moins du plus jacobin d’entre eux  ! Breton, ouvre les yeux à travers le brouillard qu’a semé la France dans ton pays, et découvre comment les organisations politiques parisiennes te trompent. Breton, vois ici le mépris pour ta culture, ta langue et ta patrie. Breton, rends toi compte que tu n’as rien à gagner en votant tricolore, ces couleurs ne sont pas les tiennes. Breton, lève-toi enfin, et défends ta nation éternelle, celle ou tu as vu le jour, et où tu espères mourir libre  !

Breizhad ken ha biskoazh, Breizh araok pep tra !

 

Partagez sur les réseaux soxiaux !