Conseillers territoriaux et métropoles: attention aux conséquences

bretagne_indivisible Je souhaite attirer l’attention des Bretons sur les incertitudes et les risques liés à l’évolution possible de la réforme territoriale de l’Hexagone, en particulier la question du Pays nantais. On sait que depuis plusieurs mois le projet de mise en conformité de la carte administrative de Bretagne avec nos frontières historiques patine. Le bureau politique du parti au pouvoir en Hexagone (l’UMP) a adopté mardi soir un rapport sur la réforme des collectivités locales. Ce projet a de fortes chances d’être suivi d’effets. Il propose la création, en 2014, de conseillers territoriaux qui remplaceront les conseillers généraux et les conseillers régionaux. Selon ce document le “conseiller territorial” siègera à la fois au conseil général et au conseil régional. Le projet propose aussi la création par voie législative de sept métropoles: Lyon, Marseille, Nantes, Bordeaux, Lille, Toulouse et Nice.

Si le document précise que « la réflexion sur Strasbourg devra se poursuivre pour tenir compte des spécificités alsaciennes » il ne dit rien des « spécificités bretonnes » de Nantes. Le qualificatif de « métropole » au lieu de « capitale » laisse présager le pire puisqu’il procède d’une vision, toujours la même, marquée par le gigantisme et les délires technocratiques. Il porte en lui une division de l’Hexagone organisé en sept ou huit zones inhumaines, pour le plus grand malheur des peuples, tant au point de vue culturel qu’économique. Le maintien de la « Loire Atlantique » en « Pays de Loire », s’il devait se confirmer, renforcerait la débretonnisation du Pays Nantais. Jusqu’ici, le Conseil Général de Loire Atlantique a maintenu une attitude souvent loyale vis-à-vis de la Bretagne et n’a pas hésité à affirmer la personnalité bretonne du département dans plusieurs domaines, notamment culturels et touristique. A l’inverse, le Conseil régional de la “région Pays de Loire” à toujours mené une politique de francisation à outrance. La mise en place d’un collège unique de “conseillers territoriaux” entrainera une dangereuse confusion. Ce conflit d’intérêts ne pourra qu’accélérer la débretonnisation du Pays Nantais et nuira aux prises de position bretonnes. Face à cette situation il est plus que jamais urgent de se mobiliser en Bretagne pour imposer le respect du caractère breton du Pays Nantais. C’est un combat que le Parti du Peuple Breton mène au quotidien et nous comptons intensifier notre action dans les prochains mois. Nantes est l’une des capitales historiques de la Bretagne et il est évident que la France ne respectera jamais cette réalité sans la détermination inflexible des Bretons.

Frederig ar Bouder,
Pennrener Adsav! Strollad Pobl Vreizh

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • lurbreizh

    Il faut plutôt parler de partition du territoire (géographie) que de celle de la nation bretonne (culturelle).
    Le pire ne peut venir que de groupes/personnes soutenant un fait avéré. Pour le navrant… certains ont démontré leur servilité, d’autres y adhérent depuis peu : depuis peu vraiment ?

  • Meriadeg

    Il faut en effet s’attendre au pire de la part des responsables de l’Etat français ! Mais ce qu’il y a encore de plus navrant pour moi, c’est que des formations politiques « bretonnes » iront cautionner cette funeste et insupportable provocation. Non à la partition de la nation bretonne.

  • Pierre Guillemot

    Si derrière ce projet il y a un découpage « grand-ouest » alors il s’agira d’une atteinte grave à notre intégrité territoriale nationale, la partition de la Bretagne due à l’amputation du pays nantais est déjà insupportable, Il faut refuser tout nouvel affront de l’occupant français et exiger la réintégration de la Loire-Atlantique dans nos frontières historiques.

  • Elie Golan

    Pour les élections européennes on a vu un découpage aberrant en grandes régions d’une incohérence totale… si l’on achemine vers « ça » quel cauchemar! il est temps que la Bretagne retrouve ses frontières historiques, son peuplement historique et rompe totalement avec la Raie-publique idéologique « française » : INDEPENDANCE !