IJZERWAKE 2015, UN EXEMPLE POUR LA BRETAGNE !

Invité par nos camarades Européens du Voorpost, une délégation de 5 adhérents d’Adsav! s’est rendue en Flandre pour leur célèbre commémoration de la vallée de l’Yser, Ijzerwake, où se sont tenues de grandes batailles de la première guerre mondiale et où sont notamment morts de nombreux soldats Bretons mais également des soldats de d’autres nations Celtes.

Arrivée en fin d’après-midi le vendredi 28, notre délégation a été accueillie par un barbecue et une soirée chants à laquelle notre musicien a pu participer.

izwerwake

Le samedi 29 dès 14heures notre délégation a été prise en charge par Mr. Jan Huybrechts. Un guide spécialisé et auteur de quelques ouvrages dans son pays sur les batailles de la première guerre et notamment celles où ont combattu des soldats issus des nations Celtes.
Ce dernier nous a d’abord fait visiter le cimetière militaire de Westvleteren où existent encore 14 Heldenhuldezerkjes, des croix celtiques érigées en l’honneur des soldats Flamands.

izwerwake 2

Ce début de visite par ce cimetière pour nous expliquer que l’état Belge a honteusement et volontairement remplacé au fil des ans ces croix par de nouvelles pierres tombales. En effet si ces stèles sont abîmées et doivent être remplacées, elles le sont par l’État belge qui les remplace par des tombes classiques (avec drapeau belge et mention «Mort pour la patrie»). Si la famille souhaite conserver la référence flamingante, c’est à ses frais, et lesquels… Une volonté, comme la France, d’ignorer les identités des peuples qui ont pourtant versé leur sang pour ces pays.

Continuant la visite nous nous sommes rendus au monument du carrefour des roses, érigé spécialement en l’honneur des Bretons morts dans cette partie de l’Europe loin de leur patrie.
Le calvaire ainsi que le dolmen ont été amenés directement de Bretagne après la grande guerre.
Là il nous a également expliqué que par le passé, malgré plusieurs demandes émanant d’anciens soldats, de leurs familles ou bien d’associations diverses, la Belgique et la France avait toujours refusé de laisser le drapeau Breton flotter sur ce monument alors que dans les cimetières alentours flottent les drapeaux Irlandais, Gallois et Ecossais….
L’un des nouveaux conseillers de la province est un Nationaliste Flamand et il ne serait pas impossible grâce à ce genre de personne de voir un jour flotter notre drapeau sur ce monument.
A ce titre Adsav ! écrira prochainement au maire de ce village pour lui faire part de notre déception de n’avoir pu voir notre drapeau flotter alors que nos ancêtres sont morts pour défendre cette terre et que la grande majorité d’entre eux ne parlait même pas le Français. La stèle du monument est d’ailleurs traduite en Breton. C’est là que pour la première fois des soldats subissaient une attaque de gaz asphyxiants.

carrefour des roses boezinge_breton-2

Après avoir déposé un bouquet de fleurs en hommage à nos soldats, notre sonneur a joué pour eux, des touristes britanniques accompagnés d’un guide passant par là nous ont dit avoir été émus par l’hommage que nous leur avions rendu.

DSC00311 - Copie

Jouxtant le monument Breton se trouve un cimetière où flotte le drapeau Irlandais, c’est là que repose le poète Gaëlique Francis Ledwidge tué le premier jour de combat de la bataille de Passchendaele. Un peu plus loin dans une autre rangée, repose également un poète, mais Gallois cette fois, Ellis Humphrey Evans, plus connu sous le nom de Hedd Wyn (« Paix blanche »), tué lui aussi le premier jour de cette terrible bataille. En l’honneur de ses héros le pays de Galles a lui aussi érigé un superbe monument à un carrefour à proximité, la cérémonie d’inauguration de ce monument a eu lieu il y’a tout juste un an.

DSC00317

Notre guide avait il y’a des années fait faire le même tour à notre célèbre barde Glenmor. Egalement proche  de son vivant de Yann Fouéré, triskell au cou et pourtant Flamand, notre guide se bat depuis plusieurs années pour que notre drapeau flotte donc dans ce petit coin de Flandres auprès des autres drapeaux des nations Celtes qui ont versé leur sang dans l’intérêt de ceux qui nous exploitent depuis toujours.

Le soir c’est à une veillée de chants que nous étions conviés, mais cette fois il y’avait bien plus de personnes, notamment un camarade de « terre & peuple », originaire de Seine Saint-Denis, autant dire un véritable résistant, qui se rend maintenant depuis 11 ans à cette veillée ainsi qu’à la cérémonie du lendemain.
Nous y avons également rencontré d’autres camarades Européens, notamment Allemands, intéressés par la lutte des peuples sans nation et avec qui nous garderons contact désormais en espérant des échanges constructifs.
De tout âge, de toutes classes sociales c’est dans l’allégresse que se chantaient les morceaux qui s’enchainaient.

izwerwake 17 DSC00320 izwerwake 4 izwerwake 5 izwerwake 7 izwerwake 16 copie

Notre sonneur mais aussi « Skoed Du » ont pu jouer quelques morceaux qui ont enthousiasmé le public, ce dernier nous ayant même fait l’honneur de danser une gavotte au son du biniou.

izwerwake 9 izwerwake 10izwerwake 30 copie

Le clou de cette soirée fût le duo de ces sœurs adolescentes mais déjà convaincues du bien-fondé du combat de nos peuples pour leur liberté, qui par leurs morceaux donnèrent une dimension quasi-transcendante à cette soirée, plongeant la salle dans un silence fraternel et soudant les camarades entre eux rien qu’à l’écoute de ces voix fluettes et pourtant tellement justes.

izwerwake 12

Le réveil fût difficile et pourtant les camarades du Voorpost étaient eux levés depuis bien plus longtemps car ils étaient déjà sur le lieu de commémoration de l’Ijzerwake pour s’occuper de l’organisation.

izwerwake 13 izwerwake 18 izwerwake 15 izwerwake 14

Cette année plus de 4000 personnes se sont rendues à cette cérémonie, nous étions honorés et remercions nos camarades Flamands d’avoir pu participer à un tel événement qui devrait être un exemple pour nous autres Bretons et autres peuples de France.
En effet malgré des médias d’état qui comme chez nous n’hésitent pas à taxer de radicalisme, de racisme ou de tout autre terme de ce style ces militants du Voorpost (qui au fond ne font que comme nous défendre leur identité), et bien ces derniers organisent ce rassemblement qui se veut non politique et où toutes les forces vives des nationalistes de Flandres se retrouvent pour honorer leurs morts de la première guerre.

Et contrairement à chez nous en Bretagne le discours sans langue de bois de nos camarades du Voorpost n’effraie pas les militants de la cause Flamande et c’est ainsi que chaque année ces derniers rassemblent plusieurs milliers de Nationalistes Flamands.

Un exemple pour nous tous, une communauté soudée autour d’une même identité.

Arrivés sur les lieux de la commémoration le dimanche matin dès 11 heures nous avons pu assister à l’ouverture de la cérémonie par un défilé en fanfare des jeunes du Vlaams Nationaal Jeugdverbond, mouvement des jeunesses nationalistes flamandes en uniforme, suivie d’une grande messe donnée par 5 prêtres. S’en sont suivis des discours entrecoupés de superbes chansons interprétées par une excellente chorale, puis des lectures de lettres de leurs héros de la grande guerre par une personne habillée en uniforme de cette époque.

izwerwake 23 izwerwake 19 izwerwake 21 izwerwake 22 izwerwake 24 izwerwake 27

Deux camarades Flamands avec qui nous avions passé la soirée la veille sont alors apparus en costumes traditionnels Ecossais et cornemuses pour interpréter superbement « amazing grace » et lancer ainsi le départ d’une queue impressionnante de personnes allant déposer des gerbes de fleurs sur le monument aux morts, clôturant ainsi cette  cérémonie.

izwerwake 28 izwerwake 29

Celle-ci est suivie d’une grande kermesse à laquelle nous n’avons malheureusement pu participer, la route nous rappelant.

C’est le cœur plein d’espoir, de voir un jour le peuple Breton aussi soudé que l’est celui des Flamands, pour la reconnaissance de leur peuple et de leur différence, que nous sommes rentrés au pays.

Encore tous nos remerciements à tous nos camarades et amis du Voorpost !

Bevet Breizh dieub !

Partagez sur les réseaux soxiaux !