War Raok N°28

War raok 28REQUIEM POUR DES PLEUTRES.

On peut déplorer amèrement que l’Emsav, c’est-à-dire le mouvement breton, semble conditionné par des incompatibilités personnelles d’humeur, de tendances ou subordonné tout entier à la querelle inexpiable de quelques individus aux intrigues douteuses. Zizanies chroniques stérilisant les efforts les plus généreux et faisant avorter les entreprises les plus riches de promesses, le mouvement breton est devenu stérile par la faute d’une fraction, de quelques couards et autres pleutres qui patiemment, sans se lasser, travaillent à maintenir la Bretagne et son peuple sous la coupe de ce vieux et ringard régionalisme d’un autre âge, je dirais même d’un régionalisme réactionnaire et extrêmement dangereux pour toute lutte de libération et d’émancipation nationales. Alors qu’ils se résignent seulement à demander au lieu de rependre, ces gens craignent-ils donc de réclamer la lune à l’Etat occupant ? Ou bien sont-ils tout simplement nés pour des besognes médiocres, des vies de sommeil et des horizons bas ? Tant de qualités, tant de dévouement compromis également par un individualisme forcené, conforme à une tradition qui appartient au monde celtique. Que penser également des appétits personnels de nains politiques pour qui la Bretagne n’est que prétexte ? Que penser de leurs intrigues menées au détriment de la cause nationale, leur haine fratricide, leurs rivalités rabiques, leur malhonnêteté intellectuelle, leurs calomnies insupportables ? Que penser d’un tel mouvement breton, ou de tels partis bretons occupés depuis des décennies à tourner en rond, à copier et plagier les partis français, à s’allier avec eux pour quelques miettes… à trahir l’idéal patriotique et poursuivre leurs vendettas incompréhensibles en dehors du cercle restreint des initiés ? Que penser enfin de ces gens qui multiplient cette « activité » qui ne semble consister qu’à jeter à la tête, en guise d’arguments, des injures sans plus de signification que de portée ? Voire pire, à se tapir dans le silence tout en invitant des naïfs à s’exposer pour eux ? Je pense très sincèrement que cette propension atavique à l’anarchie porte chez eux à un perpétuel paroxysme l’universel prurit de schisme et de dissension et je ne peux qu’en être attristé. En fait, ils gardent le souvenir des vieilles aventures mais se défendent d’en entreprendre de nouvelles. A parler si bas, ils ne peuvent entendre que leur propre voix. Quant à l’honneur, je pense que ce mot a disparu depuis longtemps de leur vocabulaire ! Cet honneur qui définit l’homme en fonction des cercles de ses appartenances et commande une attitude de fidélité à une famille, à un clan, à une ethnie, à une nation, à un rang social ou à une religion… Il ne peut exister de société sans honneur. Aussi, nous ne pouvons laisser toutes divergences, même les plus bretonnes, courir la bride sur le cou. Il faut élaguer, éliminer et styliser ce qui doit l’être. Nous devons être le fléau qui sépare la paille des illusions, des erreurs. Nous devons être le meunier qui filtre la substance étrangère au crible d’acier avant de transmettre au peuple breton les éléments nécessaires à la richesse de son combat. Le génie celtique va-t-il guérir de ce vice congénital, et l’action bretonne de cette tare native ? Je considère comme notre tâche de choix d’écarter ce qui divise et de rechercher ce qui unit. En revanche nous devons être très sévères envers les semeurs de discordes intestines. Il n’y a rien de plus abject et de plus répugnant qu’un Breton renégat ! C’est un très grand réconfort que de voir une force nouvelle bretonne comme le parti du peuple breton reprendre la vieille épée et s’en servir à sa manière. De cette indépendance que témoigne cette nouvelle résistance patriotique, je ne saurais que me réjouir. La force de notre Patrie est faite du faisceau des originalités, mais, là où il y a uniformisation, comme le suggèrent les pleutres et autres régionalistes, dans un schéma et au profit d’un concept universel, il n’y a plus de Bretagne, ni de peuple breton selon moi.

Padrig MONTAUZIER.

 

War Raok

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Fred

    Pour l’instant les gens confondent tous les mouvements et tous les hommes. mais avec le temps ce sera de moins en moins le cas.

    L’image negative a plus ou moins de poids selon le credit qui est accorde a celui qui la vehicule

  • Brenn

    « Malheureusement, dans “l’esprit du grand public” : il n’y a pas de distinguo de fait entre untel ou untel… »

    Tout à fait, pour la plupart des électeurs ce sont des candidats se réclamant ‘’de la Bretagne’’ alors que c’est à peine le cas pour les autres.
    Ceci peut leur donner un plus, alors qu’il n’y a là au mieux qu’un régionalisme de pacotille, au pire une inversion perverse et stérilisante.

    « Les pires ennemis de la Bretagne »
    Il n’y a en effet pas d’ennemis plus diabolique que celui qui trahi son camp.
    Mais en ont-ils seulement conscience ?

    « Ce qui m’intéresse c’est de voir Adsav!-PPB prospérer et devenir un acteur majeur en Bretagne : avec et pour les Bretons. »

    C’est en effet la seule alternative sérieuse.
    Mais vos adversaires, avec le système (médias, élus en place …) derrière eux, ne manquent et ne manqueront pas de vous coller une image de parti extrémiste, comme ils l’on toujours fait.
    Il faudra savoir garder le contact et la sérénité nécessaire.

    « Nous Seuls et/ou Nous Mêmes. »

    … Sinn féin.

    Chans vat.

  • Meriadeg

    M. Jutel fait une analyse peut être un peu raccourcie mais exacte. Nous savons tous ce qu’est l’ud »b », l’autre parti dit breton qui rassemble tout et son contraire, cadre du RPR, anciens et nombreux conseillers municipaus Radicaux socialistes de gauche (les pires ennemis de la Bretagne), les opportunistes de tous poils, qui ont été partout et qui courent après les places, pas la peine de les citer ils se reconnaîtront !Leurs alliances avec l’UMP et le MODEM afin d’obtenir, comme l’ud »b » des fauteuils roulants !!!
    NON, seul adsav représente à ce jour le juste combat de libération de la Bretagne. Mais il peut bien sûr se créer d’autres partis fondamentalement nationalistes, il y a de la place pour tous les véritables patriotes bretons… mais de grâce les régionalistes et autres opportunistes…. Er maez !

  • Laurent Jutel

    Brenn,
    Je ne pense pas que les 2 concurrents suscités soient des Bretons, qu’elle que soit la définition que nous donnons au mot Breton, et encore plus dans son sens politique.
    Maintenant, vous êtes tout à fait libre d’analyser les résultats de cette cantonale partielle comme vous l’entendez: je n’ai rien à y redire. Mais, je ne veux pas y être associé. Pour le BP d’Adsav!-PPB: c’est à eux de voir…
    Moi, je ne veux en aucuns cas entendre parler de ces gens et de leurs organisations respectives: ce sont des Français, point barre!
    Malheureusement, dans « l’esprit du grand public » : il n’y a pas de distingo de fait entre untel ou untel…
    Ils peuvent bien pavoiser mais leurs élus : ils les obtiennent en étant en position éligible sur des listes électorales des partis politiques français dominants. Donc, ce sont sans erreurs possibles des Français.
    Par conséquent, je peux pas être relié à ces gens.
    Nous pourrions discuter des heures sur le sujet, et de plus cela ne m’intéresse pas, mais en ce qui me concerne: il y a 20 ans que la messe est dite pour les suscités…
    Ce qui m’intéresse c’est de voir Adsav!-PPB prospérer et devenir un acteur majeur en Bretagne : avec et pour les Bretons.
    En conclusion: Nous Seuls et/ou Nous Mêmes.
    Cordialement.

  • gwezenn

    Je ne sais ce qu’en dirons ADSAV! et Mr Jutel mais oui, quelle maladresse ! parler au nom de quelqu’un est quand même osé et déplacé, faute avouée à moitié pardonnée ? bah ! vous vous en êtes rendus compte.

  • Brenn

    Cher M. Jutel,
    Je vous dois, tout d’abord de vous demander de (nous) m’excuser, pour cette maladresse.
    Ensuite de m’ (nous) expliquer.
    Rassurez vous je (nous) ne somme pas (quoique certains le souhaite pour bientôt) des membres d’Adsav.
    Brenn est un pseudo bien pratique et qui sert à exprimer les opinions d’un groupe d’amis, dont quelques-uns Bretons (sinon ils ne seraient pas sur votre site en tant que tel), lesquels sont en parfait accord avec la démarche et les opinions de votre mouvement.
    Et en effet il y a bien eu une maladresse et chose bien plus grave une sorte d’usurpation d’identité de notre part, chose dont j’ai pris conscience un peu trop tard … et je suis donc heureux d’avoir ici votre réaction et l’occasion de vous adresser mes plus plates excuses, si toutefois vous les accepter.
    (vous comprendrez-ici le glissement vers ce ‘’nous’’ maladroit et importun …)
    Maintenant et sans cherchez à vous convaincre, sur un sujet que vous maîtrisez surement bien mieux qu’aucun d’entre-nous, vous dire que votre candidature méritait à notre avis bien mieux que 1,52% mais que ces 1,52% là il y a matière à en être fier, vu qu’ils sont un peu le moteur de l’action ; et d’ailleurs … comment feraient vos adversaires pour se passer d’Adsav aujourd’hui ? Ils n’auraient surement plus grand-chose à dire …
    Surement aussi que sans votre candidature les 17,20% de votant pour des candidats se réclamant peu ou prou de l’identité (si ce n’est de la nation) bretonne n’aurait pas été atteint, et d’ailleurs y aurait-il eu tout ces candidats s’en réclamant ?
    Et cela c’est déjà une belle victoire d’Adsav, ne croyez-vous pas.
    17,20% c’est finalement un signe de renouveau, alors pourquoi ne pas les prendre au mot ces candidats et voir ce qu’ils feront vraiment de la confiance de leurs électeurs … Et puis ce genre de coup tordu (diviser et diaboliser ses adversaires) est malheureusement une pratique classique en politique …
    Alors autant s’y attendre pour vos prochains combats … ne pensez vous pas que le second degré, voir l’humour et la dérision sont finalement des armes très efficaces et qui ont en plus l’avantage d’évacuer en peu de pression et de permettre de relativiser ?
    Maintenant, si je (nous) pouvais reprendre le texte maladroit et importun laissé sur ces blogs, au moins lever toute ambigüité, croyez-moi …
    En attendant, me voici heureux d’avoir pu vous fournir quelques explications, en espérant qu’elles lèvent un peu du désagrément causé.
    Trugarez.

  • Laurent Jutel

    Brenn,
    Je crois que vous avez rien compris…?
    Personnellement, cela me laisse pantois! Rassurez-moi? Vous n’êtes pas membre d’Adsav? Vous avez la caution du BP d’Adsav pour ce genre de commentaires…!? Je vais me renseigner…

  • Brenn

    Voici le message que j’ai laissé tout à l’heure sur le blog de campagne de M. Jean-François Lugué :

    « 11,6% ! Ret eo ac’hanomp ober gourc’hemennoù ouzhoc’h. (Nous nous devons de vous féliciter). Il faut certainement une bonne dose de courage, voir d’abnégation (spécialement à Adsav ! concédez-le nous) pour défendre la cause bretonne contre un État ultra-Jacobin. Et même si nos 1,52% nous ont déçu et que nous assumons pleinement nos positions sans vouloir une quelconque confusion entres celles-ci et les vôtres ou celles du Parti Breton, … votre succès est aussi celui de la cause bretonne et donc il est aussi, malgré tout, un peu le notre. Et puis : 11,6 + 4,08 + 1,52 = 17,20 % … biskoaz kemend-all !!! (Jamais autant !!!) Donc, et encore une fois, toutes nos félicitations ! »

    http://www.r-p-s.info/Jean-Francois-Lugue-UDB-candidat-a#forum22#forum22

    Je me devais de le poster également sur le votre.
    (J’espère que vos réactions seront globalement favorables et je comprends par avance d’éventuelles réserves …)
    Puisque nos adversaires se plaisent à nous faire une réputation d’intolérance et de dictateurs en herbe, n’était-il pas important de montrer la probité et le ‘’fairplay’’ d’Adsav !
    Et surtout qu’Adsav est avant tout un parti au service du peuple breton – ar strollad pobl vreizh – et rien d’autre.
    Finalement, cette nouvelle ‘’bataille’’ dans le canton de Ballon n’est peut-être pas de mauvaise augure …

  • Meriadeg

    Je pense que M. Montauzier a très bien connu cette période et la fin de SAV, puisqu’il en était membre depuis 1972…Je l’ai souvent entendu parler de ce sabotage d’un parti qui était prometteur. Il y a également Yann Fouéré et autres militants nationalistes bretons de cette génération de Strollad Ar Vro.

  • HL

    Je voulais savoir si quelqu’un ici connaissait dans le détail ce que j’ai déjà lu: le rôle joué par certains marxistes dans la destabilisation de Strollad Ar Vro, notamment de Mr Puillandre et de son ami de proche de la DST.

    Merci pour plus d’infos.

  • gwezenn

    Comme dit le proverbe arabe : « chien qui aboie ne mord pas », au fond ce qui les gênes vraiment les pleutres c’est la désagréable sensation d’êtres des collabos, des supplétifs et de voir un parti : ADSAV! calomnié, insulté, boycotté mais droit dans ses bottes, des reproches peuvent peut-être êtres faits ici ou là vis à vis d’ADSAV! mais personne n’est exempt de reproches et sûrement pas les chiens ou les moutons du système français, l’honneur ( si ce mot a un sens pour les larbins de l’hexagones ) d’ADSAV! c’est de n’avoir fait jusque là aucune concession, aucune compromission avec les politichiens à la botte de Paris, c’est ça qui les frustres, les pleutres.

  • Meriadeg

    Oui Meldreg, nous pissons sur les chiens, ces chiens qui ne font qu’aboyer, mais se retiennent de mordre ! Ces chiens sont les valets de l’occupant, les larbins des partis français… en fait les collabos et il n’est pas utile de les citer… Le parti du peuple breton a d’autres ambitions pour la Bretagne et le peuple breton.
    An neb a venn, hennezh a c’hall
    An neb a c’hall a gas ar Gall
    A gas ar Gall, a harp e Vro,
    Hag eviti taer ha taero !

    droug-kinnig Nevenoe.

  • meldreg

    jpense que Padrick Montauzier a ecrit un très bon texte, quand Moloso dit que adsav est autant responsable de ce bordel que les autres partis je ne suis pas d’accord, quand adsav se présente à une élection il ne l’a jamais fait avec des alliances douteuses, il n’en va de meme pour l’udb ou emgann
    qui collaborent sans honte avec le ps ou le npa, ces partis non pas la vision d’un destin national pour la bretagne, ils seront toujours sous la tutelle de partis français, et sont le symbole de la colonisation. Ce n’est le cas pour Adsav la preuve en est c’est le fait que des qu’il s’exprime, il en prend plein la tronche mais a mon avis c’est rassurant car comme dit le proverbe breton quand tu dit la vérité les chiens te pissent dessus

  • Arzhur
  • gwezenn

    Justement ça se tient puisque les « pseudo-bretons » en bons supplétifs de l’Etat français, reprennent les thèmes les plus récurrents de la sacro-sainte raie-publique, les gauchistes d’Emgann ne font-ils pas le jeu des patrons-négriers en défendant les immigrés ? ne retrouve t-on pas une forte proportion de fonctionnaires à l’UDB ? le PB n’est-il pas une excroissance du MODEM ? le raisonnement de Thierry est donc pertinent.

  • Elie Golan

    le « système à tuer les peuples » est global… mais le régionalisme est la honte d’un pays libre!

  • Breutaer

    Thierry:  » les “pseudo-bretons” (pro valeurs françaises) « 

    En même temps, les soi-disant « valeurs françaises » ne sont pas très populaires auprès des Français, sauf dans l’administration, les médias, et chez certains employeurs de main d’oeuvre non qualifiée.

  • gwezenn

    Je me demande parfois si les bretons sincères qui militent dans ces structures ( je ne doute pas qu’il y en a ) ont consciences d’êtres à côté de leurs pompes, qu’ils s’activent CONTRE la Bretagne et POUR l’Etat français…

  • Meriadeg

    Non les régionalistes sont les agents directs du pouvoir colonial et cela depuis toujours et sont en place pour freiner toute émancipation nationale du peuple breton et lutter contre les nationalistes bretons. Lire les textes de nos anciens…

  • Thierry

    le pb devrait nous remercier pour nos affiches rouge « parti breton » ; on leur a fait de la pub ; pour le breton lambda pb, ADSAV PPB tout ça c’est pareil

    scission : l’udb en 64 avec le MOB c’était pareil ; 40 ans après, les marxistes n’ont fait que folkloriser le combat breton
    toutefois les régionalistes ont leur utilité
    lutter pour de moins en moins de bretons (en pourcentage) en Bretagne c’est ridicule, absurde

  • Thierry

    à Moloso : collage d’affiches sur les « pseudo-bretons » (pro valeurs françaises) : c’est très très souvent le contraire (demande à tes potes de la lcr cnt fa) ; toucher à une affiche « breton maître chez toi » faut quand même y aller ; sur Roazhon, y’a 5, 6 ans, des sorties spéciales militantes « bretonnes » d’Emgann étaient organisées pour virer ou tagguer nos autocollants ; bravo les « bretons » ; perso je n’ai pas été touché à leurs affiches « prisonniers bretons… »

  • Brenn

    « Un deiz e vo loc’hus ha taer
    Distro Arzhur war ur marc’h ruzh
    Poent eo stagan Bretoned
    Gant stourm meur ar vro »

    Un jour sera de gloire et de tumulte
    Le retour d’Arthur sur un cheval rouge
    Le temps est venu pour les Bretons
    Du grand combat pour leur pays.

    Evel-se bezet graet !

  • Panoramix

    Je suis d’un avis voisin de Breutaer . Le pb n’est plus la question bretonne ou pas . C’est totalement surréaliste . Le pb est la volonté des « politichiens » « européens » de faire de l’Europe une colonie américaine , qui plus est islamisée en douce . Voilà où est l’ennemi .Si un jour nous arrivons à vaincre l’alliance islamo-américaine (réalisée en Bosnie et au Kossovo , notamment ) , et cela ne se pourra qu’avec l’aide de la Russie , voire de la Chine , alors nous pourrons nous amuser à reprendre nos querelles . Ne nous trompons pas de danger !

  • gwezenn

    Les régionalistes freinent des 4 pieds dès qu’on leurs parle de nationalisme ? belle image et ô combien réelle, le régionaliste est en effet à quatre pattes, bêlant devant l’Etat français ou offrant son croupion à celui-ci, au choix.

  • Breutaer

     » le mouvement breton est devenu stérile par la faute d’une fraction, de quelques couards et autres pleutres qui patiemment, sans se lasser, travaillent à maintenir la Bretagne et son peuple sous la coupe de ce vieux et ringard régionalisme d’un autre âge »

    Avant, je voyais le nationalisme breton comme une résistance à l’impérialisme français. Mais maintenant, je constate que la machine française essaye de broyer la société française tout autant que la société bretonne. Ce n’est pas un pays étranger qui s’attaque au nôtre, c’est une idéologie destructrice qui s’efforce de tout casser, en France comme en Bretagne, avec l’aide de certains Bretons, y compris certains héritiers du mouvement breton qui ne veulent plus entendre parler de Bretagne bretonne. Donc, les querelles personnelles recouvrent souvent des divergences profondes. De même que les régionalistes freinent des quatre pieds dès qu’on leur parle de nationalisme, ce sont les faux contestataires de gauche qui verrouillent le système en France et ailleurs, et qui empêchent les peuples de se révolter.

    La situation bretonne n’est plus aussi particulière que dans le passé, car on observe une évolution idéologique à la française dans les autres pays occidentaux. En Europe comme aux Etats-Unis, l’administration s’est en partie retournée contre le peuple. Par réaction, des mouvements de résistance nationaliste commencent à se développer. Ces mouvements ressemblent à Adsav et à l’ancien Emsav. Ils s’efforcent de rassembler les gens normaux, et de reconquérir la liberté d’expression en prenant le contrepied des médias. Ce travail bénéficie à tout le monde, car actuellement, plus personne n’ose s’exprimer, ni à droite, ni à gauche. D’après moi, ce n’est pas seulement le mouvement breton qui est devenu stérile, c’est tout le monde occidental, soumis à une administration et à des médias hostiles.

  • HeolT

    Sans compter que je ne vois pas de quel droit le PB s’octroit le droit d’être seul propriétaire d’un terme aussi générique que cela…

    Adsav PPB, Emgann, UDB, là c’est des noms bien spécifiques, Parti Breton c’est tellement générique que j’accuserait plutôt le PB d’avoir utilisé ce terme avec l’intention de récupérer auprès des non initiés la « médiatisation » des partis bretons en jouant sur l’ambigüité des termes utilisés…

  • HeolT

    Utiliser le terme « Parti Breton » juste pour faire chier, mais on est en plein délire !

    L’affiche a été sauf erreur de ma part conçue et imprimée en 2000, le PB était à peine à l’état d’idée sur le terrain,

  • Meriadeg

    Moloso arabat kanañ pozioù Kan Bale an ARB mar plij !!!
    An Aotrou Montauzier… ya a dra-sur. Soudard an FLB, al Lu brezhon e oa…

  • Moloso

    Faites semblant de ne pas comprendre…

  • Pierre Guillemot

    Vous semblez avoir une, voir plusieurs, dents contre Adsav, Moloso. Mais vos propos semblent assez métaphysiques, voire assez puérils « Adsav a collé une affiche sur Udb pour les embêter, Adsav a fait c…r le Parti Breton. oh le méchant parti que voilà !
    Merci de nous donner un peu de concret mon cher, des faits sérieux, des arguments convaincants. Je sais pas moi : Peut-être Monsieur Montauzier est-il un agent à la solde du hezbolla ? ou Frederig Ar Bouder un ancien espion de Sa Majesté La reine d’Angleterre ???
    J’attends avec impatience vos révélations !

  • Moloso

    « Sans compter que cet article aurait pu être écrit il y a 10 ans quand Adsav n’existait pas et il aurait été autant d’actualité, que nous aurait tu répondu cher Molosso à ce moment là alors qu’Adsav n’existait pas ? »

    J’ai jamais dit que je n’étais pas d’accord avec le texte (meme s’il est fortement prétentieux), mais le « NOUS » du texte c’est ADSAV. Vous êtes autant responsable que les autres du bordel de l’emsav. la technique du putsch du POBL avant la création d’adsav en est une des nombreuses preuves. l’utilisation du terme PARTI BRETON, uniquement pour faire c*** le PB en est une autre. Le recouvrement d’affiche d’Emgann ou UDB par celles d’adsav (à l’époque ou vous colliez) en est une autre. Essayez d’applique ce texte à vous meme également !

  • HeolT

    Bien sûr, d’ailleurs quand Adsav à annoncé un candidat à Redon deux parti « bretons » ont immédiatement annoncé leur présence pour « s’opposer » à Adsav, ça c’est du comportement constructif.

    A l’inverse Adsav ne s’est jamais soucié de ces autres partis, donc oui Adsav est relativement clean sur ce sujet.

    Sans compter que cet article aurait pu être écrit il y a 10 ans quand Adsav n’existait pas et il aurait été autant d’actualité, que nous aurait tu répondu cher Molosso à ce moment là alors qu’Adsav n’existait pas ?

  • Moloso

    « les effets débilitants des zizanies et des peties querelles stériles? Que valent ces disputes face à l’ampleur de la destruction de notre peuple? »

    arrêtez de donner des leçons ! ces querelles viennent autant de vous que du reste de l’Emsav. La division n’est pas l’apanage du PB, de l’UDB ou d’Emgann, elle est également de votre ressort. Vous êtes tous à mettre dans le même panier. Une Bretagne ne viendra ni vous, ni d’Emgann.

    Un deiz e vo loc’hus ha taer
    Distro Arzhur war ur marc’h ruzh
    Poent eo stagan Bretoned
    Gant stourm meur ar vro

  • Fred

    @ Moloso
    Il s’agit ici d’une prise de position individuelle et non d’un texte officiel d’Adsav. La question est de savoir: est-ce que Padrig Montauzier a tort ou raison de souligner les effets débilitants des zizanies et des peties querelles stériles? Que valent ces disputes face à l’ampleur de la destruction de notre peuple?

    A mon sens il existe de nombreuses preuves à l’appui de ce qu’avance Padrig Montauzier. Si vous pensez l’inverse n’hésitez-pas à nous faire partager vos lumieres au lieu de céder au dénigrement facile.

  • gwezenn

    Editorial lucide, que de dire de plus ? cette rectitude conforte -si besoin était- le renouvellement de mon adhésion à ADSAV!
    Moloso dépose sa crotte et puis s’en va…faudrait argumenter et développer un peu vos propos !

  • Brenn

    A du … eus ar c’hentañ !

  • Pierre Guillemot

    Une remise en question sur quoi Molosso ? soyez précis mon vieux : des faits, des arguments !
    « le coup de la pureté » ce n’est pas un coup c’est une attitude mon cher, le PPB ne se couche pas devant l’occupant c’est une question de principe. Jamais de « collaboration » avec les partis français, voilà la ligne de conduite d’Adsav et tant-pis pour ceux qui veulent faire carrière dans la politique, qu’ils ailles voir ailleurs, c’est un principe, une affaire d’honneur point barre.

  • Pierre Guillemot

    Très bel et néanmoins cinglant éditorial de Monsieur Montauzier. Si l’immigration est une chance pour la France, le régionalisme en est une autre. Lutter pour la Nation Bretonne c’est combattre ces deux fléaux typiquement français. L’indépendance nationale sera L’alternative crédible à la « gamelle régionaliste »
    Bevet Breizh !

  • Moloso

    encore une fois, adsav nous fait le coup de la pureté (intellectuelle, militante, nationaliste…). Jamais aucune remise en question. Vous ne valez pas mieux que ceux ou celles que vous critiquez.