Tribune Libre par Henri Claic.

adsav octobre

 1ère partie

 

Octobre est passé, rempli de mauvaises nouvelles pour notre pays, la Bretagne… En effet, mauvaise conjoncture pour les banques américaines, crise des migrants et madame Morano qui plonge dans le « racisme le plus extrême ».
Commençons par nos amis banquiers, quel malheur s’abat sur eux ? Mauvais exercice 2015 au troisième trimestre, je pensais pour ma part que les banques avaient perdu des actifs vu la crise mondiale et qu’elles étaient proches de la récession, eh bien non ! on peut se rassurer, c’est d’ailleurs ce que fait Lloyd Blankfein, alors qu’il avait misé sur un chiffre d’affaires dépassant les 7 milliards de dollars, Goldman Sachs n’a enregistré que 6.86 Mds $, il n’est pas le seul d’ailleurs tous ses amis des autres banques américaines sont dans le même cas, ce qui ne me rassure pas.
Ils vont devoir faire des économies en interne et donc supprimer des postes dans l’ensemble des grandes banques mondiales.
Allons-nous voir Sud ou la CGT venir à la rescousse des traders et défiler dans les rues des grandes villes occidentales au cri de « Blankfein tu l’as dans le c.., les traders sont dans la rue » ?… Ne rêvons pas trop, ces banques et autres organismes tels que RIT Capital Partners, présidé par Lord Jacob Rothschild, ou la Rockefeller Foundation, ceux-là même qui fondent leurs fortunes sur la misère des peuples, dorment bien tranquilles, loin du bruit et de l’écroulement de nos civilisations.
Les guerres qu’ils financent se déroulent toujours loin de chez eux, aujourd’hui leurs nouvelles cibles sont la Syrie, l’Iran, la Russie, nouveaux pays à soumettre. La méthode utilisée par ces oligarques malsains consiste, dans un premier temps, à semer le chaos, aidés en cela par leurs loufiats de la politique mondiale pour ensuite prendre le contrôle et imposer leur pouvoir.
Malheureusement pour eux,  certains peuples résistent et combattent ce système, en créant à l’instar des B.R.I.C.S. (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du sud) leurs propres règles.
La Russie étant l’amie de pays non dissolubles de son business plan tels la Syrie et l’Iran explique peut-être, pour ne pas dire sûrement, la volonté de nuire à Poutine et à la Russie en tentant de les déstabiliser. L’exemple ukrainien est probant, ce sont bien les Etats-Unis et leurs valets de l’Alliance qui ont mis de l’huile sur le feu dans le conflit opposant d’un côté le gouvernement illégitime de Porochenko et de l’autre la Russie protectrice de la Crimée et du Donbass. Ce sont encore eux qui ont poussé l’Europe à prendre position contre la Russie, notamment au travers d’un embargo qui étrangement ne les concerne pas, puisque les entreprises américaines continuent, elles, à commercer avec le Diable, pendant que Paris, docile, bloque ses échanges avec Moscou au détriment de sa propre population, avec comme conséquences la crise porcine ou le feuilleton comique des navires « Mistrals » de Saint-Nazaire. Une fois encore Paris et l’Europe se laissent berner par les ordres des financiers américains qui, pour sauver leur peau, ne veulent pas d’une Europe de Brest à l’Oural.
Pendant ce temps l’EI (l’Etat Islamique), variante d’Al-Qaïda, sous cocaïne, a pris de l’avance sur tout le monde et impose sa loi islamique. Surtout pas d’amalgame ! Rien à voir avec les doctrines extrémistes musulmanes…
Daesh avance inlassablement, conquiert sans cesse de nouveaux territoires qu’il occupe sous le regard simplet d’un monde occidental complice. Américains, Britanniques et Français veulent à tout prix la peau de Bachar el-Assad et, à cette fin, aident les rebelles syriens, notamment le Front Al-Nosra, la filiale d’Al-Qaïda en Syrie. Evidemment personne ne reconnaitra ses torts et c’est ainsi que de l’Irak à la Syrie les gentils Atlantistes ont fourni, sans le faire exprès, des armes aux méchants. Pendant que l’EI intervient en semant la terreur partout où elle avance, viols, massacres de masse et exterminations pour appartenance à une ethnie ou une religion différentes de la sienne, personne ne bouge, tous au garde à vous. Mais Daesh est sage il reste sur la droite ligne, massacres de chrétiens et de musulmans, échauffourées avec le Hamas, qui le dénonce ? Par contre, aucun geste déplacé de Daesh envers son ennemi historique, Israël, curieux… Leurs financiers saoudiens et qataris leur auraient-ils donné l’ordre de ne pas intervenir sur ce terrain, on ne le saura probablement jamais. Dans ces conditions de ko/chaos, les populations fuient…

Bretons, pour ouvrir les yeux il faut ouvrir les livres, « Bevet Breizh, Bevet Europa ! ».

 

Henri Claic

Partagez sur les réseaux soxiaux !