ELECTIONS RÉGIONALES 2015.

 adsav rendez la parole à la bretagne

Point de vue d’un nationaliste de Cornouaille.

Nationalistes bretons, quelle  attitude devons-nous adopter  aux prochaines élections  régionales, à l’égard des listes de tendance  néo-marxiste ou libérale se présentant sous l’étiquette régionaliste ou indépendantiste ?

A première vue, l’abstention  semblerait  logique et naturelle. Néanmoins, cette  position  traduirait    une  démarche idéologique sectaire,  au détriment du but à atteindre.  Elle  ferait, une fois encore, le jeu du système jacobin  qui joue habilement sur le clivage droite-gauche vieux de deux siècles pour maintenir son pouvoir de domination.   

Pour notre part, ne devons-nous pas penser sur le long terme et considérer la présence de ces  listes « bretonnes »  imparfaites ou  opposés à nos conceptions, comme une étape sur la longue marche menant à l’émancipation ?

Soyons clair. Nous n’avons  aucune raison de ménager  cette république  française en nous abstenant. Il s’agit d’être cohérent avec nous-mêmes.  Bretons non reniés, les Nationalistes  ne peuvent voter que «  Breton » et « Antijacobin ».   C’est-à-dire contre le pouvoir central, ses séides et ses valeurs faussement républicaines mais intégralement maçonniques.  Contre son fondamentalisme laïc et  son anticatholicisme  obsessionnel. Contre son universalisme destructeur des identités, ses faux principes   et ses mensonges qui nous conduisent   au  chaos. Alors, petra ober ?

La liste «  Oui-Bretagne » ?  Son verbiage gauchiste  nous insupporte au plus haut point, en s’abreuvant  aux sources  de la déliquescence  française (1789, 1936,1968). Pour nous, c’est NANN.  De plus, cette liste aux positions ubuesques rebutera plus d’un Breton qui s’abstiendra  où votera FN  pour refuser la colonisation de peuplement et  l’islamisation en cours …  On peut comprendre.

La liste « Bretagne en luttes » ?  C’est l’hermine coiffée du bonnet phrygien, frappé de l’étoile  écarlate de sinistre mémoire. La liste des Rouges, voulant rééditer les exploits  des   salopards républicains  qui ont martyrisé notre peuple sous la Révolution  française. Ils rêvent en secret d’une  Bretagne à l’image de cette France furieuse de 1793…où nos compatriotes ont vécu  les  heures les plus  sombres de notre histoire. Nous laissons bien volontiers  cette  obsession  délirante  aux  envieux et aux  médiocres.

Reste La liste  « Notre chance, l’indépendance ». Si son  refus de s’insérer dans le  clivage idéologique  hexagonal évoque un écho favorable, son objectif  – L’ETAT BRETON – ne peut nous laisser indifférent. Et, pour cause ! C’est seulement en redevenant  « Maîtres chez nous », que nous règlerons au  profit de notre peuple, les multiples problèmes générés par l’oligarchie dominante.  Il n’y a pas d’autre issue. Tout le reste n’est que  baratin à l’usage des  profiteurs et fossoyeurs de notre  nation.

Dès lors, face aux  partis jacobins et  aux Régionalistes sous influence, Les Nationalistes bretons  qui œuvrent aujourd’hui comme hier, pour la reconquête de nos droits nationaux   n’ont  qu’un  choix : Celui de voter  pour  « Notre chance, l’indépendance »… C’est là, non seulement un  vote déstabilisateur, mais aussi  un vote de rupture conforme à nos idéaux.

 

 JAKEZ  GWILLOU

 

 

Elections Régionales.

A quelques semaines des élections régionales en Bretagne (Bretagne amputée d’une partie de son territoire national), je me devais, en tant que Directeur de publication de la revue War Raok/La voix de la nation bretonne, d’analyser le programme des listes et de donner mon avis sur leur intérêt pour l’avenir de la Bretagne et de son peuple.

N’attendant pas grand-chose et encore moins de miracles quant au résultat final de ces élections, je me suis, toutefois, autorisé à donner mon point de vue.

N’étant pas propriétaire du vote des Bretonnes et des Bretons, je ne donnerai aucune consigne précise. Néanmoins je vous exprime très simplement l’essentiel de mon analyse :

  • Toutes les listes émanant de partis politiques français ne présentent d’intérêt pour l’avenir du peuple breton. Je les élimine d’office.
  • Quant aux listes bretonnes (3), deux sont de pâles copies des listes citées précédemment. Une seule a retenu mon attention, celle conduite par M. Bertrand Deléon (Notre chance, l’indépendance). Cette liste reste la seule qui propose en effet de réelles perspectives d’avenir pour la Bretagne et le peuple breton.

 

Comme je l’ai précisé précédemment, ce n’est pas une consigne de vote stricte, mais seulement un avis suite à une analyse personnelle.

Bevet Breizh dizalc’h.

Padrig MONTAUZIER.

 

Adsav Le parti du peuple Breton est en accord avec ces points de vue et appelle donc ses militants et sympathisants à voter pour M. Bertrand Deléon, NOTRE CHANCE L’INDÉPENDANCE 

Partagez sur les réseaux soxiaux !