Précisions d’ordre juridique concernant les « affaires » de Kemper et Pontivy

adsav precisions kemper

Nous avons appris, par voie de presse, que l’imam de la mosquée de Kemper ainsi que le président de l’association des musulmans de cette même ville avaient reçu des menaces de mort.

La presse rapporte, suivant les dires de l’imam, que ces menaces sont signées « Adsav ! Le Parti du Peuple Breton ».

Nous remarquons que la présomption d’innocence est à géométrie variable pour la presse, qui n’a pas pris soin d’utiliser le conditionnel, recopiant bêtement l’AFP, bible des journalistes qui se contentent d’en copier/coller les dépêches.

Nous condamnons ces procédés et n’avons jamais menacé qui que ce soit. Dans le cas de griefs contre cette mosquée ou ses prédicateurs, nous agirons par communiqués de presse ou en organisant des manifestations, comme ce fut le cas en octobre dernier à Brest afin de demander la fermeture de la mosquée salafiste de Pontanezen.

Après avoir consulté notre avocat, nous avons déposé plainte pour usurpation d’identité.

Nous avons également déposé plainte contre la radio Hit West pour diffamation suite à son article  « Adsav menace de mort l’imam de Quimper ». Dans ce titre et cet article, il n’y a plus le moindre doute : nous sommes coupables. Nous constatons qu’à part France Bleu Breizh Izel, aucun journaliste n’a daigné nous joindre afin d’obtenir notre version des faits.

Suite à la prétendue agression raciste de Pontivy, nous avons remarqué que France Bleu, à l’origine de cette fumeuse affaire, a supprimé son article initial ayant pour titre  « ils se sont défoulés sur un passant d’origine maghrébine », pour en mettre un autre au titre et au contenu nettement plus nuancés.
L’AFP a diffusé à toute la presse hexagonale la première fausse information, démentie par le procureur de Lorient, le sous-préfet de Pontivy et le préfet du Morbihan, sans prendre en compte la correction apportée à l’article.

Le Branchu, Appéré ou Askolovitch, tous au bord des larmes le dimanche 15, n’ont, bien sûr, pas pris soin de rectifier le tir.

Alors que l’information était démentie depuis plusieurs jours, 20 minutes Rennes et France 2 dans son émission  « Compléments d’enquêtes », n’ont pas fait plus de recherches et ont propagé cette fausse information. Ceci soulève à nouveau la question du sérieux et de l’objectivité des professionnels des médias, trop souvent aux ordres, qui distillent leurs versions mensongères au grand public. Nous l’avons constaté en lisant la prose de nombreux journalistes du Télégramme, du Point et autres qui nous insultent sur les réseaux sociaux.

Dans leurs délires et probablement sans mesurer la teneur de leurs propos et les suites juridiques auxquelles ils s’exposent, certains n’hésitent plus à nous menacer de mort. Notre avocat a porté plainte contre un journaliste du Télégramme de la rédaction de Lorient. Sur les réseaux sociaux, suite à la manifestation de Pontivy, ce dernier regrettait n’avoir pu nous passer à  « la kalach », avant de décider de plutôt utiliser une « sulfateuse ».

Nous avons également constaté, avec un certain amusement, que les nombreux  « témoignages » de personnes choquées lors de la manifestation de Pontivy n’étaient pas ceux de personnes neutres mais de militants engagés politiquement très à gauche, et bien souvent, amis personnels de certains journalistes.
Là encore, nous vous laisserons vous poser les bonnes questions. Tout comme certains articles reprenant des témoignages de personnes déclarant « voilà, je tenais à rétablir la vérité sur ce qui s’est passé là-bas, bien que je n’y étais pas »…

Nous réfléchissons à la sortie d’un dossier le plus complet possible sur cette manifestation de Pontivy, afin de rétablir la vérité. En effet, nous suspectons fortement quelques officines de la gauche locale, aidées par certains journalistes proches de ces animateurs, d’avoir tenté de régler des comptes avec la mairie sur notre dos. Les éléments que nous avons actuellement en notre possession tendent vers cette idée.

 

Le Kuzul-meur d’Adsav ! PPB

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • rien

    Ne vous laissez pas faire !

  • YVES KEREOZEN

    Remarquons que ces gens qui ont voulu empêcher la manifestation de Pontivy sont les même que ceux qui ont saccagé le mémorial aux victimes du 13 novembre. Ce sont non seulement des immoraux mais aussi des anormaux comme les djihadistes.