La Bretagne vote encore socialiste (point de vue d’un sympathisant)

Adsav foire aux socialistes

 

Dès le premier tour, nous savions que Le Drian allait remporter haut la main la région administrative, cela s’est en effet clairement manifesté au second tour (+ de 50% des voix sur une triangulaire…). Comment expliquer cela ?

Le peuple breton, assez prolétarisé malgré tout, a toujours été à gauche d’un point de vue économique. Le peuple breton a toujours été socialisant, cela n’étant pas un reproche compte tenu du sous-développement que connut la région pendant de nombreuses années, ce sous-développement continuant de se manifester dans beaucoup de coins de Bretagne.

Cependant, on observe dans le reste de l’hexagone, la percée du FN dans des régions également classées à gauche économiquement, comment expliquer cela ? Un mot, l’immigration. Toutes ces terres gauchisantes ont un point commun, l’africanisation de leur sol. Le PS et ses alliés n’apparaissant clairement pas comme des solutions à ce problème, les peuples autochtones de ces territoires se tournent en désespoir vers le Front.

Si le PS et compagnie ne sont pas la solution à la déferlante migratoire, ils en sont en majeure partie la cause. Ce sont eux qui organisent une immigration massive en France depuis des décennies, il va s’en dire que la Bretagne n’y échappera pas éternellement. Si la Bretagne est encore sous industrialisée, elle est plus que préservée de l’immigration, le taux de naissances d’origine africaine sur son sol se chiffrant à environ 8% si on compte le Pays nantais. Cela se vérifie grâce à la carte du taux de dépistage de la drépanocytose, dépistage ne s’effectuant que sur des populations d’origine africaine ou orientale comme le souligne un article du quotidien français Le Monde (voir ici).

Nous savons qu’il existe en France un grave problème lié à l’intégration dans la société autochtone des populations immigrées, la Bretagne ne connaît manifestement pas ce problème. Si notre terre celtique a la chance d’être épargnée par ce phénomène dévastateur, doit-elle attendre d’être à son tour confrontée à cela afin de se réveiller ? Des quartiers de Brest, Nantes ou encore St Nazaire sont les prémisses de ce qui attend notre terre chérie. Il sera alors peut-être trop tard…

Peuple breton réveille-toi, réveille-toi et combat !

Partagez sur les réseaux soxiaux !