La Bretagne vote encore socialiste (point de vue d’un sympathisant)

Adsav foire aux socialistes

 

Dès le premier tour, nous savions que Le Drian allait remporter haut la main la région administrative, cela s’est en effet clairement manifesté au second tour (+ de 50% des voix sur une triangulaire…). Comment expliquer cela ?

Le peuple breton, assez prolétarisé malgré tout, a toujours été à gauche d’un point de vue économique. Le peuple breton a toujours été socialisant, cela n’étant pas un reproche compte tenu du sous-développement que connut la région pendant de nombreuses années, ce sous-développement continuant de se manifester dans beaucoup de coins de Bretagne.

Cependant, on observe dans le reste de l’hexagone, la percée du FN dans des régions également classées à gauche économiquement, comment expliquer cela ? Un mot, l’immigration. Toutes ces terres gauchisantes ont un point commun, l’africanisation de leur sol. Le PS et ses alliés n’apparaissant clairement pas comme des solutions à ce problème, les peuples autochtones de ces territoires se tournent en désespoir vers le Front.

Si le PS et compagnie ne sont pas la solution à la déferlante migratoire, ils en sont en majeure partie la cause. Ce sont eux qui organisent une immigration massive en France depuis des décennies, il va s’en dire que la Bretagne n’y échappera pas éternellement. Si la Bretagne est encore sous industrialisée, elle est plus que préservée de l’immigration, le taux de naissances d’origine africaine sur son sol se chiffrant à environ 8% si on compte le Pays nantais. Cela se vérifie grâce à la carte du taux de dépistage de la drépanocytose, dépistage ne s’effectuant que sur des populations d’origine africaine ou orientale comme le souligne un article du quotidien français Le Monde (voir ici).

Nous savons qu’il existe en France un grave problème lié à l’intégration dans la société autochtone des populations immigrées, la Bretagne ne connaît manifestement pas ce problème. Si notre terre celtique a la chance d’être épargnée par ce phénomène dévastateur, doit-elle attendre d’être à son tour confrontée à cela afin de se réveiller ? Des quartiers de Brest, Nantes ou encore St Nazaire sont les prémisses de ce qui attend notre terre chérie. Il sera alors peut-être trop tard…

Peuple breton réveille-toi, réveille-toi et combat !

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Kaolin Bzh

    Merci (je savais pour les caprices malsains de la FM). Peu importe leurs excuses, prétextes, nous sommes tous libre de refuser la corruption, la soumission. Les crapules méritent les plus cruelles fins. Finir sa carrière politique bien au chaud, dans un tas de fumier, quel panache !
    C’est naturel.

  • faran6

    Un problème ne se critique pas seulement en aval. il faut voir en amont ce qui se passe. fabius et hollande sous la tutelle sioniste ont financés « al nosra » en syrie qui n’est autre qu’une branche d’alkaïda ( https://www.youtube.com/watch?v=g9FiUF7N-PA ). ils ont fait souffrir la population qui se sent très bien chez elle (il n’y à jamais eu de syrien immigré faisant la manche ou le bordel en France de part le passé) en aidant les bourreaux déviants de l’Islam, pour ensuite aller jouer les héros en envoyant des avions bombarder le pays pour de débarrasser des mêmes qu’ils ont financés. la France étant le paillasson d’israel ne fait qu’obéir à ce dernier pour mieux servir un dessein qui n’est pas le notre ! le peuple syrien avait tout et n’à jamais rien eu à envier à la france jusqu’à maintenant tout comme les libyens. sauf que maintenant le peuple fuit la guerre ce qui est une chose normale, il sait de vie ou de mort. alors avant de critiquer les migrants qui vivent les deux pieds dans la merde il faudrait d’abord condamner et juger les vrais acteurs de cette mascarade sanglante, aider à reconstruire le pays en gage de dédommagement et aider les pauvres gens à retourner chez eux au lieu de les pointer du doigt.

  • faran6

    ne croyez pas que le FN soit une solution au problèmes. Marine et son pote de chambre louis aliot on bien pris soins de se rendre en Israel pour y faire allégeance et baisser leur pantalons au plus bas. critiquer la franc maçonnerie en France c’est une chose, mais connaitre la place du CRIF et de la LICRA en France en est une autre. Savoir de quoi on parle fait déjà partie de la solution

  • Kaolin Bzh

    Le Drian ?
    Les mistrals pour rien,
    Assad accuse le gouvernement français et anglais (ou usa) de soutenir, couvrir daesh. Je parle de gouvernements, pas de peuples.

    Entre les suspicions et les affirmations, preuves à l’appui, une aura de trahison pèse sur lui. J’ai eu des échos Lorientais de terrains militaires vendus en traitre par le drian, sans demander aux soldats.

  • Kaolin Bzh

    A Calais, c’est le début de la guerre civile.

    Des pare-brises de voitures explosés, des agressions physiques, menaces, des guet-apens tendus aux locaux & aux flics, des camions dévalisés de leur marchandise par des bandes (direction la jungle de calais), LES CALAISIENS SAVENT QUE LES CLANDES VEULENT PRENDRE LEUR VILLE (s’installer de force dans leurs maisons).

    SVP, allez voir les vidéos des « Calaisiens en colère » pour bien sentir le comportement hostile des importés (et des no-borders aussi) :

    https://www.facebook.com/Les-Calaisiens-en-Col%C3%A8re-479803612168266/?fref=ts

    Faites voir les vidéos de Calais aux altruistes couillons des villages,
    histoire des les ramener de plein pied dans la réalité.

    Les
    élections ont été truquées, n’espérez rien de bien venant d’en haut.

    Les gens du gouvernement se délectent des futurs massacres comme des
    collbocks aux aguets.

    A bientôt.

  • Ankou

    La pensée identitaire et le sentiment régionaliste ont clairement perçé lors de ces élections. Le vote breton est décevant car il ne s’ inscrit pas encore dans cette logique. Comme le dit l’auteur, espérons de ne pas être confrontés à des problèmes plus importants avant de réagir. Cette prise de conscience va se faire inéluctablement du fait entre autres de crise migratoire en Europe. L’Allemagne ayant déjà atteint ses limites, l’idée de grand remplacement ne va clairement plus être un concept idéologique.

  • Yann Le Goff

    Je pense que Le DRIAN a une estime nationale que les autres politiques n’ont pas. Il mène l’armée française sans trop de pertes et avec des succès selon les médias, qui en définitive ont mené sa campagne.
    Pour la Bretagne, il a évité la fusion avec les PDL et sans Heyrault, il aurait sans doute repris le 44. C’est l’image qu’on eut les Bretons du personnage qui lui a donné la victoire.
    Le vote FN est plus un vote économique. Or en Breatgne il y a une reprise réelle de l’emplois. Même si le gouvernement n’y est pour rien, nos patrons n’ont pas fait de publicité sur leurs efforts et ceux de leurs salariés Bretons. Le problème c’est qu’ils n’avaient pas de relais pour informer la population ! TROADEC et les autres listes de gauches (extrêmes) nationalistes ne pouvaient évidemment pas leur servir d’outils de promotion. Il nous faudrait donc un nationalisme qui apparaisse comme « apolitique », pour le public, qui serait rassembleur et qui parviendrait à étendre sa toile sur tout notre territoire ! Là, les Bretons seraient plus entrain à voter nationaliste. ADSAV peut remplir ce rôle s’il parvient à casser les attaques des antifas et parvenir à ce que les médias français parlent de nous comme un mouvement centriste pour l’autonomie, obtenir le même statut que la Corse. Si l’on pouvait se rapprocher de Siméoni, on claquerait une bonne fois les antifas, ça nous ferait tellement de bien !!!

  • Yann Le Goff

    La Droite a perdu la Bretagne qu’en 2004 !

  • Yann Le Goff

    Pour les Pays-de-la Loire, l’épisode socialiste a débutté en 2004 également pour ce terminer cette année. Or la population originaire d’Afrique est bien plus importante en 44,49 et 72. Je ne suis donc pas forcément l’analyse faite pour la Bretagne. Où seul le 22 occidental a une tradition de vote à gauche ancienne (le Joint Français ????) !

  • Yann Le Goff

    Jusqu’en 2004, le Président de la Région Bretagne était à droite, pourtant…