Premier essai d’université d’été de Kadarn, un bilan positif !

Première université d'été de Kadarn, Jeunesse Indépendantiste BretonneCette première semaine de septembre se déroulait l’université d’été des jeunes indépendantistes Bretons de Kadarn, elle s’est tenue dans la commune de Trédaniel en pays de Saint-Brieuc. Une quinzaine de jeunes ont assistés en fonction de leurs disponibilités aux différentes formations, débats, et autres activités proposées lors de cette première université d’été.

Au programme de cette semaine, des cours de breton quotidiens et des jeux en langue bretonne, des formations sur le nationalisme breton et plus particulièrement sur les différences et oppositions entre le nationalisme breton et le nationalisme français, mais aussi des cours et projections sur l’histoire de Bretagne depuis les premières émigrations bretonnes jusqu’à l’Emsav moderne.

Cette semaine fut aussi l’occasion d’échanger, avec des « anciens » du mouvement breton venu témoigner de leur cheminement au sein de l’emsav comme Padrig Montauzier, ou avec d’anciens candidats d’Adsav (PPB) aux élections comme Laurent Jutel ou encore Roland de la Morinière.

Les débats furent également nombreux et très intéressants, notamment grâce à la présence de notre président Frederig Ar Bouder, que ce soit sur le rattachement de la Loire Atlantique, ou sur les positions d’Adsav (PPB) sur des sujets de société.

Ces quelques jours furent ponctués d’activités plus axées sur la détente, sport, musique, ballades, le tout toujours au rythme de nos binious et bombardes.

Cette semaine de formation s’est achevée sur la commémoration annuelle de Ballon organisée par Adsav, le Parti du Peuple Breton (PPB). Lors de cette commémoration, le président d’Adsav (PPB), Frederig Ar Bouder, a mis l’accent sur les combats à mener, et particulièrement le sujet du pays nantais dans le cadre des prochaines élections régionales.

Le bilan de ce premier test d’université d’été est donc concluant,  merci à  tous les participants, formateurs, et organisateurs de cette première édition des universités d’été de Kadarn. En nous basant sur les retours de ce premier essai, nous allons commencer dès maintenant à préparer l’édition de 2010 afin de proposer aux jeunes Bretons le programme le plus intéressant possible pour l’année prochaine.

http://kadarn.org

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Flo (Kadarn)

    C’est tout à fait l’ambition de Kadarn.

    Kadarn n’a pas pour vocation de rassembler les jeunes pour aller coller deux trois affiches entre jeunes, Kadarn a pour vocation de former les jeunes Bretons.

    1- Former les jeunes d’Adsav (politique, nationalisme, histoire, langue bretonne, communication, nouvelles technologie…) pour faire émerger des futurs cadres du parti.

    2- Former tous les jeunes Bretons intéréssés à l’histoire de leur pays, à leur langue, et les sensibiliser à l’idée d’indépendance de la Bretagne.

    Et comme disait HeolT, quand bien même ces jeunes ainsi formés disparaîtraient dans la nature et ne se battrait plus pour la cause bretonne, ils n’en resteraient pas moins qu’il connaîtront l’histoire de leur pays et espérons le leur langue.

  • gwezenn

    Un grand bravo ! la jeunesse c’est l’avenir, je rejoins complètement l’avis de HeolT ci-dessus.

  • HeolT

    Alors c’est le bon choix.

    Il faut former tous les jeunes bretons à l’histoire de leur pays, qu’ils soient ou non indépendantistes, l’important est de les conscientiser à la spécificité bretonne, le reste viendra tout seul, et même s’il ne vient pas tout seul au moins ils auront conscience d’avoir une histoire distincte de la France.

  • Kadarn atav

    Kadarn est justement ouvert aux sympathisants. C’est en effet avant tout un « outil » de formation

  • HeolT

    http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=16032

    Kadarn à la une de l’ABP, certains vont encore voir jaune 🙂

    C’est une très bonne chose que Kadarn existe, il a toujours manqué aux partis politiques breton un organe pour former ses futurs cadres « à la bretonne », et si Kadarn déborde de ce rôle en formant en plus des jeunes Bretons ayant juste de la sympathie pour Adsav cela en sera tout autant bénéfique.

    Bon ceci dit, il reste maintenant à Kadarn à se développer, bonne chance aux jeunes.

  • Fred

    J’ai particulierement apprecie l’assiduite des jeunes Adsaverion et leur implication: exposes, presentations, reactivite. Le risque de ce genre de rassemblement est toujours de se cantonner a passer du « bon temps entre copain » ce qui est certes agreable mais pas tres utile a la cause. Or nous avons depasse ce stade sans pour autant tomber dans l’exces inverse. Je pense que nous partons sur de bonnes bases pour permettre a la jeune pousse Kadarn de grandir.