Festival interceltique 2016 : Une simple banderole ferait-elle trembler la France ?

Depuis plusieurs années, l’association « Bretagne Réunie » qui milite pour la réunification de la Bretagne, déployait avec fierté, lors du festival interceltique de Lorient et plus précisément lors de la grande parade des Celtes sa banderole « Nantes en Bretagne » sans que cela pose quelque problème que ce soit.

Il n’en sera pas de même cette année. En effet, l’Etat français, par la voix de son représentant en Bretagne, (la préfecture du Morbihan), vient d’informer l’association de l’interdiction de déployer sa sulfureuse et dangereuse banderole !

Quel en est le motif officiel ? Point. Espérons qu’il ne s’agisse pas du comique et ridicule Etat d’urgence ! Si tel était le cas, rappelons les faits gravissimes, les violences extrêmes et les multiples dégâts qu’on subit les villes bretonnes de Nantes et de Rennes lors des dernières manifestations contre la loi El Khomri.

Alors les quelques centimètres de tissu déployés par des militants bretons pacifiques feraient-ils peur à l’Etat français ? Apparemment oui et cela prouverait que nous devons poursuivre notre combat et braver cet interdit. Le mobile politique est évident, car il est certain, son intégrité territoriale recouvrée, la Bretagne avec son dynamisme, sa vitalité économique… pourra enfin retrouver sa véritable place au sein des autres Nations européennes.

La politique coloniale de l’Etat français ne pourra jamais arrêter l’évolution géopolitique qui se dessine depuis plusieurs années en Europe. Un grand nombre de peuples ont recouvré leur souveraineté nationale, d’autres sont sur le point d’accéder à l’indépendance (Ecosse, Catalogne, Pays Basque, Flandre…), puis suivront, inéluctablement, dans un avenir plus ou moins proche la Corse, la Bretagne, le Pays de Galles…).

Adsav! le parti du peuple breton, s’élève contre cette décision inique qui ne freinera nullement la détermination des militants bretons.

Le Kuzul Meur.

Partagez sur les réseaux soxiaux !